Problème nouveau locataire

Signaler
-
 DonMarcoProprio -
Bonjour à tous,

Je suis propriétaire de plusieurs appartements que je loue en bail étudiant de 9 mois.

Je n'ai jamais eu aucun soucis avec mes locataires précedants, mais un nouveau venu me pose déjà quelques difficultés.

J'aimerai donc avoir vos avis et savoir comment procéder...

Je précise d'avance que je suis actuellement en déplacement professionnel, seule ma femme est sur place et n'ose pas intervenir toute seule.

Je loue un appartement en RDC et ma femme et moi-même habitons dans l'immeuble.
Il s'agit d'une copropriété en plein centre-ville, composée de 2 immeubles séparés par une petite cour (dont je donne la jouissance à mon locataire qui se trouve en RDC).
Nous sommes donc très proches les uns des autres, ainsi que l'immeuble voisin, donnant directement sur notre cour interieure.
L'environnement est très calme, tous les voisins s'entendent très bien et sont très respectueux des nuances sonores (jamais de musique trop forte, rarement de soirées...).

Nous choisissons donc nos locataires d'avantage sur un profil "calme" et respectueux des autres que sur un dossier intéréssant financièrement parlant.


Lors des visites de l'appartement, nous n'avons pas rencontré notre futur locataire mais seulement ses parents qui nous ont assuré, je cite, que "nous ne trouverions pas plus calme que leur fils", qu'il est très introverti et n'aime pas faire la fête.


Le premier problème que l'on rencontre est que ce locataire n'est finalement pas calme du tout. La musique est toujours très forte, en journée comme en soirée (nous l'entendons régulièrement dire "Dis Google, met le son à fond"). Nos voisins, qui ont l'habitude d'ouvrir leurs fenêtres coté cour en soirée pour rafraichir leur appartement ne le font plus depuis qu'il est arrivé.
Une soirée a déjà été organisé, un dimanche soir, dans la cour (qui résonne beaucoup)... Le son n'était pas particulièrement fort, mais 6 jeunes qui discutent cela fait forcement du bruit. La soirée a duré jusqu'après minuit.

Cela nous met dans une situation très délicate vis à vis de nos voisins, mais également de notre autre locataire a qui nous avions assuré un environnement très calme...

Le second souci qui se pose, et que ma femme s'est très vite rendue compte qu'en réalité, deux personnes vivaient dans l'appartement. Le bail est bien évidement au nom d'une seule personne et nous n'avons jamais été prévenu qu'ils allaient vivre à deux en "colocation". Pour avoir entendu leur conversation, il ne s'agit ni d'un membre de sa famille, ni d'un couple et cette personne compte rester au moins jusqu'à la fin de l'année, voir plus si elle se plait dans la ville...
Au delà du fait que je ne suis pas du tout d'accord, cela pose un problème dans le montant des charges demandées puisqu'elles ne sont calculées que pour une personne, ainsi que pour l'assurance établie à un seul nom...

Le troisième problème, qui découle du second, et que mon locataire me réclame aujourd'hui un deuxième trousseau de clés, puisqu'ils n'en ont qu'un pour deux personnes (sans jamais me signaler qu'ils vivent à deux dans l'appartement bien sûr). Je n'ai, pour le moment, pas répondu à sa demande, ce qu'il n'a pas manqué de signaler à ses amis en disant que j'était obligé de lui donner un second trousseau. Ma femme a d'ailleurs entendu qu'en attendant, ils s'arrangeaient en mettant les clés dans des cachettes sur le parking public qui se situe à proximité...


J'aimerai donc avoir vos avis sur ces différentes situations et surtout, comment me protéger en tant que propriétaire face à cela ? Que dois-je faire ?

Je vous remercie d'avance pour votre temps et vos conseils...

1 réponse

Messages postés
42562
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2021
11 736
bonjour,

Nuisances sonores : appeler les flics quand ça se produit.

Clés : le bailleur n'a aucune obligation de fournir plus d'1 trousseau des clés, si le locataire en veut plus, il les fait faire à ses propres frais.

Héberger quelqu'un : tout locataire est en droit d'héberger gratuitement qui il veut le temps qu'il veut (la sous-location nécessite votre accord écrit).

Charges : c'est le problème des forfaits de charges... La location de ce logement est-elle meublée ?

cdt.

Merci pour votre réponse.

Comment peut-on savoir si le second locataire est hébergé à titre gratuit ou pas ?

Il s'agit effectivement d'un logement meublé

Cordialement
Messages postés
42562
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2021
11 736 > DonMarcoProprio
Je ne sais pas... mais déjà, ne l"appelez pas "second locataire" !!
>
Messages postés
42562
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2021

Vous avez raison

Merci pour votre aide