Ma voisine se plaint du moindre bruit

Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 31 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
31 janvier 2010
- - Dernière réponse :  durail - 4 mars 2011 à 18:27
Bonjour,
je me permet de vous contacter car j'ai un problème.
j'ai lu beaucoup de discutions sur ce forum,cependant étant très proche, elle ne corresponde pas pour autant a mes attentes.

Mon mari (23 ans) et moi(21 ans) vivons dans un appartement construit il a a 5 ans.
Nous sommes locataire au 1 étage.
notre voisine de dessus,mariée, âgée de 25 ans est elle propriétaire.

Mardi dernier notre voisin mitoyen a planter un clou a 19h cela a durer 5 minute, la voisine a tapé au plafond.
Je suis donc aller la voir pour lui expliquer que ce n'étais pas nous.
Elle m'a rétorquer "je m'en fiche , si ça continu c'est les gendarmes,je n'en peu plus vous faire tout le temps le bazar, c'est comme votre machine a laver..., les autres voisins aussi ce plaignent.."
Il faut savoir que mon mari et moi sommes étudiants, nous avons un petit chien qui n'aboie jamais.
Notre voisine se plait de nous pas, de nous entendre parler, des soirées (sachant que nous invitons peu de monde, juste nos parents une fois tous les 2 mois et 2 amis pour travailler 1 a 2 fois par semaine), nous ne nous couchons jamais après 23h.
Nous faisons nos machine le jour entre 13H et 16h.
Pour ce qui est de nos voisins nous avons enquêter auprès de notre voisine de dessus, elle nous a dit qu'elle n'avais pas a ce plaindre de nous, mais nous a avouer s'être déjà plaint de notre voisine du dessus pour volume de musique élevé.

Nous faisons attention mais nous ne voulons pas arrêter de vivre pour faire plaisir a notre voisine de dessous. de plus il est impossible de discuter , pour elle nous sommes en tort point final.
Elle est hautaine, et nous menace en disant qu'elle a des amis en étude de droit..

Quel sont nos droits?
que pouvons nous faire?
je n'en peux plus dès que je fait quelque chose j'ai peur de la voir sonner et nous accuser une fois de plus.

merci de me répondre, je souhaiterais pouvoir lui répondre la prochaine fois qu'elle viendra.
le mieux serait un texte de loi.
Afficher la suite 

5 réponses

Meilleure réponse
10
Merci
continuez à vivre normalement... et ignorez là....

et pas besoin de texte de loi...

Dire « Merci » 10

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24822 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
2
Merci
Bonjour
On peut aussi brader sa maison, quitter son travail pour aller vivre au fin fond d'un désert histoire d'être sûr de ne pas déranger son voisinage.

Il y a des gens, qui abusent avec les plaintes, et des emissions de voyeurismes judiciaires pour les encourager à la télé, et à la radio.
Commenter la réponse de durail
Messages postés
493
Date d'inscription
samedi 30 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2010
98
1
Merci
le texte de loi existe : pas de nuisances (de toute nature) , quelle que soit l'heure.
Vous immaginez bien la difficulté du législateur pour punir 40.000.000 de français toutes les 30 secondes, car c'est à peu près la cadence des nuisances en France. Deux solutions se présentent à vous :
1.vous vivez normalement et vous ne lui parlez même plus à cette personne, vous la laissez s'exciter toute seule, au pire elle commence une procédure qui va durer des années, MAIS il va falloir vous énerver de temps en temps, devant les juges. Si vos nuisances sont normales (machines à laver, chasse d'eau, etc), vous ne craignez rien.
2.vous partez toute de suite en espérant de ne plus tomber sur le même cas de figure.

Mais pour finir, comme vous êtes jeunes et vous manquez d'expérience, il faudrait vous habituer à subir ce genre de stress, car c'est exactement ce qui vous attend pour la suite de votre entière vie.
Commenter la réponse de groussard
1
Merci
bonjour : faites quand même attention, car on n'est pas dérangé par son propre bruit, on n'y fait même pas attention, mais dans la mesure où ça reste faible dans la journée, il n'y a rien à dire. Faites attention aux chaussures sur le carrelage que mettent certains propriétaires alors que c'est interdit.

Et puis dans la mesure où vous avez bien fait attention que cela reste raisonnable, laissez dire.

Par contre le soir à l'heure du coucher, faites un peu plus attention.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Bonjour
Je vois de nombreux sujets sur les plaintes de voisinages.
Je subi depuis des années un véritable harcèlement de voisinage.
Ces affaires ont été très loin, en fait, j'avais forcément tort.
Je travailais la nuit, et j'avais des problèmes financiers, et ces voisins étaient encouragés par la MAIRIE.
Je suis dans une petite commune rurale, et là, les élus locaux, ne souhaitent avoir des cas sociaux, et cherchent à les fairte partir par tous les moyens,lez voisins son un de ces moyens.
Pour le travail, il n'imagime pas, que la journée, je sois chez, il est plmus facile de déclarer aux gendarmes, que je suis chez la journée à ne rienfaire, et ue j'aurai des "activités" la nuit à PARIS.
Je ne peux pas résumé des années de nuisances sur un forum.
Mas ignorer ces voisins, ça ne sufit pas, après une alcalmie pendant deux ou trois ans, ça recommence.
maintenant, ce sont mes chiens, qui dérangent, alors, qu'ils n'avaient dérangés pendant quelques années.
Mais toiujours les encouragement de la MAIRIE.
Mais, il est vra, que je suis retraité depuis peu, et j'étais dans une etreprise à statut, et pour eux, la retraite à 50 ans, il ne comprenne pas, mais j'ai appris par la radio ragot, u certaines personnes du village imagine, qu'en fait, jesuis au chômage, et il est vrai, que c'est après environ après mes 3 ans de retraite, qe leprolèmes ont recommencé, ce qui correspond en fait à la période d'indemnité desassurances chomage.Pour le moment, je prépare lesdossiers, et j'attends les plaintes.
maintenant, que les brigade de gendarmerie ont été regroupées, sur des entités plus importants, les conseillés municipaux peuvent moins facilement influecer ls gendarmes
C'est l'ancien MAIR, qui avait laissé entendre, que je ne travaillais pas, et que j'avais des moyens de subsisitances inavouables, les gendarlmes eux n'ont rien vérifé, et ont préféré acheter la paix soiale du MAiRE, le nouveau expremier agit de la même manière.
Je suis dans un groupe de 4 maisons, un de voisins en place depuis des années et à l'origine des conflits à réusi à mettre les autres voisins sur mon dos.
Le Maire qui prétend voir constaté, que mon chien faisait du bruit,n'a pas été en mesure de voir, que j'avais 3 chiens, prouvant qu ses constatations manquaient de fiabilité.
J'ai pris des mesures, pour faire cesser les aboiements, mis mais lesvoisins viennent m'importuner lorsque les autres chiens du voisinage aboient.
Courant FEVRIER un des voisins m'a appelé au téléphone à 7 h du matin, pour ce plainde de mes chiens, alors, qu ceux, dormaient sur le canapé dans la maison.
J'ai placé des caméras factices, et j'avais surpris un autre voisin à exciter les chiens, je lui ai signifié, que son petit manège était démontré, et qu les caméras n'étaient pas pour rien.je lui ai précisé également, le premier, qui sera confondu par la justrice trinquera pour les autres.le dépôt de pâinte nest pasencore d'actualité.
Depuis, les aboiements ont netement diminué
A terme les caméras ne resteront pas factices.
Mon activité dans les transports m'a permis d'acquérir une expérience dan la surveillancedes sites, et cete expérience pourra m'être utle pour confondre mes vpisins.
Pour le moment, je les laissent l'enfermer dans leur stupidité, étant retraité, je bénéficie d'une disponibilité très appréciable, et le temps de préparer mes éléments.
Malgré les apparence de ma maison inachevée, je n'ai plus les difficultés financières, qui leur avaient procuré un avantage.
Par ma réponse, je pense avoir permis à d'autres victimes des pistes pour confondre des voisin de mauvaise foi, sans avoir donné trop d'éléments à des voisns indélicats, ,qui vont se renseigner sur les forum, et autres sites internet.
Autre points, que les MAIRE et les voisins ignorent, est, quej'ai suivi quelques études pour obtenir une licence en droit.
J'avais aussi cacher ce fait à mon ex hiérarchie pendant près de 30 ans, ils en avaient informés seulement lorsque j'ai fait valoir mes droits à pension.
Face à des voisin indélicats, surtout, s'ils ont des soutiens, il est préférable de les informer au minimum, et même accepter, qu'ils nous prenent pour des imbéciles, il auront toujours la surprise assez tôt.
Commenter la réponse de durail
Dossier à la une