Obligation alimentaire adopté à l'âge adulte

Signaler
Messages postés
14
Date d'inscription
vendredi 13 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2021
-
Messages postés
14
Date d'inscription
vendredi 13 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2021
-
Bonjour,
Mon mari a accepté une adoption simple en 1990 par la seconde femme de son père qui avant de décéder lui avait demandé cette adoption pour pouvoir partir tranquille. L'idée était de protéger sa seconde épouse dans ses vieux jours si elle perdait pied, ce qu'il a fait. Depuis 2 ans, elle a accumulé des décisions irrationnelles et nous avons pallié financièrement à ses dépenses. Elle nous doit aujourd'hui encore 4000 euros. Depuis elle est sous curatelle renforcée car il y avait une tentative de spoliation de ses biens par son entourage proche. Aujourd'hui, elle est en EPHAD. Nous l'avons rapproché de notre domicile. Nous tentons depuis 18 mois de ne pas laisser son appartement vide car une location ou une vente pourrait contribuer aux frais EPHAD. Mais les démarches sont longues/curatelle. Nous venons de recevoir une notification d'aide sociale du département de 190 euros/mois. Sachant que ma "seconde" belle mère a une retraite de 1800 euros, que mon mari touche une retraite inférieure, que nous avons un fils au RSA, que mes revenus ont été divisés par 2 l'an dernier à cause du covid, je trouve cette décision difficile à accepter... Et étant donné que mon mari a été adopté à 34 ans, que cette ascendante n'a jamais participé à son éducation, ne l'a jamais logé ni nourri, et qu'elle a une dette de 4000 euros envers nous, ça devient lourd pour nous. Nous allons faire un recours mais merci de me conseiller sur l'axe du recours : adoption à 34 ans ou notre situation financière ou les deux. Bien à vous

2 réponses

Bonjour,

Elle nous doit aujourd'hui encore 4000 euros.
Vous avez une reconnaissance de dette ?
Messages postés
14
Date d'inscription
vendredi 13 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2021

Oui. Un papier de la mandataire de justice. La dette initiale était de 10 400 euros. La mandataire nous en a remboursé une partie au bout d'un an lorsqu'elle n'était pas encore en ephad en prélevant sur sa retraite. Depuis changement de département pour ephad donc nouvelle mandataire beaucoup moins efficace.
Vous pouvez voir dans un premier temps, un avocat en consultation gratuite (sur rdv, adresse en mairie).
Messages postés
14
Date d'inscription
vendredi 13 novembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2021
> 127
Merci. Mais comme nous étions absents, nous venons de découvrir ce courrier du conseil départemental avec recours obligatoire avant le 18 aout. Donc ça va être compliqué pour avocat. Après ce recours, je ne sais pas si il y a une autre possibilité de contestation.