Mon voisin occupe notre place de parking

Signaler
-
 Paris -
Bonjour,

Nous venons de faire l'acquisition d'un appartement, avec un garage et une place de parking.
L'appartement n'était pas habité depuis plus d'un an, de ce fait, l'un des voisins s'est approprié notre place pendant tout ce temps, ce qui ne me gêne pas en soi... Actuellement, nous n'habitons pas encore l'appartement, car nous faisons quelques travaux, mais bien que le voisin soit au courant que l'appartement a été acheté, il occupe toujours notre place.

D'ailleurs nous l'avons déjà rencontré et il nous a clairement fait comprendre que notre place n'était pas celle que l'on croyait, mais celle d'à côté (sauf que la place d'à côté n'appartient à personne en réalité, donc chacun est libre de s'y mettre). D'après la répartition des lots, la place qu'il occupe est belle et bien la nôtre...

Pour l'instant, nous avons décidé de ne rien dire puisque nous n'occupons pas encore l'appartement, mais j'aimerais me préparer à l'éventualité qu'il refuse de nous libérer la place, d'autant plus qu'il a l'air vraiment borné et têtu...

Nous avons aussi appris qu'il avait eu un procès avec l'ancienne propriétaire de notre appartement, car à l'époque où elle a emménagé, ce cher monsieur squattait son garage et refusait de le quitter, prétextant qu'il lui appartenait. En fin de compte, c'est le premier propriétaire, qui était un ami à lui, qui lui laissait gracieusement disposer de son garage et avec le temps, ce monsieur s'est approprié ce bien, alors que légalement il ne lui appartient pas.
Etant donné qu'il avait perdu son procès avec l'ancienne propriétaire et qu'il a dû libérer le garage, j'ai l'impression qu'il garde une certaine rancune et que de ce fait, il est bien décidé à embêter les prochains propriétaires, donc nous ! Et du coup, il revendique cette place de parking, peut-être pour se venger d'avoir perdu quelque chose. Sauf que dans toute cette histoire, nous n'étions au courant de rien au moment d'acheter, nous ne sommes pour rien dans cette affaire et nous ne voulons pas de problèmes.

J'ai bien peur qu'au moment de lui demander de libérer notre place, il n'en fasse qu'à sa tête. J'aimerais donc savoir quels recours je peux avoir à son encontre dans une telle situation. Même si nous lui montrons les papiers du notaire spécifiant que nous sommes propriétaires de cette emplacement, je crains qu'il ne veuille pas être conciliant.
Si la situation devait s'empirer, ais-je le droit de faire appel à une fourrière ou à la gendarmerie, ou dois-je me plaindre à la mairie ?
On nous a suggéré de faire poser un arceau de sécurité pour l'empêcher de se garer sur notre place, mais cela coûte relativement cher et c'est plutôt contraignant... De plus, je crains qu'il cherche à se venger, par exemple en bloquant l'accès ou en rayant notre voiture (pour info, il avait détérioré la serrure du garage suite à son expulsion, donc il est capable de tout).
Un autre voisin, qui connaît bien le paysan d'à côté, nous a suggéré de faire appel à lui s'il bloquait nos voitures, car il a un tracteur et il pourrait facilement déplacer sa voiture, mais je sais aussi que c'est illégal et je ne veux pas en arriver à faire ce genre de choses.

J'aimerais tellement pouvoir régler ça à l'amiable, mais apparemment il n'a pas l'air décidé à passer l'éponge sur cette histoire. Nous souhaiterions vraiment emménager sereinement, sans conflits... Ca va être dur de le convaincre et nous voulons vraiment éviter d'employer les grands moyens, car nous avons conscience que ça ne fera qu'envenimer les choses.

Merci pour vos conseils...

2 réponses

Bonsoir,
Si je peux vous suggérer quelque chose, c'est d'agir maintenant et sans tarder.
N'attendez pas d'enménager chez vous pour récupérer votre place de Parking.
Ce qu'il a essayé avec la précédente propriétaire risque d'être reproduit avec vous.
Plus vous serez tolérente et plus vous aurez de difficultées à ce qu'il accepte de
se résigner à se garer ailleurs !

C'est pourquoi, il faut écrire une L.R.A.R et demander à ce voisin, qu'il n'utilise plus
et ne gare plus son véhicule sur votre emplacement de stationnement, Lot N° --
marqué sur votre acte de propriété et de ce fait 'acquis', cette place de Parking vous
revient de plein droit...

Cordialement.
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 28 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
28 janvier 2010
3
Vous lui montrez votre titre de propriété où est/ sera spécifié le n° lot et le n° du parking s'il y en a un.
Sinon vous pouvez toujours fair appel au syndic voir à la gendarmerie mais sincerement je ne sais pas s'ils prendront la peine de se déplacer pour si peu.