Avis de propriétaires, bailleurs

pperid - 1 mars 2008 à 12:16 - Dernière réponse : db35 39 Messages postés samedi 21 janvier 2012Date d'inscription 13 mai 2018 Dernière intervention
- 10 mai 2018 à 12:52
Bonjour,

Je cherche à faire une enquête auprès des propriétaires, bailleurs :

Y a-t-il une préférence ou volonté à avoir pour locataire des fonctionnaires (militaire, enseignant,...) ? Représentent ils une sécurité de paiement de part leur statut ? N'hésitez pas à me donner vos avis, expériences.

Je vous en remercie...
Afficher la suite 

Votre réponse

19 réponses

+6
Utile
Il est temps de créer une défense des petits propriétaires bailleurs, car nous avons un changement de comportement de certain de nos locataires, heureusement il yen a plus de bon que de mauvais, mais cette dernière catégorie est difficelement repérable à l'entrée, c'est la loterie ou l'on perd à tous les coups, de plus les nouvelles lois pour encourager les jeunes à dépenser l'argent qu'il n'ont pas encore gagnier, et sans aucunes aides de l'état la FRANCE n'avance plus, quand nous savons tous quelle sonnent le creux, ou sont'elles percées?

pour aider ma dernière locataire j'ai accepter de ne pas encaisser le dépot de garantie à condition qu'il soit de 2 mois et (chèque entidaté) - résultat HUIT MOIS plus tard; préavis de départ 1 mois pour mutation premier emploi à 75%. et suite aux dégradations: faience transformée en gruyère "21 chevilles" en plus des 6 existantes - le lino de cuisinne neuf n'a pas résisté à un demi-tour musclé du réfrigérateur - de plus, 2 impacts sur un parquet flottant "sans doute une météorite de mars"; j'ai encaissé le chèque dernièrement et déduis le dernier mois non versé par la CAF, ainsi qu'une surconsommation d'eau, et l'estimation des dégradations, et rendu le reliquat, suite à cela j'ai reçu un recommandé de menace et contestation sur mes méthodes à la limite de la légalité, de produire un justificatif des travaux, ce que je vais faire mais j'ai bien l'impression que je vais etre obliger de couper la poire en deux.
Depuis j'ai un défilé de personne qui sont intéressé, mais soit trop agées pour une baignoire, trop juste suite perte APL, trop jeune pour un rez de chaussée, faura t'il envisager de faire des soldes, ou prime à la casse?
"Il est temps de créer une défense des petits propriétaires bailleurs,"

Ca existe déjà il me semble avec l'UNPI, mais il y a probablement d'autres groupements.
Commenter la réponse de catastrophe
+3
Utile
Bonsoir,
Je suis propriétaire bailleur d'une dizaine de logements et je suis effectivement sensible au fait qu'un
candidat locataire ait la garantie de l'emploi ( l'un des méga avantages d'un fonctionnaire de l'état). Cela limite
le risque d'impayés mais pour autant vous pouvez aussi tomber sur un locataire négligeant voire pas trés honnete
fusse t'il fonctionnaire, il peut aussi vous mettre un appartement en piteux état....fusse t'il fonc... . La réalité
des choses, c'est qu'il fait de moins en moins bon être bailleur car les locataires sont et se sentent de plus en plus
protégé..... j'espère avoir répondu sur l'essentiel bien à vous
Bonjour : même avis que la personne précédente. Mais le mécontentement est général chez les bailleurs, suite à la réduction du dépôt de garantie à un mois. En regard des dégats qui peuvent être faits, même avec un dépôt de garantie de deux mois, la somme était ridicule par rapport aux réparations dans certains cas. Et on ne tient jamais compte des loyers perdus pendant le temps de la remise en état. Et pendant ce temps les charges continuent de tomber.
Si on supprime le dépôt de garantie, il n'y aura plus rien pour rappeler au locataire qu'il faut s'efforcer de garder le logement en bon état. Et surtout maintenant où il faut que les logements soit vraiment au top niveau.
Quand à l'assurance dont on nous parle et qui serait payée par le bailleur bien sûr, environ 2,5%, cela se traduira par une augmentation des loyers, et là le locataire ne récupèrera rien à la sortie.
Et puis, les assurances ne veulent assurer que pour des locataires très solvables (une banque m'avait contacté à ce sujet), donc obligation de sélection plus sévère.
Le gouvernement aurait bien mieux inspiré laisser les choses comme elles étaient, plutôt que de faire une telle réforme par laquelle aussi bien le bailleur que le locataire sont perdants.
Il faut préciser aussi que bien souvent on ne prenait pas deux mois complets de dépôt de garantie, et qu'on étalait souvent le règlement sur trois mois. A la rigueur on aurait plus plafonner le dépôt de garantie à 1200 euros.
Cela permettait aussi de tester la solvabilité des locataires.
En ce qui concerne les augmentations cela me gêne moins, de toutes façons, on n'appliquait pas toujours l'augmentation en totalité, parfois on l'appliquait qu'à 50%. Lorsqu'on a un bon locataire, on n'a pas spécialement envie de la mettre en difficulté.
On a un sentiment d'injustice, on est découragé, démoralisé, démotivé.
Ce n'est pas cela qui va améliorer les relations locataires propriétaires.
May > François - 24 avril 2008 à 12:00
bonjour : Lorsqu'un propriétaire loue son logement, il a en face de lui quelqu'un qu'il n'a jamais vu (la plupart du temps) et dont il ne connaît absolument rien.
Sachant qu'un bail peut se transformer en véritable piège pour le bailleur, qui se retrouve pieds et poings liés, avec un locataire qui ne paie pas, ou bien qui est de mauvaise foi, il est bien certain qu'il angoisse un peu.

Les propriétaires ont besoin d'être rassurés. Et pour cela, le fait d'avoir un locataire fonctionnaire ne rassure pas sur tout mais au moins, on peut penser qu'il a la sécirité de l'emploi, et qu'il est déjà en mesure de payer son loyer.
C'est vrai que c'est un peu plus rassurant, mais il y a aussi de bons locataires chez les salariés du privé.

J'ai eu un bon locataire qui a décidé de faire construire, et comme le crédit commençait de tomber, il est parti avec son épouse et son enfant habiter chez sa mère qui avait de la place. Cela est un bon comportement, au lieu de ne pas me payer le loyer, il a trouvé une solution pour économiser sans me faire perdre de loyer, et cela lui a permis d'être plus à l'aise avec son crédit. Voilà un bon comportement.

Si tous les locataires acceptaient les règles, se comportaient normalement, les problèmes de logement seraient bien moindres.

Mais curieusement on parle toujours de DROIT DU LOCATAIRE et de DEVOIRS DU PROPRIETAIRE;

Les locataires n'auraient pas de devoirs eux aussi ? Et les propriétaires n'auraient ils pas le droit d'être payés, et d'avoir un logement qui soit respecté et rendu en bon état au départ du locataire ???

Parfois, on a l'impression qu'on marche sur la tête. Les gouvernements cèdent à celui qui crie le plus fort.

Il réduit le dépôt de garantie à un mois, pour permettre au locataire de payer les cigarettes, les téléphones portables dernier cri,( personnellement j'ai juste un mobicarte tout simple : il ne sert qu'à téléphoner.) voiture neuve à crédit etc. (moi-même je n'ai toujours eu que des voitures d'occasion) écran plat, qui consomme plus d'électricité que les anciens téléviseurs, bouquets de chaines etc.......
Bonsoir, Bonjour,
ça c'est bien vrai, il est peut etre envisageable de donner une prime de bon comportement aux locataires méritants
Commenter la réponse de marc 19
+2
Utile
LOUER A UN FONCTIONNAIRE PRESENTE DEUX INCONVENIENTS MAJEURS : EN FIN DE BAIL CELUI-CI INVOQUE LE DELAI DE PREAVIS D'UN MOIS ET LE JUGE L'ACCORDE (solidarité oblige) MALGRE LA JURISPRUDENCE CONTRAIRE et VERIFIER SI VOUS TOMBEZ SUR UN FONCTIONNAIRE "CRASSOUILLARD", CELUI-CI REND LE LOGEMENT "SALE". EN CLAIR, EVITEZ DE LOUER A UN FONCTIONNAIRE.
Commenter la réponse de ANTOINE
0
Utile
bonjour,j'ai une locataire entrée dans les lieux au 1er septembre de cette année et qui travaille dans la fonction publique et bien figurez vous q'u elle me menace déjà de ne plus payer ses loyers car je ne veux pas lui faire installer un thermostat de chauffage,est-ce une obligation d'avoir un thermostat dans l'habitation?
Commenter la réponse de filoo
0
Utile
Bonjour, je travaille pour un proprétaire de biens locatifs, et je voulais juste dire, que lorsqu'un locataire se présente chez lui, même sans emploi, il n' a aucun mal à lui louer un appartement, simplement déjà car des personnes en difficultés sera toujours aidées, la CAf tous les mois et directement versée aux propriétaires, et souvent les gens en difficulté sont tellement heureux de pouvoir trouver quelqu'un qui leur fait confiance. J'ai en gérance 28 locataires, et presque la moitié sont étudiants ou même sans emploi, aucune difficultés de paiement.
En ce qui concerne les fonctionnaires, ils n'ont pas le droit la plupart quand ils sont célibataires de surcroit, à la moindre aide au logement et la plupart d'entre eux aussi ne gagnent pas plus de 1500€ / mois donc ils ont plus souvent plus de mal a sortir 500€ de loyer que n'importe qu'elle personne ayant des aides ou voulant sans sortir.
Commenter la réponse de nuance
Utilisateur anonyme - 22 avril 2010 à 09:49
0
Utile
bonjour : L'UNPI, je connais, pendant un moment j'ai même cotisé, mais vu le manque d'efficacité, j'ai renoncé, surtout depuis que des notables, bénévoles certes, s'occupent de ce syndicat. Ces notables n'ont absolument rien de commun avec la majorité des petits propriétaires bailleurs qui étaient adhérents et qui ont déserté comme moi, depuis qu'il y a ces nouveaux venus. Avant, il y avait une personne vraiment décidée, et beaucoup plus convaincante.

Mais on n'a pas l'impression qu'ils arrivent à obtenir grand chose : tout ce qu'ils proposent, les gouvernements n'en tiennent semble-t-il aucun compte. Donc, avec ça, on est bien.
Et je crois qu'il n'existe pas grand chose d'autre sur le plan nationnal.

Le seul moyen de se préserver c'est d'être très prudent pour laisser entrer un locataire surtout dans les grandes villes. Car on peut se faire avoir, comme il faut, en effet, quelqu'un peut être surendetté jusqu'au cou, on n'a pas de moyen de contrôle, ce qui est complègement inadmissible.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Utile
L'avatage de louer a des locataires Fonctionnaires (de l'état bien sure) c'est que celui ci doit etre irréprochable en tout point et toujours bien payer ses factures etc sous peine de revocation, blame, avertissement etc a son travail !

Nous avons eu la liste recemment des sanctions 2009 effectués, et il nous a etais rappelés (aux fonctionnaires) que nous devons etre exemplaire et que la moindre incartade peut couter tres cher.

Et la dessus ils rigolent pas les superieurs :s
Commenter la réponse de Heysel
0
Utile
Bonsoir

Je suis propriétaire d'un studio à Paris. J'avais fais le choix de louer à des étudiants avec caution des parents. Je n'ai pas eu de problèmes de paiement les locataires.

En revanche , je tiens à témoigner sur une locataire qui vient de gagner auprès du juge de proximité. Cela confirme que les propriétaires sont vus comme des "ternardiers" et paient pour ceux qui sont peu scrupuleux. Effectivement, j'ai lu que la juge de proximité est plus souvent favorable au pauvre petit étudiant.
Nous avons été assignés pour 170euros de cautions non rendus sur 1100 euros. Le studio était neuf et il y a eu gonflement du plan de travail du coin cuisine et des tâches de salpêtre dans la salle d'eau qui a été mal aérée.
Nous avions aidés cette personne et pris en compte la plupart de ses demandes.
Bref j'en conclu qu'il faut être extrêmement rigoureux et ne pas faire de "cadeaux". Blinder l'état des lieux si possible avec un huissier. Si possible prendre une assurance sur les loyers.

C'était le minute du propriétaire un peu dégouté. Cela n'incite pas à faire du "social"
Bonne soirée
db35 39 Messages postés samedi 21 janvier 2012Date d'inscription 13 mai 2018 Dernière intervention - 10 mai 2018 à 12:52
bjr,
je viens de lire votre post
maintenant c'est bien pire avec la loi du 24/3/2014 sur les pénalités de 10% loyer mensuel par mois de retard, C EST UNE HONTE
en clair au moindre dessacord avec le locataire sur l'EDL de sortie, si vous risquez d'etre trainé au T I , si le juge prouve qu'il manque 1 centime, = pénalités 12 mois x 10% montant de loyer...
Commenter la réponse de SGEH
Utilisateur anonyme - 16 juin 2010 à 10:50
0
Utile
bonjour : Si on était absolument sûr que tous les locataires d'une certaine catégorie sont indésirables, ce serait facile de les éviter, mais hélas, trois fois hélas, ils sont répartis dans plusieurs catégories, donc, il faudrait la boule de cristal, et qu'elle fonctionne bien.

Perso, j'essaie de choisir des gens qui n'ont pas l'air d'être "anti propriétaires", et j'essaie de leur expliquer ce à quoi il faut faire attention. Et je leur fait une liste de choses à faire et de celles à éviter. Cela ne fonctionne pas mal. On dit pasfois que "ça va sans dire", mais ça va mieux en le disant.

Parfois il y a l'ignorance qui leur fait faire de grossières erreurs. Pour le plan de travail gonflé, c'est que de l'eau a du stagner longtemps et arriver à s'infiltrer.

Et l'eau en excès est le gros ENNEMI des logements. Cela a l'air inoffensif, et c'est fou ce que ça dégrade, car ça passe partout, la moindre petite fente, le moindre ajout prend l'eau.

Un peu de poussière ne dégrade rien, mais de l'eau, c'est terrible.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Utile
Bonjour,

moi j'ai trouvé une association superbe qui ma aidée à me débarrasser de mes locataires qui m'empoisonnaient la vie et franchement vous devriez venir au réunion de cette association. L'UNION des BAILLEURS INDEPENDANTS sur denain dans le nord mais elle couvre le pas de calais et l'ile de France.

appelez cette association au 0641 711 973 et posez vos questions !
bridgetmartine68 13 Messages postés samedi 1 novembre 2014Date d'inscription 26 novembre 2014 Dernière intervention - 3 nov. 2014 à 18:43
MERCI MERCI MERCI nous n'en pouvons plus de bosser pour un locataire qui nous nargue car depuis un an ne nous verse plus un centime et vit tranquillement dans un logement qui est tout neuf (magnifiques prestations : carrelages, parquets, nouvelle cuisine, repeint à neuf, salle d'eau avec douche italienne etc...) nous pensions bien faire pour louer un BEAU LOGEMENT DECENT et un collègue de travail de surcroit, et là, la cata, il nous a même agressé physiquement car nous menacions de lui réduire l'eau ! où allons nous ???
db35 > bridgetmartine68 13 Messages postés samedi 1 novembre 2014Date d'inscription 26 novembre 2014 Dernière intervention - 11 avril 2016 à 19:47
bjr,
je viens de lire votre post, je suis moi mème ecoeuré, mon locataire a remis en cause des le 1er mois le montant du loyer, je lui ai coupé l'eau pour qu'il me paye, finalement je l'ai assigné au référé, et c'est lui qui gagné, j'écopé de 3300€ pour harcelement, logement non conforme pour les coupures d'eau et ses frais d'avocat, lui me doit 520€ de loyer et charges non payées, quelle honte ces juges...
Commenter la réponse de FOUNAS
puisansfond 5 Messages postés jeudi 6 novembre 2014Date d'inscription 6 novembre 2014 Dernière intervention - 6 nov. 2014 à 08:40
0
Utile
bonjour ,
je connais des propriétaires ayant loué à des militaires et des fonctionnaires même
galère ,même avec une assurance pour couvrir les impayés ...............l'assurance
ne rembourse pas .......et....fait trainer depuis plus de 2 ans .....imagine........
ce logement est libre et reloué dans ce cas par une agence qui reçoit les loyers ,
et est responsabilisée pour les locataires qui sont en place , ça à un coût mais
c'est une garantie , vu la conjoncture les temps sont durs et les gens deviennent
malhonnêtes , tu vas arriver à le sortir ce type ,la trêve hivernale s'applique-t-elle pour un
célibataire sans enfant ? PATIENCE et calme c'est les maîtres mots et après son
départ répare car il y aura dégâts et loue à ton fils ou choisi une bonne agence même
si le coût est cher ils se responsabilisent et tout roule ,bon courage ne désespère pas
tout à une fin.
bridgetmartine68 13 Messages postés samedi 1 novembre 2014Date d'inscription 26 novembre 2014 Dernière intervention - 26 nov. 2014 à 01:20
merci pour les conseils, nous ne savons pas si nous allons re-louer, nous sommes vraiment dépités et la seule solution oui, serait de louer à notre fils. Oui, nous risquons de trouver l'appart dans un état lamentable, car il nous a déjà menacé ! même de... mort... Nous nous demandons franchement ce que nous lui avons fait. Ce serait plutôt à nous de le harceler !!! mais non, c'est le monde à l'envers, il ne paye pas et il vient nous agresser car nous lui réclamons le loyer... le monde à l'envers. Mais il est protégé : l'huissier nous a bien mis en garde de ne pas agir envers lui, surtout "ne faites rien qui pourrait se retourner contre-vous"... Il faut laisser faire en fait et attendre qu'il nous démolisse complètement. J'ai écrit au Préfet, pour lui soumettre le problème, j'attends une réponse. Entre-temps on crève à petit feu... on rembourse et lui dort tranquille à deux pas de chez-nous, mais les choses se retourneront sûrement un jour ce n'est pas possible autrement.
Commenter la réponse de puisansfond
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une