Démission sans préavis suite abandon de poste [Résolu/Fermé]

- - Dernière réponse : Eric Roig
Messages postés
4098
Date d'inscription
vendredi 3 août 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
27 novembre 2019
- 3 janv. 2017 à 13:22
Bonjour,

J'ai dernièrement quitté mon post de travail car je ne pouvais plus le supporter. Psychologiquement et moralement cela n'allait plus du tout. Une altercation avec un autre employé de l'entreprise m'a fait prendre conscience que je ne supporterais plus cela un jour de plus.

J'ai donc abandonné mon poste vendredi matin. Aujourd'hui Mardi, j'ai reçu une lettre recommandée avec accusé de réception.
D'après cette lettre j'ai très mal réagit à la remontrance qui m'a été faite le Jeudi soir. En plus de cela il est écrit que de toute façon on m'avait déjà fait plusieurs reproches.

Mon départ est donc décrit comme un abandon brutal de poste qui pénalise l'entreprise.
La lettre fait donc office de mise en demeure de reprendre le travail le Lundi matin.

Etant proche de la dépression nerveuse, je n'ai pas repris le travail et je n'ai pas l'intention d'y retourné.

J'avais tout d'abord pensé à un abandon de poste dans le but de me faire liscencier afin d'avoir droit au chômage. Ceci dit les procédures d'abandon de poste peuvent être longues et je ne veux pas créer un contencieux qui pourrait m'ammener devant un tribunal.
N'ayant pas de contrat écrit, uniquement mes fiches de paye, je suis en CDI.

Ma question est la suivante : puis-je envoyer une lettre de démission sans avoir à faire ma période de préavis ?

Faut-il que je trouve un arrangement avec mon employeur pour éviter cette période ? Qu'est ce que je dois craindre si je n'effectue pas le préavis sans tomber d'accord avec mon employeur ?
Dans tous les cas il me sera impossible de retourner travailler car je n'en n'aurais pas la force mentalement. Mais je souhaite aussi éviter de me faire engager dans une action pénale.

En vous remerciant par avance de l'attention que vous portez à ma question je vous souhaite une bonne journée.
Afficher la suite 

8 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
4098
Date d'inscription
vendredi 3 août 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
27 novembre 2019
9524
90
Merci
Les conseils de droit-finances.net, avec Me Michel Godest, avocat à Paris

Eric Roig

Directeur-fondateur de Droit-Finances

87
Merci
Tu décroches ton téléphone, et t'appelles ton DRH, en leur indiquant que tu es prête à te faire immédiatement licencier pour faute grave, et que tu es prête à signer une transaction.
Comme ça, tu ne fais pas de préavis, tu touches qd même une indemnité, et tu peux pointer aux Assedics.
En 2 semaines maximum c'est bouclé. Et ton employeur sera ravi de se débarrasser de toi.
17
Merci
bonjour,

voila, j'ai voulu me faire licencier, alant tres mal en ce moment.

le patron a refusé et a dit qu'il porterai pleinte et demanderai des dommages et interets si je ne démissionais pas immédiatement.

apres reflexion, pour ne pas entrer en conflit, le lendemain j'ai envoyé ma lettre de démission, en indiquant que n'ayant plus de voiture ni de telephone de fonction, je n'effectuerai pas de préavis.

aujourdh'ui j'ai recu un convocation aux prudhommes, il porte plainte pour rupture abusive, et demande des dommages et interets pour la perte de chiffre d'affaire du mois, et pour la formation d'un nouveau commercial.

il me demande 45 000 euros.

qu'est ce que je peu faire, c'est tres urgent, aidez moi svp
Bonjour zuki,
Je suis dans le même cas que toi, j'ai envie de démissionner sans effectuer mon préavis en indiquant le fait de ne plus avoir de téléphone de fonction. Peux tu me dire comment tu t'en es sortie? Merci d'avance.
17
Merci
bonjour

en effet j'ai aussi l'impression que c'est une épidémie....

j'ai démissionné il y a 10 jours en envoyant une LR accusé de réception. j'ai stipulé être dans l'impossibilité d'effectuer mon préavis pour des raisons médicales, mon boss me demande un certificat médical...
si je n'envoie rien, peut il me licencier pour absences injustifiées (style abandon de poste)?
15
Merci
Bonjour,
Décidément c'est une épidémie. Je suis aussi dans le même cas. Victime de patrons manipulateurs qui me tombent dessus à longueur de journée multipliant reflexions en tout genre pour m'amener non pas à démissionner car ils seraient bien ennuyés mais au contraire à rester mais en faisant un nombre incalculable de tâches en 35 h et pour le même prix ! La pression psychologique est tellement forte qu'après plusieurs discussions (en vain) pour leur expliquer que ce qu'ils me demandaient n'étaient pas possible, je songe à démissionner pour ne pas tomber malade et retrouver ma joie de vivre et d'aller au boulot. Dans des circonstances normales, j'adore le métier que je fait et je l'ai toujours exercé sans problèmes avec même les félicitations de la part des clients et des patrons. Alors là, je suis totalement perdue face à cette situation que je n'ai jamais vécue. J'essaie de garder de la distance et surtout de la confiance en moi mais le poids de la culpabilité commence à poindre son nez....
Si vous avez une solution, merci du conseil mais il est certain que je ne vais pas continuer d'aller à mon travail le matin avec cette boule au ventre....
10
Merci
Bonjour à vous...
Je suis dans le même cas que vous, je viens de démissionner et je ne souhaite pas faire ma période de préavis mais cependant mon employeur ne souhaite pas réduire ma période de préavis ni même inclure mes congés payés alors qu'ils étaient posés depuis longtemps !!! donc je dois aller travailler tout de même !!!
8
Merci
demander a un avocat ou bien aux conseillers gratuit du tribunal des prud'hommes
good luck
6
Merci
Bonjour a tous!!
Désolé je n'est pas de reponse pour toi, par contre je suis un peu dans le meme cas mais je ne suis pas salarié je suis gérante de magasin et mes associés majoritaire ne veut pas que je demissionne de suite or j'ai un emploi lundi et je ne sais pas comment faire etant donné que si je part sans faire de préavis il compte me demander de lui payer un mois de salaire et de lui vendre les parts qui m'appartienne a l'euro symbolique (ce qui fait que je leur doit 1500E et 750E dans le c...)D'autant qu'il nous font travailler 70h par semaine annule nos vacances et me dise encore que c moi qui le veut alors qu'on nous a menacer de perdre notre travail le mois d'apres sinon!! Alors j'essaie d'aller a droite et a gauche mais le probleme c que je ne suis pas salarié alors tout le monde me recale les prud'homme, l'inspection du travail, maison des syndicats...
Alors ou dois je aller?
as t il le droit de me demander des indemnités de préjudice?
Merci de me repondre si vous y connaissez un peu dans toute ses lois parce que moi je n'y connais rien du tout et j'ai peur de me faire rouler!!
A bientot je l'espere
bienvenue en france, le pays où les systèmes administratifs sont les plus complexes (et les plus lents je pense) de la planète, il faut s'armer de patience... j'ai passé des journées entières sur internet pour enfin comprendre ma situation mais il faut se faire aider. Je te conseille d'aller à la permanence de l'inspection du travail afin de leur expliquer ta situation ; ils te diront ce que tu peux faire et/ou ne pas faire... Bonne chance et surtout n'oubliez jamais ceci: Ne cédez jamais à une pression psychologique d'un de vos responsable hiérarchique, si vous ne savez pas vers qui vous tourner, votre médecin est votre premier conseil à ce sujet car la santé morale est aussi importante que la santé physique...
Dossier à la une