Prud hommes,art.700, pour mon avocat ou moi?

Chloe698 - Modifié le 11 févr. 2020 à 14:54
antécumé
Messages postés
167
Date d'inscription
dimanche 4 octobre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
27 janvier 2012
- 31 déc. 2009 à 13:31
Bonjour,

J'ai été attaquée par mon ancien employeur au conseil des prud'hommes. J'ai gagné le procès : mon ancien employeur a été débouté de toutes ses demandes, je n'ai pas perçu d'indemnité de préjudice, mais j'ai gagné 1000EUR au titre de l'article 700 du code de procédure civile.

Ces 1000 EUR sont sensés me dédommager des frais d'avocat que j'ai du débourser pour me défendre dans ce procès. Pour cela, j'ai versé à mon avocat des honoraires s'élevant à 2631 EUR.

Mon avocat ne m'a jamais versé ces 1000 EUR, et m'a gentimment invité à relire la convention d'honoraire, contrat qui régit nos engagements respectifs. Je reconnais qu'à l'époque, dans une période de détresse qui est celle dans laquelle on se trouve quand on est attaqué, j'avais signé ce document les yeux fermés, sans bien comprendre toute la lourde terminologie juridique utilisée, et en faisant pleinement confiance à mon avocat sur qui je me reposais totalement.

Après relecture, et relecture, de cette convention d'honoraire, celle-ci mentionne bien que la somme perçue au titre de l'article 700 incomberait en totalité à mon avocat. Ce que je trouve totalement absurde puisque c'est justement pour me dédommager de ses frais.
D'où ma première question : est-ce normal ?
Je me suis dit que cela serait peut être normal si ses honoraires de base étaient peut être très bas, ou le dossier compliqué, mais ce n'était pas le cas .

Les montants mis en jeu dans ce procès s'élèvent à 5.000 EUR : c'est la somme que j'ai perçue de la part de mon ancien employeur, et qu'il me réclamait de lui rendre.
Au final donc, pour un enjeu de 5.000 EUR, mon avocat aura perçu un honoraire total (incluant l'art 700) de 3600 EUR. N'est-ce pas cher payé ?
Pour ma part, j'en aurai donc eu pour ma poche de 2600 EUR pour un procès que je n'ai absolument pas sollicité.

J'ai essayé de contacter mon avocat pour en discuter, mais il n'est étonnamment jamais joignable, et ne répond pas non plus à mes mails.

Qu'en pensez vous ?
Que me conseillez vous de faire ? Dois-je rencontrer le batonnier de ma ville, ou lui écrire, pour lui demander conseil ? Ou dois-je contacter une autre instance, un autre conseil ?

Merci pour tous vos retours,

4 réponses

antécumé
Messages postés
167
Date d'inscription
dimanche 4 octobre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
27 janvier 2012
16
20 déc. 2009 à 18:19
Bonjour,


Premier point, votre avocat agit en tant que mandant, de ce seul fait il est mandaté par vous pour vous représenter dans le cadre d'un mandat (qui est en quelque sorte le contrat qui vous lie entre vous et lui).
Deuxième point, le jugement rendu par le TPH, doit, très certainement, condamner votre ex-employeur à vous payer la somme de 1 000 € au titre de l'article 700 du CPC. Ce serait donc normalement entre vos mains que cette somme devrait être versée.
Troisième point, assurez vous cependant qu'il n'existe pas au titre du mandat une clause autorisant votre avocat à recevoir en votre nom les sommes qui vous sont attribuées et à être autorisé à en retenir la contre partie de ce qui lui revient.
Procurez vous auprès de votre avocat le mandat de représentation qu'il doit obligatoirement vous remettre, lisez le attentivement et selon le cas, après recourt amiable auprès de votre avocat, saisissez l'ordre des avocats du lieu de rattachement du barreau de ce dernier.


Cdlt
0
Merci pour votre réponse.
Est ce que "le mandat de représentation" dont vous parlez est la même chose que la convention d'honoraire que j'ai signée, qui correspond au contrat qui fixe toutes les modalités de notre accord (et de sa rémunération) entre mon avocat et moi ?

Effectivement, le jugement rendu par le CPH prévoit bien que JE dois percevoir cette somme, mais je ne sais pas si elle est versée à mon avocat qui doit me la rendre ? comment puis-je savoir ?

J'ai essayé de contacter mon avocat pour m'arranger à l'amiable, et surtout comprendre tout cela. Mais il est toujours injoignable. D'un autre coté, je ne voudrais pas me facher avec lui, mais je trouve ca quand meme un peu excessif. C'est pourquoi je pensais contacter le batonnier, non pas pour me plaindre mais pour essayer de comprendre et de voir si ce qu'il a fait est juste et normal.
0