Garder un bien immobilier malgré le divorce

Signaler
-
 croco -
Bonjour,

La situation est la suivante :
Je souhaite quitter mon époux, nous sommes actuellement séparés de corps habitant chacun dans notre appartement en location mais nous avons en commun un bien immobilier qui est actuellement en location. Il reste une dixaine d'année de mensualité pour finir de rembourser le pret.
Pour assurer l'avenir de nos enfants, je souhaite garder ce bien en commun malgré le divorce et le laisser se payer tout seul par la location afin de pouvoir le revendre pour financer les études le cas échéant, les enfants étant encore jeunes.
Je ne connais pas le point de vue de mon époux sur la question, notre séparation n'étant pas encore claire pour lui. Toutefois, je souhaiterai savoir quelles sont les incidences sur cette décision de garder ce bien en commun malgré le divorce? Est-ce finalement une bonne décision? Quelles sont les meilleures démarches à opérer pour que ni l'un ni l'autre ne soyons lésés et surtout que ni l'un ni l'autre ne soit en mauvaise posture légalement en cas de rupture de dialogue à l'avenir après le divorce? Quels sont les risques légaux pour l'un comme pour l'autre?
Par avance merci.

3 réponses

Messages postés
2697
Date d'inscription
vendredi 13 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mars 2016
2 254
Bonjour,
Nul n'est tenu de rester en indivision.
Donc votre futur ex mari pourra vous le faire vendre quand il le souhaite.
mon mari a une liaison , nous faisons une demande de divorce par consentement mutuel, il reste 3 ans de credit sur la maison. comment faire , nous ne voulons pas la vendre avant .
Donc si je comprends bien, il n'est pas nécessaire de "liquider" le bien immobilier lors du divorce si nous sommes d'accord pour le garder en location. Est-il possible de mettre une clause spécifique dans l'acte de divorce mentionnant la mise en location du bien et en aucun cas l'usufruit par l'un des deux ex époux?
J'ai un peu peur que mon futur ex-mari ne se serve de ce bien immobilier comme moyen de pression sur ma propre personne.
Quel moyen aurais-je de me prémunir d'un mauvais usage de ce bien par mon futur ex-époux? Un acte notarié? Je n'ai pas pleinement confiance dans son jugement si je dois refaire ma vie avec un autre homme, sa jalousie étant quasi maladive malgré le fait qu'il accepte la rupture de facto.
Par avance merci.
Messages postés
2697
Date d'inscription
vendredi 13 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mars 2016
2 254
S votre ex ne respecte pas ses écrits vous partirez dans une très longue procédure fort couteuse.
Si vous avez un doute : il faut provoquer la vente maintenant et faire le partage envers vos enfants ou alors donner le biens à vos enfants et être le tuteur désigné pour gérer
.