BRUITS DE VOISINAGE A CAUSE DE SOL MAL ISOLE [Fermé]

- - Dernière réponse :  aaaaaa - 1 oct. 2010 à 23:10
Bonjour,

Une question très importante quand à un évenuel recours face au bruits de voisinage:

Nous sommes propriétaires d'un appartement depuis 2 ans. (vieille maison divisée en 3 appartements, nous occupons celui du milieu).

Nous ne nous sommes pas aperçus tout de suite à quel point ce batiment était bruyant. en effet, les bruits les plus insupportables viennent de l'appartement du dessus qui était en fait il y a peu un grenier. lors de notre arrivée le locataire était chauffeur et ne rentrait que le week-end, il en profitait donc pour faire des soirées et nous pensions que le bruit énorme venait du fait qu'un grand nombre de personnes s'y trouvaient.

Bref, l'autre propriétaire (qui possède les 2 autres apparts) a fait les travaux à la va-vite (aux dires de ses locataires qu l'ont aidé à faire les travaux) et donc laissé le plancher du grenier tel quel en ajoutant juste un parquet flottant. Les bruits de pas sont horribles surtout lorsque le locataire reçoit la visite de son fils un w end sur 2 et la moitié des vacances. nous entendons toutes les conversations des habitants du dessus. Le soir nous entendons plus sa télé que la notre et le moindre meuble qui bouge fait un énorme bruit ainsi que les appareils électroménagers (aspirateur, lave-linge, ventilateur et même aquarium....)

Il nous est arrivé d'avoir de très mauvaises relations avec les locataires suite à cette situation mais ils nous rappellent à chaque fois que ce n'est pas de leur faute, que leur propriétaire leur a dit qu'il était content d'avoir trouvé des PIGEONS pour acheter cet appart car il a remarqué tout de suite à quel point c'était bruyant et voulait s'en débarasser. en résumé les locataires ne veulent faire aucun effort et leur propriétaire fait la sourde oreille. Nous avons déjà isolé notre chambre pour pouvoir dormir dans le calme mais ces travaux coûtent très cher.

Ces bruits nous gâchent la vie et l'impression d'avoir été berné aussi. Nous sommes au bord de la dépression..Y a t il un recours possible (comme obiger le précéden propriétaire à faire des travaux? Faut-il faire mesurer les déciblers....?)

Toute aide nous sera très précieuse.

Merci.

Une famille désespérée.
Afficher la suite 

20/22 réponses

Meilleure réponse
105
Merci
Bonjour,

Je suis outrée par les commentaires de parents...
Je pense que chacun a le droit à sa tranquillité après une journée de travail....

Je suis moi aussi maman d'un petit garçon de 3 ans ... qui est loin d'être un "calme" ! et pourtant j'ai souffert du bruit de mes voisins durant 5 années qui n'ont eu que faire de mes demandes ...
Je suis désolée mais les enfants n'ont pas le droit de tout faire ! ceux-ci passaient leurs journées et soirées à courir sans chaussons bien sûr ! j'ai dû déménager, tellement cela devenait invivable !

Moi-même j'ai grandi en appartement, et mes parents nous demandaient de ne pas courir, de faire attention lorsque un objet tombait au sol ! il s'agit juste de respect, de rien d'autre ! et de dire à ces personnes, qu'elles ne peuvent pas comprendre car elles n'ont pas d'enfants, est également très enfantin et réducteur !

Par pitié, ne laissez pas vos enfants tout faire sous prétexte que ce sont des enfants ! Ou donc vont-ils apprendre la politesse et le respect d'autrui sinon !
ABE

Dire « Merci » 105

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 23645 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Quelle personne intelligente !
Bravo, enfin un parent qui sait élever son enfant....
Il y en a marre de tous ces parents laxistes pour qui seul leur enfant est roi.
39
Merci
Bonsoir, je viens de lire de nombreux messages concernant le bruit - je suis rassurée : effectivement je ne me sens plus seule ( en ce moment même on court au dessus de ma tête) , et moi aussi je n'en peux plus : il m'arrive de hurler "arrêtez de courir" mais rien n'y fait , je vis avec des boules quies et un casque pour atténuer les bruits d'impact et les galopades des enfants , deux heures le matin pour ceux qui courrent en bas sur un carrelage non isolé et deux heures pour ceux du haut ( quatre enfants qui peuvent se coucher bien plus tard car les rythmes ne sont pas les mêmes en fonction des pays d'origine- j'ai souvent peur de rentrer chez moi car je sais que je vais être parasitée par le bruit et la vie de mes voisins , je dois attendre que ceux du haut se couchent pour pouvoir dormir (tard donc ) mais faire attention car ceux du dessous se lèvent tôt - résumé quatre heures de galopades plus les cris et les objets qui tombent et aussi les visites tardives avec plein d'enfants -
voilà maintenant j'ai peur de me coucher à 22 h car je sais que les courses et les galopades peuvent surgir à tout moment - Que ceux qui ne vivent pas cela , ne le comprennent pas , je le conçois mais au moins , ils pourraient comprendre le vrai préjudice vécu - si un arrêt de travail se profile , il sera pas dû au travail mais au condition de repos impossible chez moi , je suis enseignante et j'ai peur de mes vacances (je n'ai pas les moyens de partir)
je préfère travailler et avoir 30 élèves en classe qu'entendre ce boucan , mon corps ne le supporte plus
Alors je comprends tout à fait ceux que j'ai lus aujourd'hui- moi aussi j'ai fait beaucoup de démarches pour que cela s'améliore mais c'est jamais gagné : ce soir il faudra que je tape encore une fois sur le mur pour que cela se calme , mais quelle perte d'énergie et quelle merde ces gens qui n'ont aucun sens du respect §
je viens de voir que voius etes... enseignante????

E biien vous avez loupé votre vocation.... vous faites comment pendant la recré? vous leur interdisez de courir?? vous les mettez tous en rang pendant la récré?

faites des enfants, ne restez pas vieille fille, de grace, cest le seul conseil qu'on puisse vous donner.....
la récré c'est justement fait pour faire du bruit gros malin...
Par contre l'appartement est un lieu de vie, de repos et de détente. Comme il se situe dans un complexe d'appartement, ça implique effectivement d'être plus vigilant sur les règles de respect des autres puisque les autres sont plus proches... mais les règles sont les mêmes en maison, sauf qu'en général il y a un jardin et que les parents peuvent dire aux enfants "va jouer dehors au lieu de nous casser les oreilles". Le problème en appartement, c'est que les enfants ne peuvent pas sortir seuls, donc ça impliquent que les parents s'occupent d'eux et sortent avec eux pour les défouler, mais ça les parents n'ont pas envie de le faire. Parce que ça demande un effort et que c'est plus facile et moins fatigant de laisser les gamins devant la télé ou bien de les laisser se comporter comme des petits sagouins irrespectueux sans rien dire.
Et pour le coup de l'hiver, ce sont les parents qui n'aiment pas le froid, les enfants s'en fichent, ils sont trop actifs pour le sentir et sont même les premiers à se rouler dans la neige...
Alors oui, les enfants font du bruit et il faut tolérer un minimum mais c'est aux parents de faire en sorte qu'ils se défoulent à l'extérieur pour que les bruits à l'intérieur soient raisonnables et supportables par les voisins...
Ah ! Pat ... Vous êtes fabuleux, fabuleux mais aussi un peu ...
Faire des enfants consiste, il me semble, non pas à avoir un moment d'égarement lors d'une nuit de folie mais à s'en occuper une fois nés ( et c'est là que les choses se compliquent ... ), en les préparant à leur vie d'adulte ainsi qu'à partager avec les autres ce qu'on appelle la société et ça, ça commence à la maison ... Ce qui n'empêche pas de jouer, de s'amuser, de crier ...
parce que la voisine, quelle qu'elle soit, a aussi le droit de faire ce qu'elle veut chez elle, et même de vivre au calme si elle a envie :
LA LIBERTE DES UNS S'ARRETE LA OU COMMENCE CELLE DES AUTRES.
arnaudel
Messages postés
18
Date d'inscription
jeudi 19 novembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
17 juillet 2010
1 -
Je veux bien admettre qu avoir comme voisin des enfants qui courent tout le temps de 6h à 24h peut etre penible mais en dehors de ces cas extremes, a un moment donné il faut quand meme considérer que vivre en copro c est accepter le bruit de la vie et donc des enfants ...suffit de faire qqes recherches et on trouve facilement des jurisprudences qui vont en ce sens.
Meme dans une maison les gamins courent a l interieur meme si ils se defoulent a l exterieur. Ce qui est moins normal est un adulte qui met de la musique, crie, bat sa femme, marche avec des talons cependant vivre en copro c est aussi accepté les nuisances des autres.
Quel pays de raleurs!!
Jean,
Bonjour, je suis moi-même victime de bruits récurrents, et de vrais bruits se répercutant dans tout l'immeuble, à tel point que l'on a l'impression de démolir celui-ci.

Étant électronicien de métier ( en retraite), je possède un sonomètre, et j'ai pu mesurer 120 dB (Décibels) lors des bruits de chocs (vraisemblablement coups de masse) utilisée pour la destruction d'un mur ou d'une cloison.

Ces bruits on provoqués chez moi une grave perte d' audition(-60 dB) dans les fréquences aiguës, (à partir de 4 KHz )ce qui est énorme, et du fait que ce voisin à le droit de faire des travaux, je ne sais comment obtenir réparation du préjudice subi, l'otorhino consulté très récemment m'a orienté vers l'utilisation d'un appareil auditif ( de l'ordre de 1500€), de plus ,je souffre à présent d'acouphènes en permanence, et pour lesquels il n' y a aucun remède.

La police nationale ne fait absolument rien, ils m'accusent même de les déranger pour rien, j'ai toutefois trouvé un peu de compréhension auprès de la police municipale, qui est venue constater, mais, ils ne peuvent pas intervenir , les travaux s'effectuant aux heures autorisées, soit de7h30 jusqu'à 19h30.

Les travaux sont apparemment plus importants que la santé des personnes, il n'y a aucune concertation, il faudrait modifier ces lois pour n'autoriser les travaux qu'à des périodes bien déterminées, ou offrir des structures de repos pour les personnes dont les appartements sont inutilisables.
22
Merci
Bonjour à tous,

Je suis dans le même situation que vous sauf que mon rôle est celui du voisin du dessus. J'habite un 2 pièce avec du carrelage. Un jour la voisine du dessous, une charmante vieille dame qui vit avec sa fille est venue me voir pour me faire part que depuis son appartement elle entendait certains bruits. En tant qu'individu responsable j'ai commencé à mettre des chaussons (même si je déteste ça). Or celle-ci se plaignait encore de certains bruits de pas, j'ai donc limité mon activité à ma chaise de bureau, ma cuisine, mon lit et ma salle de bain (il faut bien que je me lave et que je fasse mes besoins naturels). Mais voila un soir je regardais un film sur mon ordinateur dans mon canapé lorsque celle-ci est montée furieuse en m'insultant (injures xénophobes au passage) parce que 5 min auparavant je suis allé dans ma salle de bain. Je ne sais plus quoi faire, j'ai changé mon style de vie, je n'utilise plus de chaises, j'ai mis des chaussons, je n'invite plus d'amis, et je limite mes déplacements. A ce que je sache je ne peux pas ne pas marcher chez moi !
Que faire dans ces cas là ? L'inviter à prendre sur elle ?

NB : je pèse 60 Kg un poid leger et en plus j'ai des chaussons !
12
Merci
Il parait que bébé, j'étais une braillarde. Et bien ma mère me changeait de pièce pour que les voisins souffrent moins du bruit et me faisait dormir dans la cuisine !
Un bébé qui pleure c'est normal, ce qui n'est pas normal c'est que les parents n'essaient pas d'atténuer la nuisance pour les voisins (car oui, c'est une nuisance, si ça empêche quelqu'un de dormir ou de se reposer c'est une nuisance.)
ET c'est encore moins normal que les parents hurlent plus fort que le gamin ! comme le fait ma voisine du dessous qui passe ses journées voir ses nuits à hurler après ses gosses parce qu'elle ne sait pas les gérer.
Effectivement je n'ai pas d'enfants et effectivement c'est facile d'en parler quand on n'en a pas, mais ça ne change rien que enfants ou pas, personne n'a le droit de nuire à la tranquillité de ses voisins. SI vous ne pouvez pas empêcher votre gamin de hurler, arrangez vous au moins pour qu'il le fasse le plus loin possible des chambres la nuit, et si ça signifie que les parents doivent dormir dans la cuisine avec leur gamin, et bien c'est tout à fait normal. La tranquillité des parents n'a pas a passer au dessus de celle des voisins lorsqu'il s'agit d'un bruit dont ils sont responsables (vous êtes responsable de votre enfant, donc de ses bruits de même que je suis responsable de mon chien et donc de ses bruits).

Aux dernières nouvelles, on CHOISIT d'avoir un enfant de nos jours, alors, aux parents : Assumez votre choix et arrêtez d'utiliser des excuses bidons du genre "c'est un enfant on ne peut pas l'attacher" pour justifier votre incompétence à l'éduquer. Et n'imposez pas les conséquence de VOTRE choix à vos voisins. Si vous n'étiez pas prêts à assumer les cris de vos enfants et à faire votre possible pour qu'ils ne pourrissent pas la vie de vos voisins, et bien il ne fallait pas avoir d'enfants. Maintenant, on arrête de se plaindre que les gens sont intolérants et on assume. C'est une chose de tolérer des bruits de temps en temps, ça en est une autre de SUPPORTER du boucan tous les jours (et les nuits).


bab23 , je te conseille ce lien : http://www.bruit.fr/FR/info/Fiches%20conseils/0906

Extrait du code de la santé publique
Les bruits de voisinage portent non seulement atteinte à la qualité de la vie et à la tranquillité, mais aussi à la santé. Une part très importante de ces bruits provient de comportements particuliers, qui sont en fait des incivilités. Les troubles occasionnés par les fêtes, les chants et les cris sont considérés par la réglementation comme des bruits de voisinage. En tant que tel, ce type de trouble est régi par le code de la santé publique (décret du 31 août 2006).

"Aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l'homme [...]". L'un de ces trois critères, précisés à l'article R. 1334-31 du code de la santé publique, suffit à constituer un trouble de voisinage, qu'elles qu'en soient les circonstances, même si l'immeuble est mal isolé ou qu'il n'y a pas de faute avérée et quelle que soit l'heure du jour et de la nuit (le délit pour tapage diurne existe bel et bien). De plus, le constat par les agents assermentés de la nuisance occasionnée ne nécessite aucune mesure acoustique : une constatation auditive suffit. Toutefois, pour déterminer s'il y a trouble de voisinage ou non, les agents assermentés basent généralement leur appréciation sur la notion d'inconvénient anormal de voisinage.
L'article R. 1337-7 précise que le fait d'être à l'origine d'un tel délit est passible d'une peine d'amende prévue pour les contraventions de la troisième classe (450 €). Est également prévue une peine complémentaire de confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l'infraction (article R. 1337-8). Le fait de faciliter sciemment, par aide ou assistance, une telle infraction, est puni de la même peine (article R. 1337-9). Des sanctions sont également prévues pour les personnes morales (article R. 1337-10).
Merci mais, comme je l'ai écrit, je n'ai pas de problème avec les enfants des voisins. Il y a un nouveau né au dessus, donc oui il pleure à 3h00 du mat' pendant quelques minutes. Cela ne justifie en rien de le mettre dans la cuisine. S'il confondait le jour et la nuit, ok (c'est ce que ma mère a fait durant 1 semaine avec moi, histoire que je me recale au rythme normal) , mais perso ce n'est pas le cas, il ne faut pas abuser non plus. J'ai la chance d'avoir 2 chambres, j'ai pris l'autre et je ne l'entend plus. En appartement, on vit en comunauté, il faut savoir relativiser. J'ai l'impression que tu es tellement remonter contre ta voisine, que tu envisage le moindre bruit d'enfant comme un calvaire.
Je ne veux pas non plus attaquer mon voisin parcequ'il se lève à 5h30 pour aller bosser. Je recherche une solution, certe, mais pas au point d'en arriver à déclancher une guerre de voisinage. En plus ça serait vraiment long et couteux pour rien. Je vais demander au syndic d'intervenir. Ca résolvera surement mieux le problème sans dégrader les relations entre les voisins.
8
Merci
Bonjour,

Perso, ce ne sont pas les bruits des enfants qui me dérangent. Je comprends parfaitement qu'un bébé pleurt la nuit, tombe en apprenant à marcher etc... Mais j'ai également souvenir d'un ancien appartement où on entendait les gosses de l'appartement du 1er (alors que nous étion au 3ème) courrir, sauter, jouer au foot DANS l'appartement jusqu'à 23h - minuit en semaine et les parents qui trouvaient cela normal. Tout est une question de mesure. Il faut savoir tolérer un minimum de bruit, mais il faut aussi savoir quand calmer ses enfants.

Moi mon soucis, c'est de me faire réveiller à 5h30 tous les matins par des bruits de pas très très lourds, des objets qui tombent, des portes qui claquent en provenance de l'apaprtement du dessus... Je suis propriétaire et eux aussi. Je sais qu'ils ont fait des travaux sur certains de leur sols, mais je ne suis pas certaines qu'ils aient mis un isolant entre leur revêtement et le sol. J'ai tenter l'amiable, mais ça ne donne rien. Quelqu'un aurait-il une solution à m'apporter pour soit les obliger à faire attention, soit leur fiare isoler leur sol correctement?
8
Merci
j'ai lu attentivement ce forum , et je vois que nous avons vécu la même chose
j'ai entamé plein de démarches qui n'ont aboutit à rien
la seule solution qui m'était proposé étant de porter plainte à répétition contre mon voisin , ce que j'ai refusé , car celui ci n'avait absolument pas un comportement anormal , ni ses enfants d'ailleurs
solution , déménager . pas autre chose . malgré les coûts engendrés , il faut le faire . j'ai mis 6 mois de démarches , perte de temps , de sommeil , pour rien !
un petit mot cependant
je n'ai pas vu les bailleurs et agences incriminés , et pourtant !
pendant que l'on se déchire entre voisins , ils encaissent , sans aucunes considérations pour nos malheurs
comment osent ils louer des biens insalubres , invivables !!! encaisser notre argent d'une manière si malhonnête , oui , c'est à eux qu'il manque le savoir vivre
il fut un moment ou j'aurai voulu les séquestrer dans l'appartement juste quelques heures pour voir leur tête , et pourtant j'ai bien essayé de les faire se déplacer ... mais rien , j'allais m'y faire sois disant , sans parler des projets que j'ai proposé à mes frais pour insonoriser cette cage à horreur , toujours rien...
j'ai adoré les visites que j'ai eu concernant d'éventuels repreneurs , là j'ai pu avoir une partie de ma vengeance
j'avais supposé un moment être aussi malhonnêtes qu'eux , histoire de liquider cet appart au plus vite , mais non, je leur ai fait de belles démonstrations avec la cage d'escalier , et tout et tout
aujourd'hui , cet appartement est de nouveau loué , et ça recommence , je le suppose
méfiez vous d'eux!!
8
Merci
Votre capital santé est le plus précieux à conserver. Face au bruit et l'incivilité, il n'y a qu'une solution : déménager. C'est le pot de terre contre le pot de fer soutenu en général donc intouchable. Le mal face au bien. La plupart du temps les personnes bruyantes sont peu instruites, voir sans cerveau. La société évolue vers l'imbécilité et vers l'incivilité totale. Les organismes que l'on contactent afin de faire aider, sont totalement impuissant et manque de professionnalisme afin de faire respecter les lois. Courage à toutes les victimes du bruit de voisinage.
J'ai quitté ma ville natale à cause d'une délinquante, je vis dans une petite ville et je suis de nouveau en souffrance dû aux voisins du dessus qui n'ont pas reçu la même éducation que moi le minimum ; le respect qui s'apprend dès le berceau. Sans commentaires.
7
Merci
Bonjour,

J'ai acheté un appartement dans un immeuble tres mal isolé.
J'ai une vie inversé, travaillant la nuit.

Je me suis renseigné auprès d'un avocat et de mon notaire, dans mon cas, aucun recours possible si ce n'est d'isolé tout mon appartement ainsi que de refaire le plancher des voisins du dessus.
Je viens d'acheter il y a moins d'un an, et la, je signe un compromis de vente dans une semaine.
Je préfère vendre et perdre un peu d'argent que de continuer a vivre ce calvaire!
7
Merci
je m'adresse à "Pat" qui prône la tolérance mais qui est très intolérant envers les personnes qui rencontrent des problèmes avec leurs voisins qui ne respectent pas les autres.
mon chèr Pat, la vie en communauté se fait dans le respect des uns et des autres tout simplement et même aux enfants nous pouvons leurs apprendre cela, c'est même à nous parents de leurs apprendre.
vous traitez les gens de cons, vous voulez les obliger à vivre à la campagne, mais vous vous prenez pour qui ? sale moralisateur intolérant
ayez un peu plus de respect pour les personnes et ne vous croyez pas supérieur en insultant gratuitement ceux qui essaie de comprendre et trouver de l'aide auprès d'autres personnes qui rencontrent les mêmes soucis.

Trop facile de cracher à la figure des victimes
j'espère un jour que vous serez obliger de subir des voisins bruyants et que vous n'aurez pas d'autres choix que de rester et vous comprendrez peut-être la détresse de devoir subir sans rien pouvoir faire.
5
Merci
Bonjour à tous,
Comment pouvez vous juger les parents ou les enfants qui font du bruit dans leur appart?il est vrai que après certaines heures c'est interdit mais vous ne pouvez pas vous en prendre aux enfants qui jouent ou sautent en toute innocence, cela ne veut pas dire qu'ils sont mal éduqués ou que leurs parents ne font pas leur travail!!! quand vous emménagez ou achetez dans ce genre de construction vous connaissez les risques encourues!!! Moi je ne pourrai jamais aller dire à mon voisin que ses enfants me dérangent, ils sont petits et ont le droit de jouer chez eux, maintenant il est vrai que le bruit gêne mais que voulez vous?allez vivre dans un logement insonorisé ou à la campagne!!!
Jen, bien sûr que l’on peut juger les parents et les enfants qui font du bruit dans leur appart. A partir de 2 ans un enfant sait distinguer quand entre le bien et le mal. C’est aux parents de leur dire ce qu’il ne faut pas faire en leur donnant une raison. Il ne suffit par de leur crier «je t’ai déjà dit 1000 fois de ne pas courir ! L’enfant ne sait pas pourquoi il ne doit pas courir. Idéalement, si les relations de voisinage sont bonnes, la victime pourrait avoir un « meeting » avec les enfants et leur expliquer combien elle souffre. Il convient aussi que les parents (s’ils sont les bonnes manières eux-mêmes) montrent aux enfants où sont les limites. Pour éviter que les enfants courent dans l’appart, un éducateur pour enfants donne le conseil suivant: lorsque un enfant arrive en courant, et après l’avoir prévenu de ne pas le faire, il faut lui dire de retourner au point de départ et lui demander de refaire le trajet d’un pas normal. Lui dire simplement de ne pas courir dans l’appartement ne donne à l’enfant aucune raison de ne pas le faire.
-
Je souhaite réagir... En ce qui me concerne, je n'ai pas le même rythme qu'un salarié dit "normal", je suis chanteuse-musicienne et il m'arrive de rentrer très tard (5h, 6h, 7h voire 8h du mat') et quelque fois de devoir rejouer le lendemain encore très tard et ainsi de suite jusqu'à quelques fois 9 jours ou plus d'affilés, surtout les week-ends et l'été (c'est à dire quand les enfants sont en vacances). Alors certes, laissons les enfants "s'épanouir", mais moi, je me repose quand?!! tout le monde n'a pas le même rythme de vie.
A la base je cherchais sur le net une façon polie et aimable de dire à mes voisins du dessus que j'entends tout (ils ne le savent pas encore...), que la proprio, à qui j'ai fait part du problème, va y remédier, mais qu'en attendant s'ils pouvaient faire quelques petits efforts comme éviter de passer l'aspi avant 14h, de mettre un tapis dans la chambre de la gamine (qui galope, crie et pleure tout le temps...), et éviter de faire crisser les chaises ou de mettre la musique à fond aussi avant 14h, et éventuellement mettre des chaussons...
Je veux absolument éviter tout conflit, j'ai eu un début de bon voisinage avec eux mais je n'arrive pas à franchir le pas d'aller leur dire avant que j'ai une crise de nerf (qui ne saurait tarder...)
Aidez-moi à trouver les bons mots, un diplomate parmi vous?
arnaudel
Messages postés
18
Date d'inscription
jeudi 19 novembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
17 juillet 2010
1 -
est ce leur faute si vous avez un rythme décalé ???? Apres il y a effectivement des choses qu ils peuvent eviter de faire. Mais si vos voisins n ont pas d autres possiblités pour une raison qulconque de passer l aspirateur après 14h ils font comment?
D un point de vue diplomatie, je crois que simplmenent les rencontrer sans passer apr un intermediaire leur exposer votre probleme et leure demander justemetn de faire qqes efforts en signifiant que vous comprenez qu ils ne peuvent s arreter de vivre pour vous devrait suffir , non?
5
Merci
je suis surtout remontée contre les parents qui se croient tout permis parce qu'ils ont des enfants. Le bruit dans la journée ne me gêne pas outre mesure sauf cas extrême de hurlements pendant 2 heures d'affilées, mais effectivement un bébé qui pleure pendant une heure la nuit et les parents qui se contentent de crier "tais toi papa/maman veut dormir" ça me dérange, parce que moi aussi je veux dormir et que ce n'est pas MON enfant donc je n'ai pas à subir...

Pour ton problème, ton voisin doit respecter la tranquilité des autre même s'il se lève à 5h30.
Il est tout à fait possible de se lever tôt sans réveiller tout l'immeuble, et s'il a fait des travaux sur les sols, tu peux lui demander de vérifier son isolation (ils en parlent sur le site que je t'ai donné) mais sache qu'il est extrêmement rare que ça se règle à l'amiable de nos jours, les gens étant toujours persuadés d'avoir le droit de faire absolument tout ce qu'ils veulent chez eux même si ça gêne les voisins... c'est dommage, mais c'est comme ça
http://www.bruit.fr/fichiers/pas_chocs_10.pdf
par ailleurs, 5h30 c'est encore considéré comme "la nuit", ton voisin s'il était bien élevé et respectueux des autres devrait de lui même faire attention, sachant très bien qu'à 5h30 tout le monde dort encore !
Bonjour a tous,
Voilà déja je suis ici car la mémé du dessus ma encore réveiller avec ces sabots et ces placards roulant et c'est tous les jours la même choses entre 6h et 7h depuis que je suis en vacances ,car je ne m'en rendez pas compte je me léve habituellement a 5h du mat' .
Je pense que sûr certains commentaires les personnes ne connaisses pas ce problême car croyais moi au début vous vous énervez un peu mais a force vous pétez carrément un plomb, je suis a 2 doigts d'aller la voir et d'en faire mon tapis de lit .
Il y en a qui vont dire que peut être ces moi qui fait du bruit le soir et elle se venge ,mais nous sommes un couple sans enfants et plutôt casaniers et rarement des amis viennes .
Juste pour dire a ceux qui poses des commentaires et qu'ils ne sont pas dans ce cas ,n'en laisser pas ,vous ne savais pas ce que sait ,moi je suis a deux doigt de faire une dépression ,je m'énerve et pleure tellement je vais exploser ,obliger de se lever et de kicker le punching - ball (je vais essayer d'avoir sa photo pour la mettre dessus d'ailleurs !!!lol) Enfin voilà bosser comme un tarer 70h par semaine (en plus pour sa retraite!!! lol ) et quand enfin les vacances arrive je suis obliger de vivre sa .
4
Merci
Bonsoir,
J'ai lu avec attention votre témoignage et vous comprend pleinement puisque je vis la même chose et que cela me révolte sévèrement et que je maîtrise désormais bien le sujet, je pense pouvoir vous aider grâce à deux cas de jurisprudence qui nous donne pleinement raison, le 1er (lien ci dessous) date de 2009, clairement, les gens se sont vu se faire rembourser leur bien !



Le 2ème précise que dans le cas de maison divisée en appartements, la jurisprudence est claire : celui qui fait du bruit fait les travaux ! sinon, gros dommages et intérêts et obligations de faire les travaux : Voici le site :

http:www.nuisances.advtv.free.fr/jurispr03.htm (si ça ne fonctionne pas, tapez "bruit de pas, bruit de voix" sur google et vous tomberez dessus....

ps : dans mon cas, je vis dans une maison divisée en appartements qui date de 1930, je suis au RDC et au dessus, c infernal, ce sont des locataires et je me bats avec le proprio en envoyant des recommandés faisant référence à ces articles, en espérant que ça fonctionne....
Tenez moi au courant et bon courage!
4
Merci
J'avoue que je suis partagée dans cette situation. Je suis présentement aux prises avec un propriétaire qui habite le logement en dessous de nous (nous sommes 2 adultes avec un jeune enfant de 14 mois). Nous avons reçu une lettre enregistrée des plus irrespectueuses de notre propriétaire nous accusant à toute fin pratique de faire du bruit de façon volontaire pour les déranger. Notons ici qu'il nous avait parler à 3 différentes occasions de situations particulières (lavage tardif, chaise à roulettes au dessus de leur chambre et une situation de déplacement de meubles tardif) et de se faire dire que nous étions "actifs" de jour, et qu'à chaque fois nous avons fait diligence pour régler le problème (entente sur les heures "acceptables" pour le lavage, changer la chaise à roulettes de pièce et changer les roues). N'ayant pas eu d'autres commentaires, nous avons conclu que nos solutions avaient fait l'affaire, jusqu'à la réception de la lettre

80% des bruits décrits peuvent être attribué à mon enfant qui est entrain d'apprendre à marcher, donc essaie de se déplacer avec tout meuble imaginable (qui sont déjà sur des coussins pour réduire le bruit), qui tombe sur les fesses régulièrement et qui échappe régulièrement ses jouets, livres, etc. Bien d'accord qu'on doit apprendre aux enfants à suivre les règlements, mais vous devez avouer qu'à cet âge, il y a quand même une limite à ce qu'un parent peut faire. De plus, le propriétaire mentionne dans la lettre que si je veux jouer avec mon enfant, soit à se rouler la balle, etc. que je devrais aller au parc... pas facile à faire encore une fois en plein hiver avec un enfant qui ne marche pas encore.

Je ne sais franchement pas quoi faire, nous venons d'acheter pour 250$ de tapis divers pour limiter le bruit, mais franchement autre que ça, ils se plaignent tout simplement de bruits quotidiens normaux.
4
Merci
C'est clair il ne faut pas que les parents abusent non plus. De mon côté je croise les doigts, j'ai de la chance, je suis dans un immeuble de personnes civilisées. Mon voisin fait attention maintenant et j'ai le droit à ma nuit de sommeil tranquile... J'espère que ça va durer.
3
Merci
Je vis la même situation que vous, sauf que je ne suis pas propriétaire heureusement, mais locataire et que depuis juillet 2009, il a fallu supporté la sociale du desssus, chaine HIFI camelotte donc bruit de casseroles, meubles qui bougent au quotidien avec de vrai ou faux besoin de les bouger, courses de plusieurs enfants, etc... la journée ou le soir jusqu'à minuit et la HIFI casseroles jusqu'a 2h matin. J'ai été très fatiguée de vivre comme cela, et mon capital santé a été dégradé. Je souffre de supporter cette locataire venant du sociale qui ne posséde aucune civilité, mégots par la fenêtre, etc... On ne mesure plus les décibels, mais en ce qui concerne ma situation le fait de constater dans la durée depuis juillet 2009 le tapage de cette locataire et sa famille, peut éventuellement reconnaitre le bail non conforme pour non respect et être expulsable sauf que dans mon cas, elle est soutenue. Je n'aspire qu'a déménager au plus vite même si elle s'est un peu calmée. Il ya préjudice et harcélement. Bon courage, c'est très fatiguant de vivre dans le bruit inutile.
2
Merci
Vous pouvez deja vous meme mettre des dalles isolantes au plafond, pas tres honereuse et qui vont vous changer la vie !

J'ai moi meme deux pieces chez moi tres mal insonorisé, une avec dalles, l'autre sans, et bah y'a pas photos ca marche vraiment super bien et j'en ai pas eu pour tres cher a l'achat !
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 5 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 avril 2014
2
Merci
Bonsoir a tous et à Electron,

Je lis avec soulagement vos messages je suis dans la situation de beaucoup d'entre vous, locataire dans un HLM et subissant des nuisances causées par une famille "sociale" protégée avec des enfants. J'ai fait plusieurs démarches, tenter de leur parler sans succès avec le ton qui monte vite, puis main courantes, courriers au bailleur, conciliateur à la mairie rien, associations de loactaires sans succès, appel de la police et les voisins stoppent les bruits juste au moment où la police arrive chez moi.... sans moyen de les prendre sur les faits.

Je suis malade (atteint d'une affection de longue durée depuis peu) sans cause déterminée par les médecins , en arrêt de travail et je ne sais plus à quel saint me vouer pour prouver les bruits causés par mes voisins du dessus qui durent depuis 4 ans.

Pourriez-vous me conseiller pour l'achat d'un sonomètre car le bruit ne s'entend pas à l'extérieur, il est ciblé intentionnellement que vers mon appartement et je ne peux apporter d'autres preuves des nuisances car les autres voisins disent ne pas entendre les bruits pour ne pas se mouiller?

D'avance merci pour vos réponses
Messages postés
449
Date d'inscription
vendredi 28 septembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
27 août 2010
47
1
Merci
Si vous souhaitez changer la cause de ce qui vous fais perdre votre sommeil et votre tranquillité, vous pouvez essayer d'engager de recours en ce sens (constats d'huissier, plaintes, mains courantes, attestations) Je me souviens d'un voisin ayant eu gain de cause pour le bruit causé par la cuisine d'un restaurant qui était mitoyenne à son logement... après bien des années de procédure, on a obligé le titulaire à faire des travaux (bruyants!!!)

Cela malheureusement, fait partie des aléas de la copropriété... très très difficiles à gérer et avoir gain de cause. Je crois que vous ne pourrez que compter sur la bonne volonté de votre voisin. Chouchoutez-le, offrez-lui pour son anniversaire des chaussons... Croyez bien que je ne vous nargue pas, moi même subissant des voisins bruyants.
Cordialement.
e vous vous ne l'etes pas bruillant peut-etre? ou peut-etre que votre voisin du dessous est moins cons avec vous que vous ne l'etes avec votre voisin du dessus!

moi je ne cherche aucune noise quand j'habite en immeuble, et si j'rentends le voisin du dessus, tant mieux, cst la preuve qu'il vit! Ya que les deprimés que le bruit derange! allez vivre à la campagne! quoique à la campagne, le coq chante à 5h du mat! :))
> pat -
Pat, d'abord, tu ne sais pas ecrire, c'est dire ton niveau intellectuel!
Ensuite, tu attaques et tu juges sans savoir, manque de respect pour les autres.
Je devines que tu es un (ou une) celibataire sans enfants.
Je pense que tu n'as jamais connu ce genre de situation, ou le bruit des autres devient insupportable.
Toi tu es plutot le genre de personne egoiste qui ne se soucis pas de autres. Le même genre de personnes, qui au lieu d'y mettre du sien, va envenimer les choses en faisant encore plus de bruit "pour faire chier ces cons de voisins"
Parler moins fort, mettre des chaussons (au lieu de talons qui claquent), mettre des patins sous les chaises... ce n'est pas difficile et ca rend la vie de tout le monde plus agreable.
Je ne te souhaite pas de connaitre la vie en bruit, mais peut etre que si ca t'arrive, tu sera plus ouvert aux autres et a leur souffrances
je viens mettre mon grain de sel.pour d'éventuels textes sur le bruit , en location ou pas il est possible de consulter les antennes de l'ADIL ( voir leur site ) en prenant RV si besoin avec un conseiller .
il doit encore exister ( il faut cotiser je crois pour avoir une consultation,mais je n'en suis plus sûre ) l'Association de Défense contre le Bruit..
Bon courage..à tous ceux qui souffrent de leur voisinage bruyant
laboulequies
1
Merci
Bonjour, je suis locataire depuis 9 ans dans un immeuble HLM. Les appartements sont bien mais l'isolation phonique inexistante et en plus à notre étage les appartements sont inversés, ie j'ai ma chambre en-dessous de leur cuisine. Suite à l'arrivée cette année dans l'appartement au-dessus d'une famille avec 3 enfants en bas âge très bruyante notre vie est devenue un enfer et nos relations avec ces nouveaux voisins sont extrêmement tendues. J'ai regardé pour isoler le plafond avec des plaques placosilence mais le coût est très élevé et je n'ai pas envie de prendre ces frais en charge. Le locataire au-dessus nous avait dit qu'il mettrait des tapis mais je crois qu'il ne cherche pas non plus à faire des frais ni d'efforts pour faire moins de bruit. J'ai donc entrepris une recherche d'appartement mais cela va être difficile de trouver, mis en demeure le bailleur actuel de me proposer un échange d'appartement... mais visiblement il fait la sourde oreille à ma demande et n'a pas trouvé mieux que de mettre un avertissement au voisin d'au-dessus ce qui fait que cela à dégénérer en insultes à notre encontre.
Le jour ou vous aurez des enfants (si vous en avez la geneoristé et le courage, ce que je doute fort), vous ferez moins la difficile! Et si vous avez un voisin con comme vous qui rale pour un rien, cest vous qui subirez l'enfer! ous Et peut-etre la vous comprendrez votre connerie! Un enfant vous ne pouvez pas l'attacher!

Si vous n'est pas contente, allez vivre en hermite dans la foret! comme cela vous pourrez raler contre les chouettes qui vous empecheront de dormir!

ca menerve plus que tout, les allergiques au bruits: ce sont souvent des deprimés qui s'ennuyent ! s'ils etaient occupés, ils ne passeraient pas leur temps a ecouter leur voisin et a ecrire des lettres recommandés de protesttaion, , ils le passeraient à vivre !
> pat -
C'est en effet très dérangeant mais souvent on ne peut rien faire, j'ai moi même des soucis similaires et c'est très difficile de s'arranger, surtout lorsqu'il s'agit d'enfants, c'est presque un argument imparable et pourtant ce n'est pas une excuse que de dire qu'un enfant fait du bruit et que c'est comme ça et pas autrement.
Je suis désolée mais la plupart des gens sont comprehensifs jusqu'à une certaine limite, un enfant qui joue c'est normal que cela fasse un peu de bruit, mais au dessus de chez nous il y a 2 petits garçons qui sautent partout, se claquent dans les murs, jettent tous leur jouets à terre, tapent sur la tuyauterie et ça peut être comme ça jusque minuit. Je veux bien vivre dans un monde ouvert mais il ne faut pas exagérer tout de même chacun a droit à sa tranquilité et il faut savoir mettre des limites. Un enfant on peut lui apprendre à jouer dans sa chambre et calmement, sans aller jusqu'à maltraiter son gosse, mon enfance s'est passé dans le jeu dans le calme et on m'a expliqué qu'il ne fallait pas faire de bruit par respect pour les voisins. Pour se défouler on peut aller jouer dehors, faire du sport et encore bien des activités mais faire des combats de catch dans le salon pendant une demi-heure pas possible, on a tous besoin d'avoir du calme dans nos vies pour se ressourcer, certains ont des métiers où ils ont besoin d'être vigilents et donc d'avoir du calme.
Pour nous j'ai fini par attrapper mon balai et leur signifier mon mécontentement quand plusieurs jours d'affilés il y a du bruit (plus que tolérante quand même), parfois on a des amis et on ne s'entend pas à cause du bruit, je ne garde plus ma nièce car il lui ait impossible de faire sa sieste elle se réveille en sursaut car elle est effrayée du bruit. Donc vous voyez au lieu de critiquer les gens qui n'ont pas d'enfants et qui osent se plaindre du bruit, peut etre quelque part qu'il vaut mieux ne pas avoir d'enfants car eux aussi empatissent de ce genre de problème. A bon entendeur !
elmerendero
Messages postés
449
Date d'inscription
vendredi 28 septembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
27 août 2010
47 > pat -
On dirait que savoir vivre dans le respect autrui, est pour vous un art difficile...Moi j'en ai 4 d'enfants... Et j'ai été capable de leur apprendre ce savoir vivre sans difficulté... et je vous rassure, mes enfants sont très équilibré.
> pat -
Mon dieu pat, mais taisez vous!
Vous n'apportez rien de constructif a ce forum.
si vous voulez vous defouler, faites le ailleur!
Allumez votre WII et faites un petit footing!
Plus vous parlez plus je suis consterné que des gens comme vous existent!
0
Merci
Merci,

Je précise que le voisin du dessus est locataire.

Le propriétaire n'occupe aucun des appartements de l'immeuble.
elmerendero
Messages postés
449
Date d'inscription
vendredi 28 septembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
27 août 2010
47 -
Cela rends le problème encore plus difficile....
Dossier à la une