Demande de D&I suite à rétraction car pas possibilité Apl

Signaler
-
 Lol -
Bonjour,
Je voudrais avoir vos avis car j’ai signé un contrat de location m’engageant en tant que locataire. Dans le contrat était stipulé que le fait que je recevais des apl était un critère essentiel sans quoi le propriétaire n’aurait pas signé et n’aurait pas conclu le contrat.
J’ai appris une semaine avant de rentrer dans le logement que je n’avais plus droit aux apl car le calcul ne se basait plus sur les mêmes mois de référence. J’en ai informé mon futur propriétaire qui me demande aujourd’hui des dommages et intérêts. Cette démarche est elle possible ?!
Sachant que dans le contrat je pense qu’il existe une erreur à savoir une demande de dépôt de garantie de deux mois or il s’agit d’un non meublé.
Que pensez vous de la situation ?
Merci pour retour.

1 réponse

Messages postés
40239
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
10 avril 2021
10 669
bonsoir,

effectivement le montant d'un DG pour une location nue est de 1 mois de loyer hors charges (alors qu'il est "jusqu'à" 2 mois de loyer hors charges pour une location meublée).

"Dans le contrat était stipulé que le fait que je recevais des apl était un critère essentiel sans quoi le propriétaire n’aurait pas signé et n’aurait pas conclu le contrat. "

Du moment qu'un bailleur a signé un contrat de location, il s'est engagé à donner en location (tout comme la signature du locataire l'engage à prendre la location).
Si pour lui, les APL sont un critère essentiel, il n'avait qu'à s'assurer avant de signer que vous y auriez droit... sa clause est abusive, donc illégale, et est réputée non écrite.
Rappelez-lui qu'il est obligatoire de choisir un contrat de location modèle loi Alur (téléchargeable) et aucune clause de cet ordre n'y apparaît......

"... mon futur propriétaire qui me demande aujourd’hui des dommages et intérêts. "

Même pas en rêve ! et même si cette location ne se réalise pas.

LA question est : est-ce que vous pouvez assumer loyer et charges sans les APL ? (au moins un certain temps...)
-> si oui : vous continuez le processus engagé avec les signatures du bailleur et la vôtre... et en rectifiant le montant du DG sur les
exemplaires du contrat (=> le 1er mois est donc déjà payé);
-> si non : vous tentez une négociation en mettant en balance l'illégalité du contrat (avec les 2 mois de DG pour une location nue + la clause abusive) contre une acceptation de "non congé à donner" à ce bailleur (les exemplaires du contrat seront à déchirer en 1001 morceaux sous vos yeux)... et vous cherchez vite une location à hauteur de vos moyens...
Et si refus, vous devrez donner votre congé en respectant le préavis adéquat [3 mois, sauf cas particuliers (par exemple "zone tendue" *) et/ou sauf autre accord écrit du bailleur] https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1168 mais vous refusez catégoriquement de verser des dommages et intérêts.

(*) Vérifiez ici si ce logement est en zone tendue :
https://www.pap.fr/bailleur/ville-zone-tendue/liste


Et si c'est le bailleur qui veut se "rétracter" comme vous dites, il ne peut pas :
d'abord parce qu'on ne se "rétracte" pas d'un contrat de location, ensuite parce qu'un bailleur qui veut résilier un contrat signé ne peut le faire que pour vente, reprise ou motifs légitimes et sérieux https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F929


cdt.

« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Merci beaucoup pour votre retour.
Dans le cas où je ne suis effectivement pas en mesure de prendre et assumer le loyer de l'appartement sans les APL et que les négociations mettant en évidence l'illégalité du contrat contre une acceptation de "non congé à donner" n’aboutissent pas. Dois je verser de façon obligatoire un mois de loyer ? Ou existe-t-il des recours ?
Car il me semble peu justifier de verser un loyer au vu de l’illégalité du contrat.
Merci de votre aide.
Messages postés
40239
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
10 avril 2021
10 669 > Lol
Ce contrat est effectivement illégal du fait du DG double que ce qu'il aurait dû être, mais il n'est pas pour autant caduc.
Actuellement, vous avez versé un DG "double" qui correspond en fait à un DG légal de 1 mois de loyer + 1 mois de loyer : le DG est effectivement à verser à la signature du contrat de location, mais il est illégal pour un bailleur de demander le versement du 1er mois de loyer avant la remise des clés, laquelle se fait soit le même jour que la signature du contrat soit, comme dans votre cas, le jour de la "date d'effet" mentionnée sur le contrat = le jour de l'entrée dans les lieux.
Essayez de faire comprendre à ce bailleur son erreur de non vérification de vos éventuels droits aux APL (du fait que c'est pour lui LE critère principal de location) et de lui faire prendre conscience d'éventuels futurs tracas de procédures judiciaires pour non paiement de loyer (puisque vous auriez eu besoin du complément des APL) et de non possibilité d’expulsion pendant la trêve hivernale (qui cette année est reportée au 1er Juin)...

Je ne sais quoi vous conseiller...(à part de refuser de lui payer des dommages et intérêts !)... contactez l’ADIL la plus proche du lieu de cette location : des juristes de l’immobilier vous conseilleront gratuitement.
https://www.anil.org/lanil-et-les-adil/votre-adil/

cdt.
>
Messages postés
40239
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
10 avril 2021

Le point étant que à date je n’ai rien versé du tout même pas un mois pour le dépôt de garantie. C’est pourquoi je souhaitais savoir si je devais quand même payer quelque chose ?

Merci pour le renseignement de l’ADIL je vais les contacter dans ce cas.