Longue carrière

Signaler
-
Messages postés
500
Date d'inscription
samedi 11 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2022
-
Bonjour,

Je vais avoir 57 ans en avril, je suis né en 1965, j'ai commencé à travailler à 18 ans et je ne me suis jamais arrêté.
Actuellement, je peux partir en mai 2025, à 60 ans, pour carrière longue.
Si le Président Macron est réélu, ce bénéfice va-il disparaître ?
Et si c'est un autre candidat, la carrière longue va-elle disparaître avant fin 2025 ?
Merci pour vos conseils et avis.
Cordialement,
Jean-Michel

3 réponses

Messages postés
33712
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 janvier 2022
3 602
Bonjour,

Dans la réforme de 2020, les premières personnes impactées par les nouvelles règles le l'étaient que 5 ans après le vote de la réforme.

Là on évoque, comme ce qui a été voté pour récemment au Sénat (avec aucune chance que cela passe au Parlement), un passage de l'age légal de 62 à 64 ans (*). Une réforme partielle, qui pourrait elle intervenir plus vite, mais tout de même avec des étapes.

Bien malin qui pourrait prédire ce qui va se passer. Sans la Covid la reforme engagée aurait probablement été adoptée, elle a sombré corps et biens.

(*) "Elle met sur la table un report progressif de l'âge légal de la retraite de 62 à 64 ans, à compter de la génération 1966, et une convergence des régimes spéciaux avant 2032."
ref : https://www.france24.com/fr/info-en-continu/20211116-budget-de-la-s%C3%A9cu-le-s%C3%A9nat-vote-un-texte-modifi%C3%A9

Merci pour cette réponse.
Mais même avec un passage de 62 à 64 ans, y a-t’il un consensus pour le départ à 60 pour carrière longue ou cet avantage va-t-il être purement et simplement supprimé ?
Messages postés
33712
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 janvier 2022
3 602
On peut supposer que la carrière longue soit aussi impactée de 2 ans, donc 60 ==> 62 ans.

Consensus ? Aujourd'hui il n'y a plus rien d'avancé autour de la retraite. Il faudra attendre le programme du candidat Macron sur le sujet. Qui s'il était élu risque de ne pas avoir la majorité à l'Assemblée.
Les bénéficiaires étant de moins en moins nombreux, cet "avantage mérité " ne devrait pas être touché....
Merci pour cet avis !
J'espère que nos dirigeants penseront comme vous et vous donneront raison car c'est en effet "mérité" !
Messages postés
500
Date d'inscription
samedi 11 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2022
267
Avantage ? Privilège, réservé à une génération et dont ne bénéficiera pas la suivante qui le finance pourtant... et à qui on demandera 172 trimestres pour des départs en retraite à probablement 64 ans. Avec les conditions exigées pour les suivants, il faudra avoir commencé à travailler tôt pour pouvoir partir à l'âge normal. Alors, où est le mérite finalement ? C'ets très subjectif, la notion de mérite. Et elle ne rentre absolument pas en compte pour le calcul et l'attribution d'une retraite car c'est une notion incontrôlable.
>
Messages postés
500
Date d'inscription
samedi 11 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2022

J'ai dit méritée dans le sens de commencer à travailler jeune.
En fait c'est une compensation, commencer plutôt et partir plutôt...
Vivement la retraite à points, ça éviteras toute ces injustices..ou privilèges.
Messages postés
500
Date d'inscription
samedi 11 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2022
267 > alfred
La retraite à points permettra à ceux qui ont eu de bons salaires de pouvoir partir tôt. Mais le SMICard qui a finalement + de "mérite" qu'un ingénieur s'il a commencé à travailler jeune, ne pourra pas se permettre d'arrêter sa carrière à 62, 63 ou même 64 ans. Parce que son salaire ne le lui aura pas permis d'accumuler assez de points pour s'assurer un revenu décent. C'est là où notre système actuel de solidarité et de répartition le lui permet au contraire. Dans le système que vous préconisez, l'ingénieur (ou le médecin ou n'importe quel métier/catégorie socio professionnelle supérieure) qui aura fait de longues études et sera entré tard sur le marché du travail, pourra quand même arrêter son activité dès qu'il sera à l'âge de la retraite car le système à points, calculé sur la totalité de la rémunération, lui permettra d'avoir le plus tôt possible un revenu déjà décent. Et là, le mérite aura encore moins lieu d'être. Les métiers mal ou peu rémunérés vont payer très très cher le système à points !
En aucun cas le système à points n'évitera les injustices et les privilèges. Il va au contraire les accentuer parce qu'il joue sur le côté égoïste de notre société actuelle : je cotise pour moi, et que pour moi, moi, moi...
Allons alors jusqu'au bout de la démarche : faisons la même chose pour les soins (même principe que la retraite, à l'heure actuelle si on regarde bien). Tant qu'on y est, que chacun cotise à une mutuelle et s'offre alors seulement les maladies et les accidents que son budget peut lui permettre. Le système de solidarité et de répartition n'est peut-être pas parfait, mais c'est au contraire celui qui a les injustices et les privilèges les moins accentués. Et c'est pour le mieux de tous, tout pris en compte.