Fissures carrelage [Résolu/Fermé]

-
Bonjour,
nous avons fait construire notre maison en 2003. Nous constatons aujourd'hui de nombreuses fissures sur le carrelage du rez de chaussés. Nous avons souscrit une assurance "Garantie Décénale", mais l'entrepreneur estime que cette garantie ne couvre pas ce genre d'évènement.
Je pense me diriger vers mon assureur pour une assistance juridique.
Avez-vous déjà rencontré ce pb?

Cordialement
Afficher la suite 

20/26 réponses

Meilleure réponse
143
Merci
Ma maison a 8 ans, j'ai eu les mêmes problèmes et je vais te dire de quoi il s'agit : ta chape se fissure. Comme tes carreaux sont solidaires de la chape par la colle, ceux ci se fissurent aussi. Si tu fais sauter un carrelage, tu trouverais une microfissure dans la chape, qui court sous les carreaux.

Pour ces filous d'assureurs et d'experts, il s'agit d'un défait esthetique, donc pas couvert par l'assurance. Nous l'avons donc dans le baba.

Pourquoi la chape se fissure ? Je suppose que sous ta chape il y a du polystyrène réputé incompressible, qui est en fait bel et bien compressible. La preuve : regarde l'espace qui se creuse sous tes pleinthes ! On marche sur le sol, on pose ici un meuble de 100 Kg, là un autre, la rien : le polystyrène se tasse mais inegalement dans la pièce : la chape se déforme, se fissure, le carreau suit la courbure et fini par casser.

Il n'y a rien à faire : si tu remplaces tes carreaux, ils refissureront un jour ou l'autre. Je l'ai fait.

Pour ta salle de bain, le problème est probablement autre : à l'étage, il n'y a pas de polystyrène.

En fait la chape est souvent plus fine à l'étage, et comme on fait passer les tuyaux dans le sol, elle est encore plus fine à l'endroit des tuyaux. En plus passe de l'eau chaude, de l'eau froide, il y a travail de la chape : elle fissure, et la colle transmet la force au carreau qui fissure aussi.

La solution : la philosophie, le lexomil, la tapis, recouvrir son carrelage par du stratifié, ou arracher sa chape, sa cuisine intégrée (...), et recommencer ... pour avoir les mêmes problèmes quelques années plus tard (nos artisans sont tellement bons ...)

Dire « Merci » 143

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24698 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

> mick72 -
Bonjour,

Ayant le même problème de fissures dans le carrelage( maison construite il y a 6 ans) et ce dans toutes les pièces et effectivement de changer ce carrelage ne changera rien, il refissurera dans quelque temps car c'est en dessous que c'est fissuré, le carrelage ne fait que suivre la fissure.

Comme cité plus haut il n'y a pas de garantie décennale pour cela et le constructeur sans fout tant qu'il n'y a pas de blessures à cause de ces fissures.

Je pense que peut-être la solution serait de poser par dessus un carrelage type Faenza Clip Tile de chez Lapeyre ou Castorama, bien sûr il faut recouper les portes intérieures et voir si cela passe avec les portes fenêtres.

Ce carrelage n'est pas collé, étant clipsé comme du stratifié cela lui donne une certaine flexibilité qui peut absorber je pense ce travail de fissures.

C'est la seule solution que j'ai trouvé sans avoir à tout casser, je pense faire ces travaux l'année prochaine car cela a un prix aussi.

Salutations.
Bonjour, je vois que je ne suis pas la seule à avoir des problèmes de carrelages cassés et chape fissurée et ceci même à des endroits où je n'ai aucuns meubles de posés, beaucoup d'angles et de coins sont même complètements effondrés on passe la main entre les plinthes et le carrelage, et ceci dans tout le salon et salle à manger, ma cuisine est atteinte aussi et maintenant mon grand couloir a des fissures qui le traverse complètement, j'ai contacté l'entreprise qui m'a fait le travail ils font la sourde oreilles, je leur ai envoyé 2 lettres recommandées avec photos à l'apui des dégats et toujours pas de nouvelles, j'ai décidé de porter plainte au Tribunal de Sarreguemines. J'ai quasiment 150m² de carrelages à refaire et je n'ose pas enlever les parquets dans les 4 chambres de voir les dégats qui peuvent se trouver aussi en dessous. Ma maison à 9 ans et est de plein pied sur sous sol. Bon courage à tout le monde
je veux juste preciser aussi, que une maison neuve s'assoie avec le temps, et cela peut provoquer des fissures sur une dalle. C'est ce qui produit aussi des fissures sur les murs. Vue que pour faire les fondations, a ete brasser des cubage de terre, donc la maison s'enfonce et provoque des fissures.
jak67
Messages postés
959
Date d'inscription
mardi 16 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2013
573 > brumax -
Les fondations sont faites en pleine terre, et jamais il ne faut "brasser" la terre sous les fondations. Si cela se passe comme avec un remblais il faut faire un radier, ce qui évitera le "tassement" de la maison de façon inégal....

Merci pour tous ces précieux conseils.
Merci à vous tous !
42
Merci
Moi aussi Xpert, j'aimerai avoir la référence de la jurisprudence pour les fissures "esthétiques" du carrelage.
"...de la jurisprudence pour les fissures "esthétiques" du carrelage."

Ce n'est pas ce que j'ai dit : fissures esthétique du carrelage...
Je parlais du DOMMAGE ESTHETIQUE qui -semble t il n'est pas pris en compte par les compagnies d'assurances.
A mon sens : le dommage esthétique EST également un dommage MATERIEL...


Maintenant concernant les fissures d'un carrelage :
Plusieurs causes sont possibles
> Xpert -
Oui bonjour,
Pouvez-vous nous dire ou trouver la jurisprudente concernant le dommage esthétique qui est un dommage matériel
merci
> Xpert -
On doit noter 3 phénomènes différents :
1- la fissuration
2- le décollement
3- le soulèvement

Vous devez bien identifier la pathologie avant de chercher le remède...
1- Fissuration :
Se font surtout au niveau des angles... Cela peut vouloir dire qu'une couche (placée en dessous de ce carrelage réagit mal)
Elle peut être due à la souplesse du support sur lequel le carrelage est mis...
Egalement un tassement différentiel de l'isolant.
Ou bien au retrait de la chape ou du mortier de pose (pose prématurée
> Xpert -
bjr ai laissé 1 message vers 10h sur le site;
je viens de voir que vous avez apporté bcp d'explications très appréciables car venant d'1 pro;
avez vous 1 conseil à me donner ? merci
bjr,

mon carrelage s'est soulevé dans ma salle à manger et a décollé des carreaux formant un L sur 6 m de long et 2 de large et il reste encore des carreaux qui sont restés en forme de pyramide. j'aimerai savoir comment je dois déclarer cela à mon assurance afin de me faire rembourser. car je leur ai téléphoné et ils me disent qu'il faut que je contacte un carreleur à mes frais pour déterminer la cause !!! et ils n'en verront qu'après un expert suivant la cause. on m'a dit que c'était suite à un choc thermique.
comment faire pour que cela soit remboursé par mon assurance.

merci pour votre aide
37
Merci
Bonjour Monsieur, je viens de lire la réponse que vous avez écrit concernant des fissures de carrelages. J'ai le même soucis, j'ai fait inetrvenir un expert qui venait de la part d'Axa assurance, la compagnie que nous a fait souscrire l'entrepreneur de notre maison en 2004, ils sont venus 3 fois, car il y a de plus en plus de carreaux qui fêle en 4 endroits différent allant de 2 à 7 carreaux dans différetns sens. Ils ne veulent pas inetrvenir car ce n'est qu'esthétique et les enfants ne se blessent pas (encore). Je ne sais pas vers qui me retourner car je n'y connais pas grand chose, apparement selon vous j'ai un recours ! Ce serait vraiment bien, car eux ils s'en moque mais nous nous avons payé cette esthétique ! et pour 25 ans ! Ce n'est pas une maison qui vaut des millions mais c'est une partie de notre vie ! Cordialement
13
Merci
Message pour XPERT

Bonjour, merci de m'avoir répondu. Je viens d'avoir la secrétaire de mon avocat au telephone l'affaire a encore été reporté mnt à fin avril cela fait déjà 3x que c'est reporté, es ce que cela va finir un jour, pourvez m'éclairez sur cette jurisprudence que j'en fasse part à mon avocat si cela peut faire avancer les choses et surtout bien sur en ma faveur, parce que vous savez des fois on ne croit plus en la jsutice de notre pays, de victime vous passez presque à coupable, on ne fait rien pour nous et à entendre certains juges c'est à se demander pour qu'ils ils sont ces messieurs, je suis certaine que si c'était pour eux la justice serait vite rendu et pour qui.
En tout cas merci de m'aider dans cette démarche je suis un peut dépasser et baisse les bras qd je vois que rien ne bouge à part mon carrelage qui continue à se fissurer.
cordialement
Martine
Messages postés
92
Date d'inscription
jeudi 25 juin 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
7 octobre 2011
56
12
Merci
Bonjour,

Le plus souvent, les fissures dans le carrelage qui apparaissent après quelques années ne sont pas du tout dues à un problème de structure (dalle qui bouge ou autre) mais tout simplement au fait que le carreleur a posé une surface trop grande sans joint de dilatation. Normalement, il faut un joint dès qu'il y a plus de 35-40 m2 d'un seul tenant. Ces fissures sont donc "normales" ou plus exactement "logiques" s'il n'y a pas de joint. C'est une erreur (ou une négligence) du carreleur.

La garantie décennale devrait s'appliquer dans ce cas, je pense.

--
Patrick
10
Merci
Mon carrelage va bien car pas de polystyrène. Mais j'avais eu dans le passé un fissure dans le crépi.
Au début, contact avec la dommage ouvrage : blabla fissure esthétique, on couvre pas.
Etape suivante, contact avec ma protection juridique incluse dans l'assurance habitation qui entame sa propre expertise et lance une procédure au tribunal.

Bilan, 2 ans après, esthétique ou pas, la dommage ouvrage m'a payée le prix d'une rénovation de l'enduit.
Donc, tenez bon et pas de fatalisme. L'esthétique n'est pas toujours ce que l'on croit. Il faut laisser le tribunal juger quand l'accord n'est pas possible.
10
Merci
Pour Xpert
je constate que d'autres personnes sont interressées par la jurisprudence du dommage estétique, SVP n'oubliez pas de nous dire où trouver cette jurisprudence. merci.
martine
Le carrelage ne MASQUERA JAMAIS les problèmes de son support.
D'après ce que vous me dites c'est la dalle qui est en train de flancher...

est-elle correctement mariée aux murs porteurs ?
> Xpert -
pour Xpert
bonjour, qu'es ce que vous entendez par "correctement mariée aux murs porteurs", moi j'ai pris une entreprise spécialisée dans la pose de chape et je ne sais pas ce qu'ils ont fait, je n'étais pas sur le chantier, j'étais au travail, ils sont arrivés le matin et repartis le soir.
cordialement
Martine
> Xpert -
bonjour,
je viens vous demander quelques renseignement concernant ma dalle plancher chauffant.
hier soir nous avons vu l'entrepreneur qui a coulé la chappe fluide sur plancher chauffant , + le fourniisseur de cette dalle , pour venir voir l'étendu des dégats sur une dalle plancher chauffant coulées le 27 nov 2008 ( 230m²).
fissures ,soulèvement de la dalle , différences de niveaux ... après deux heures de discussion , il en ressort que le maçon est honnête et avoue une mal façon dans sa dalle.
Dès ce matin il a fait une déclaration à son assurance pour mandater un expert , afin d'estimer le coût des dégats , mais comme ça suffit pas cet entrepreneur a aussi fait tous les écoulement de la maison et il s'avère que rien ne sort de ses tuyaux , donc obligé de casser la seconde dalle qui se trouve sous le plancher chauffant , si tout est refait environ 300000 euros .
j'aurais aimé savoir savoir si il était possible de négocier une somme avec l'assurance afin d'éviter les travaux car pour les défauts d'assainissements je sais qu'il existe des pompes et cela nous éviterait de tout casser , je tiens à précser , qu'à l'origine ça devait fonctionner mécaniquement et non avec des pompes .( nuisance sonores , électrcité , rachat de pompe installation....)
> jojo52 -
Votre contrat d'assurance prévoit (si ce contrat doit sortir ses effets) une remise en état A L'IDENTIQUE de ce qui existait avant sinistre.
Donc vous êtes en droit de demander que la dalle soit démolie et dans votre cas construite selon les règles de l'art...
MAIS ....
Car bien sur il y'a un Mais ...
Votre propre assurance n'interviendra dans ce litige QUE sous couvert de VOTRE protection juridique, qui vous donne droit à un avocat et à un expert, et vous assiste en justice, s'il y'à lieu.

Vous allez attaquer votre entrepreneur sous couvert de :
- soit sa Responsabilité civile après livraison
- soit sa responsabilité civile exploitation

A ce stade il vous faut vous prononcer sur la réception provisoire (si c'est un bâtiment neuf). A t elle eu lieu ? Y'avait il des remarques de la part de l'Architecte ? Que disent les PV de chantier ? etc...

Votre entrepreneur va donc déclarer le sinistre auprès de sa compagnie d'assurance...
Et c'est là ou le bas blesse...
Malgré qu'un expert sera désigné, LA COMPAGNIE DE CET ENTREPRENEUR N'INTERVIENDRA PAS..;
La raison : AUCUNE compagnie d'assurance n'assure l'objet même du travail??? Ce qui est assuré ce sont les conséquences de la faute.
On part du principe également que votre entrepreneur connait son métier. Or s'il commet des bévues aussi énorme, il peut lui être reproché une FAUTE LOURDE, auquel cas sa compagnie n'interviendra pas.

En conclusion : Vous vous retrouverez face à votre entrepreneur TOUT seul et il devra avancer le montant du préjudice sur ses propres fonds... (certains, à sa place déposeraient le bilan afin d'éviter tout paiement)

A+
> Xpert -
mais comme ça suffit pas cet entrepreneur a aussi fait tous les écoulement de la maison et il s'avère que rien ne sort de ses tuyaux

Si je comprends bien : vos tuyaux d'égouttage sont plus bas que le collecteur principal de la rue...

Le problème peut être solutionné par l'emploi de "pompes de relevage".
9
Merci
Pour information les micros fissures des carrelages ne sont que des désordres esthétiques qui ne seront pris en charge par aucune assurance.
Elles sont liées à la chappe, aux passages des gaines électriques dans le mortier sous le carrelage (cette technique interdite depuis la fin des années 1990 provoque des problèmes de dilatation), au réseau de chauffage par le sol, à l'abscence de joint de dilatation entre les pièces ou pour toute surface élevée.

Si le carrelage a bougé et qu'il y a un vrai risque de coupure en marchant pied nu, alors le désordre n'est plus esthétique ou si des fissures apparaissent sur des murs porteurs, le dessous des chappes, les murs extérieurs. Alors faites jouer l'assurance décennale ou habitation aprés 10 ans.

Avant les deux années suivant la livraison du bien, il faut faire jouer la garantie de parfait achévement auprés du constructeur.

Avant 10 ans à l'issue de la construction, il faut faire jouer l'assurance décennale.

Dans le cas d'une éventuelle revente et pour rassurrer les nouveaux acquéreurs, et pour se prémunir aprés les 10 ans devant un tribunal, même en cas de micros fissures, demandez à l'assurance décennale de mandater un expert pour évaluer le problème.
Demandez à cet expert de vous transmettre le résultat de l'expertise (= défaut esthétique) et conserver la fin de non recevoir de l'assurance.

En cas d'aggravation du problème vous pourrez toujours vous retourner auprés de la décennale, même aprés 10 ans , pour vices cachés, ou faire valoir vos droits auprés d'un tribunal.
Pour mon cas, l'assureur refuse de mandater un expert car les carrelages ne sont que fissurés et pas soulevés... réponse faite par courrier après mon courrier recommandé... et sans s'être déplacé!!!
Que faire?
Si une loi interdit le passage des gaines électriques dans le mortier sous le carrelage fin 90's, pourquoi l'ont-ils fait pour ma maison en 2003???
> balaise -
Bonjour,
j'ai également le même problème que vous tous, à savoir fissure du carrelage pour une maison plein pied de 2001...
je n'ai pour l'instant fait aucune une démarche vis-à-vis des experts pour faire marcher la garantie décennale et vu les commentaires à ce sujet, ca calme quelque peu...

je me demandais si le fait de poser un carrelage à clipser (procédé récent) permettrait pas d'éviter les fissures ?
Quand pensez vous?
> Seb44 -
j'ai également eu des problèmes de fisures dans la salle à manger, le salon et la cuisine. La maison a été construite en 99 et les première fisures sont apparue en 2002. J'ai contacter le constructeur qui voulais changer les 4 carreaux fisurés. Puis en 2005 il y en avait environs une quarantaine, j'ai alors contacté la garantie décenale qui à mandaté un expert qui a diagnostiqué des micro fissures liées au passage de gaines dans la chappe et un dommage esthétique. J'ai relancer la décenale en février 2009, car il y a maintenant plus de 90 carreaux de fissurer et certain devenait coupant.
Ma femme étant assitante maternelle, lors de la visite de l'expert nous avons fait jouer le risque d'accident pour les enfants et comme il me restait une vingtaine de carreaux, il les a fait remplacer par le carreleur.
L'assurance a pris le travail à sa charge et le carreleur la TVA.
Les carreaux les plus abimés ont été changé.
Pour les autres, je vais relancer la décenales avant la fin de la garantie, mais je n'ai pas beaucoup d'espoir.
9
Merci
Bonjour , ma maison a 4 ans et j'ai des fissures dans mon sejour une de 5 cm , une de 4 cm et une de 2 m , dans ma cuisine une de 30 cm et une de 40 cm et enfin dans ma salle de bain une de 10 cm , donc suite a cela je pensais faire marcher la garantie decenale mais vu les temoignages vous me faites peur , toutes ces fissures sont visibles lorsque l'ont est debout , meme des gens qui ne le savent pas le remarque de suite car elles font en moyenne 1 a 2 millimetre de large et que l'email du carrelage qui se trouve autour part aussi .
Le conducteur de travaux du constructeur est venu et ma dit qu'il n'y aurait aucun probleme donc je ne comprend pas que pour vous cela ne fonctionne pas . mon assurance est le SAGENA , quelles sont vos assurance ?
Merci de me renseigner.
> Xpert -
Bonjour,

Ma maison a 10 ans en 2009,et après avoir constaté de nombreuses fissures dans le carrelage(toutes les pièces sont concernées et certaines fissures sont coupantes)nous avons fait marché la garantie décennale qui a mandaté un expert,celui ci a dit que les fissures étaient dues au joint de dilatation et bla bla
alors que chacun sait qu'elles sont dues à la chape!!!

J'aimerai savoir comment faut il demander une contre expertise;faut il convier le chapiste et son assureur?

Quelle est exactement la marche à suivre?

Merci
> Xpert -
Bonjour , je suis actuellement en construction d'une maison neuve , et j'ai constaté des fissures sur le dalle béton lors des gros oeuvres , jusque là le chef de chantier me disait que cela était normal . Ensuite un mois aprés il m'on couler une chappe (support pour le carrelage ) de quelques centimetres et je peux y revoir les fissures qui réaparaissent . Sachant que le chantier n'est pas encore terminé donc que je n'est pas encore les clés que puis -je faire ? car je crains que lors de la pose du carrelage les fissures réaparaissent également .Merci d'avance
> Xpert -
En 2001nous avons fait poser sur dalle béton une isolation thermique de type ALVISOL 6000 incompressible en 2 couches croisées de 2cm soit une 2 ép. de 4cm sur cet isolant une chape dite flottante armée de fibres de polypropylène type Eurofibre 310. Aucune gaine chauffage ou électrique n'est enfouie dans cette chape.
Nous avons constaté une dénivellation centrale au salon et dans la salle à manger pouvant aller jusqu'à 1,5cm. le carrelage se fissure à plusieurs endroits, des vibrations sont perceptibles à la marche.
Merci d'avance
> Xpert -
nous avons un probleme notre sol s affaise nous le voyons au niveau du carrelage nous pensons que ses plus un probleme au niveau de la maçonnerie nous avions pas prit de decennales car s est une maison ossature bois beaucoup de travaux ont ete fait par mon mari peut on se retourner contre le maçon ou un autre corps de metier en cas de probleme ?merci d avance
-
Bonjour TIPHI

Faites la publicité que mérite votre assurance SAGENA , vous avez une chance inouie , moi , pour des tas de malfaçons diverses et variées , entre autres fissures qui s ' ouvrent à vue d ' oeil :
- MMA payée par nous 4200 € en 2003 assurance dommage ouvrage : NIET
-MAF mutuelle des architectes : NIET
-MAAF assurance décennale entreprises fictives : NIET
Depuis fin 2004 , j ' ai dépensé 20 000€ de frais de proçédures ( experts , avocats ) pour qu ' enfin un juge mette en demeure de réparer et me rembourser par l ' article 700 et dommages et intérêts .

Sans cette artillerie lourde : mises aux normes réalisées par les clandestins de la société fictive de l ' architecte qui a été notre maitre d ' oeuvre escroc .

9
Merci
Il reste que la trace d'une jurisprudence pour DOMMAGE esthétique "impropre" serait un bon moyen de pression et de négociation avec nos soi-disant assureurs. Merci.
Messages postés
8278
Date d'inscription
mercredi 26 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 décembre 2018
5014
7
Merci
Bonjour,
je pense quand à moi que ces fissures doivent être couvertes par la garantie décenale , en effet si le carrelage est fissuré , il est plus que probable que cela ne vienne pas du carrelage lui-même, mais de la structure de la maison ou tout du moins de la dalle (surtout sur les dalles chauffantes)
--
Celui qui pose une question risque cinq minutes d'avoir l'air bête.
Celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie.
5
Merci
Bonjour,
Je suis dans la même situation. Des fissures de carrelage apparaissent dans ma salle à manger et celles ci ont tendance à s'étendre un carreau à l'autre. A l'étage seule ma salle de bain est carrelée, et une fissure sur plusieurs carreaux en forme de Y s'étend de plus en plus. J'ai fait intervenir un expert, celui ci n'estime pas qu'il faille engager la decennale, partant du principe que cela n'engendre pas de forme d'insécurité. J'envisage de vendre ma maison pour changer de région pour raison professionnelle, je ne voi spas comment m'y prendre pour arraner la situation et surtout pour rassurer un futur acquéreur ?
pititenouette
Messages postés
9555
Date d'inscription
vendredi 16 novembre 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 janvier 2016
1946 -
Les fissures cachent souvent un probléme plus important , il est cool l'expert . Moi je lui transmettrais un courrier recommandé reprenant les termes de la conversation du autant ou je précise Mr machin vous m'avez confirmé que la decennale ne devait pas être engagé. Estimez vous qu'il n'existe aucun danger..... etc

L'expert est mandaté par qui?? le constructeur ou votre assurance habitation.



histoire de bien lui remettre les idées en place car ca me semble assez léger.


Pour un problème de cheminée qui se fissurait- l'expert de l'assurance de l'artisan n'a pas estimé qu'il s'agissait d'une mal facon!!
Par contre la contre expertise de l'expert dépêché par l'aide juridique de l'assurance habitation oui

bref après 2 ans de procédure, c'est le tribunal qui a tranché et estimé qu'il s'agissait d'une mal facon et la cheminée doit être refaite . Maintenant faut il encore qu'ils mettent d'accord sur l'étendue des travaux

pourtant le premier expert ne trouvait pas cela génant
5
Merci
Bonjour,

Je dois réceptionner ma maison neuve et nous avons constaté des fissures apparentes autour des coffres des volets roulants. Quelle doit être la mention à prévoir pour les réserves ? Doit-on demander que le crépi / endui soit refait complétement ? Le signalement de l'existance de ces fissures suffit-il ?
merci
Messages postés
959
Date d'inscription
mardi 16 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2013
573
4
Merci
je pense que vous avez souscrit une assurance dommage ouvrage et non pas une décennale.
Dans ce cas vous faites une déclaration à votre compagnie d'assurance, qui missionnera un expert.
Bjr à tous,
La maison que j'ahbite depuis 1990 est une construction 1976. Il y a qques années est apparue une fissure dans le carrelage de la salle à manger et au mois de janvier de cette année j'ai subi le soulèvement partiel du carrelage à un endroit. Etant couvert par mon assurance habitation contre tous les problèmes pouvant se produire dans la vie domestique sur le plan immobilier, etc... j'ai donc fait jouer mon assurance qui m'a délégué un expert. Suite à son rapport l'assurance refuse dans un premier temps de couvrir le sinistre du fait absence joint de dilatation. C'est en me battant et en fournissant tous les contre-arguments ainsi qu'en proférant les pires menaces que je viens tout juste de réussir à faire prendre en charge le sinistre en sachant toutefois que j'y laisse des plumes comme c'est toujours le cas avec les assureurs (banquiers, assureurs sont les plus grands voleurs au monde sous couvert de la loi). Mais bon même si l'accord n'est pas comme je l'avais envisagé l'assurance en assure tout de même 75%.
Mais il faut savoir qu'en général les assureurs démontrent une extrême dureté dans le dédommagement des problèmes de carrelages. Dans ce cas là il faut être combatif et leur renvoyer du tac-au-tac tous les contre-arguments dont vous pouvez disposer trouvés dans les notes techniques en matière de revêtement des sols en dur et en particulier les carrelages, ainsi que des éléments de vos polices d'assurances, ou bien prendre contact avec une association de consommateurs car la protection juridique de votre assurance si vous l'avez incluse dans votre contrat ne démontrera guère d'efficacité.
> Viva -
Bonjour Viva !

Je suis exactement dans le même cas que vous. Une maison construite depuis fort longtemps et une chappe/carrelage qui commence à bel et bien travailler (le sol "gonfle", des dalles se fissurent et d'autres se désolidarisent). Pour l'instant, mon assurance vient seulement d'envoyer un maçon pour constater l'étendue des dégats et les réfections à faire. Aussi, pourriez-vous me dire quels sont les arguments que vous avez utilisé pour obtenir la prise en charge de votre assurance ? Je ne voudrais pas être prise au dépourvu face à eux. Merci par avance pour votre aide.
Messages postés
8278
Date d'inscription
mercredi 26 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 décembre 2018
5014
4
Merci
Bonjour,

- la premiere : on coule tout et on met les cloisons après, c'est certes plus facile mais bonjour la compression au pied des cloisons à cause de leur poids.
Le poids des cloisons de nos jours n'est absolument pas un handicap toutes très légère pour une dalle. Je m'inquièterais plutôt de la fixation des rails dans le sol, il faut faire attention de ne pas percer un tuyau de la dalle chauffante. Pour les rails savez-vous également que une véritable pose selon les règles impose de mettre un calfeutrage sous le rail pour éviter la propagation des bruits et que 99 % des professionnels omettent cela .

- la seconde, on met les cloisons d'abord et après on coule la dalle. je ne suis pas un professionnel, mais je n'ai jamais entendu parler de ce genre de construction pour une raison très simple. La cloison est dans ce cas noyée dans la dalle, alors même que le principe de construction des cloison veut qu'il y ai au moins 2 cm de vide entre le bas du placo et le sol pour la dilatation ????

Si vous avez 1heure à perdre allez chez des professionnels comme POINT P, BIG MAT etc... pour vous renseigner, car je crois que les entreprises qui vous ont raconté cela n'agissent pas en vrai professionnels.



- si l'entreprise existe encore effectivement si elle refait les travaux. Si elle refuse de les refaire, ou si elle a déposé le bilan, sa Décennale garantira.

Non! information erronée : La compagnie passe le relais à l'entreprise qui DOIT se charger des paiements aux tiers (si sa faute est prouvée). L'indemnisation se fait sur les propres deniers de l'entreprise SI, la faute provient de l'objet du travail lui-même.
2
Merci
Bonjour à tous,

Enfin un forum et des gens intéressants. En effet, il faut se battre , toujours se battre.
Les constructeurs sont des irresponsables et il faut le faire savoir à toutes les personnes voulant faire construire.

Les assureurs bien souvent ne peuvent (ou veulent) rien faire.

Le seul moyen que nous avons : prévenir les futurs acquéreurs de maisons neuves. Quand il n'y aura plus d'acquéreurs, il n'y aura plus de constructeurs et donc plus de fissures.... c'est malheureux d'en arriver là !

à vous les constructeurs de trouver une solution si vous ne voulez pas mourir et je crois savoir que c'est ce qui est en train de se passer ... mais pour une tout autre raison.

C'est pourquoi le consommateur a toujours raison. Un jour ou l'autre tout le monde paye les bétises de quelques uns.

Bon courage à tous
Bonsoir,
nous seront toujours là pour réparer les fissures et refaire les carrelages...
2
Merci
"Une entreprise vous fournie et pose une fenêtre.
Après 6 mois celle-ci tombe (dormant et battant) et vous blesse.
La fenêtre est garantie du fait des mauvais scellements par la Responsabilité civile décennale.
Vos blessures sont pris en charge par la responsabilité civile professionnelle
"

Les mauvais scellements concernent l'objet du travail lui même.
AUCUNE compagnie d'assurance ne garantit ce poste : c'est l'entreprise, elle même, qui doit indemniser sur ses propres deniers.

Quant au blessé, c'est sa protection juridique qui intervient : droit à un expert et un avocat pour conduire le dossier à bon terme.
A+
Je suis tombé par hasard sur votre sujet de discussion qui a grandement attiré mon atention.
M'étant également lancé dans la construction de ma maison, je me suis largement rendu compte que qualité et rendement était parfois incompatibles pour nombres d'entreprises, y compris pour mon architecte que s'est fait virer pour ne pas vouloir respecter notre cahier des charges (je cassais son oeuvre quand je lui disais que c'était les locaux techniques et SDB qui devaient être au nord et non les chambres).
Cependant pour la pose des chapes liquides, c'est un vrai parcours du combattant. Deux techniques s'opposent :
- la premiere : on coule tout et on met les cloisons après, c'est certes plus facile mais bonjour la compression au pied des cloisons à cause de leur poids.
- la seconde, on met les cloisons d'abord et après on coule la dalle.

J'ignore encore lequel de ces procédés est le meilleur et si cela à une réelle incidence sur les causes de fissures.
Qu'en pensez-vous ?
jak67
Messages postés
959
Date d'inscription
mardi 16 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2013
573 -
Les mauvais scellements concernent l'objet du travail lui même.
AUCUNE compagnie d'assurance ne garantit ce poste : c'est l'entreprise, elle même, qui doit indemniser sur ses propres deniers. <- si l'entreprise existe encore effectivement si elle refait les travaux. Si elle refuse de les refaire, ou si elle a déposé le bilan, sa Décennale garantira.


Quant au blessé, c'est sa protection juridique qui intervient : droit à un expert et un avocat pour conduire le dossier à bon terme. <- Une protection juridique est une garantie de défense et de recours, pas une garantie dommage. La responsabilité civile professionnelle est une garantie de dommage (elle indemnise les conséquences de l'activité assurée. Et c'est cette garantie qui indemnisera en aucune manière la protection juridique (qui elle assistera le blessé pour que son indemnisation soit la plus juste possible).

C'est pour cela comme je l'ai souvent écrit il faut impérativement que les entreprises fournissent les 2 attestations d'assurance :
- Responsabilité civile décennale.
- Responsabilité civile professionnelle
Aucune entreprise n'intervient chez moi si je n'ai pas ces attestations en mains à la signature du devis, et que j'ai vérifié avec les compagnies la validités des garanties. Je n'ai jamais eut de soucis de garantie (tant en Responsabilité civile décennale. qu'en Responsabilité civile professionnelle)
2
Merci
Bonjour,
Je travaille pour un bureau d'études qui a développé un service spécialisé dans les catastrophes naturelles sécheresse. Nous nous sommes rendus compte que certains assurés n'étaient pas remboursés alors que leur commune était en état de catastrophe naturelle parce que situées sur un terrain argileux (sécheresses 2003, 2005 et 2007).
En fait, les argiles sont élastiques et malléables, elle se sont donc desséchées durant l'été, et aux premières pluies, se sont regonflées. Tous les édifices au dessus se sont fissurés obligatoirement.

Au niveau des assureurs, le problème est qu'ils ont dû, ces dernières années, faire face à de nombreuses catastrophes naturelles : tempêtes, sécheresse, etc. Ils ont donc écarté certains assurés de leurs remboursements invoquant justement des fissures découlant plus de l'esthétique que d'un réel problème de fondation. Sur 19 000 dossiers déposés, 12 000 ont été indemnisés. Sur les 7 000 restants, seulement 256 assurés ont entamé une procédure à leurs frais et ont été indemnisés.

Je ne veux pas dire par là que toutes les fissures que vous rencontrez sont liées à ce phénomène, mais peut être devriez vous vous rapprocher de votre mairie pour savoir si votre commune a été classée à un moment donné en état de catastrophe naturelle sécheresse.

A bientôt
> buzz -
Bonjour Buzz .

Comme vous le dites , apprendre les règles et être patient .

Sachant que le " nerf de la guerre est le pognon " quel est le pourcentage de maitres d' ouvrages , étranglés de crédits sur 30 ans , ayant la possibilité de poursuivre ??
> Tcherrapoundji -
C'est vrai,

Mais tout le monde croit que c'est possible d'obtenir une construction pas chère!!! Une construction a un prix ! et choisir un prix pas cher, c'est s'exposser directement à des ennuis, car le sous traitent du constructeur lui aussi va tirer sur les matériaux et les temps de construction pour pouvoir vivre de son activité. De plus il est préférable de construire avec un constructeur qui fourni un contrat de construction suivant la loi de 1990. Ce type de contrat offre certains garanties aux maîtres d'ouvrage. Ceci n'exclu pas la malhonneteté de certains constructeurs, alors méfiance!!! Parallèlement, il est nécessaire de souscrire une protection juridique (PJ) permettant de prendre en charge les frais des techniciens et avocats éventuels. Pour finir il existe des experts indépendants qui défendent les maître d'ouvrage. Leur indépendance est un critère prioritaire si vous devez faire appel à eux.

Buzz.
> Buzz -
Bonjour Buzz .

Petit comique , j ' ai dû harceler la MATMUT , qui nous a avançé , 500€ , pour assistance juridique , sur 20 000 € avançés de notre poche , et , en plus , la MATMUT farcèle notre avocat pour que leurs soient restitués les 500 € , si nous gagnons le proçès .
> Tcherrapoundji -
Bonjour,
Petit rigolo ou pas votre PJ n’est pas réellement une protection juridique. En effet, si c’était le cas celle-ci devrait prendre en compte l’ensemble des frais pour TOUTE la procédure (revoyez votre contrat).Par ailleurs, en estimant que votre contrat de PJ permet une démarche judiciaire c’est à votre avocat de se démener pour obtenir l’argent nécessaire. Vous avez à régulariser une demande auprès des services de l’assurance et la transmettre à votre avocat, c’est tout !

Buzz
> Buzz -
à Re Buzz .

La MATMUT ne farcèle pas notre avocat , elle le Harcèle : erreur de frappe .
Messages postés
8278
Date d'inscription
mercredi 26 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 décembre 2018
5014
2
Merci
Bonsoir,
un béton n'atteint son point de résistance maxi que 28 jours après avoir été fait et quelque soit sa composition ( même le prompt).
Lorsque vous voyez des entrepreneurs monter des moellons sur des fondations ou des dalles moins d'une semaine après le coulage, il ne faut pas s'étonner des résultats désastreux.
2
Merci
Bonjour Buzz

Ce que vous dites est très bien , mais , lorsque l ' on prend un architecte maitrise d' oeuvre complète , très cher , jurant ses " grands Dieux , qu ' il a fait 300 maisons " , et qu ' il s ' avère que c ' est un escroc , qui sous-traite , à l ' insu des maitres d 'ouvrages , avec des sociétés fictives exploitant des clandestins .

Quel est votre avis ???
Dossier à la une