Séparation avec un gendarme

Signaler
-
 Snoopy -
Bonjour à tous,
Après un renfort plage de 1 mois, mon cher conjoint gendarme me quitte pour une autre... ça fait 18 ans que nous sommes ensemble nous avons 3 merveilleux enfants (11, 6 et 3 ans) et nous sommes pacsés depuis 10 ans.
J'ai toujours quitté mes emplois au fil des mutations pour le rejoindre.
Nous venions d'emménager début août dans un nouvelle affectation donc pour le moment pas de travail pour moi.
Je ne sais pas quoi faire ? Il faut que je recherche une maison en location mais sans cdi impossible. Je me suis renseignée à la mairie pour un logement social (pas de dispo pour le moment). Que puis-je lui réclamer ? je suis perdue. Je lui ai toujours tant donné je ne sais pas quoi faire. Puis je demander une pension complémentaire pour ma vie professionnelle que j'ai mise de côté ? Comment doit on formaliser la pension alimentaire et le mode de garde ? j'ai peur de passer devant le juge des affaires familiales et qui lui donne raison. Un grand merci pour votre aide. Angélique

1 réponse

Bonjour,

Avant toute chose, si les choses sont définitives et irrémédiable, il va falloir rompre le PACS.

Pour la residence des enfants, 3 possibilités :
- soit les enfants vivront avec vous et monsieur les auras à minima 1week sur 2 + moitié des vacances
- soit ils vivront chez leur pere et vous les aurez 1 week-end sur deux et la moitié des vacances
- soit une résidence alternée (1 semaine /1semaine )

Le montant de la contribution dépendra du mode de garde choisi et des revenus du parent qui n'aura pas la residence habituelle des enfants.


Les choses peuvent se faire à l amiable entre vous ou vous pouvez rédiger une convention parentale et la faire homologuer par un juge.

Si aucune entente possible, il conviendra de saisir le JAF et c'est lui qui tranchera pour vous.

Sauf erreur de ma part, pour les personnes pacsés, il n'y a pas de prestation compensatoire donc non, vous ne pourrez pas lui en demander une. Il ne doit pas y avoir non plus de pension de secours. Cela est réservé aux personnes mariées.

Pour le logement, sauf à avoir de la famille pour vous héberger, la seule solution est de trouver dans les meilleurs délais un nouveau travail en CDI qui vous permettra d'accéder à une location.

En attendant vous et votre futur ex, pouvez peut être cohabiter.

Il est évident que sans emploi, ni logement, un juge aura du mal a vous accorder la résidence principale des enfants.

Cordialement