Double promesse d’embauche

Signaler
Messages postés
11
Date d'inscription
dimanche 14 février 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
15 mars 2021
-
Messages postés
20763
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 avril 2021
-
Bonjour,

J’ai reçu une première promesse d’embauche que j’ai signé. Début du contrat dans 3 mois.

Seulement, je viens de recevoir une seconde promesse d’embauche, plus intéressante, que j’aimerais accepter.

Qu’est-ce que je risque ?

Merci pour vos retours !

1 réponse

Messages postés
20763
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 avril 2021
8 626
La solution légale qui ne vous fait courir aucun risque (à la limite une mauvaise réputation) consiste à vous rendre sur votre lieu de travail le premier jour. Faire la visite des locaux, goûter le café, flirter avec la standardiste et à 11:45, vous retournez voir votre employeur et lui dites que finalement les valeurs de l’entreprise ne sont pas compatibles avec les vôtres et que vous mettez fin à la période d'essai (je n'imagine pas votre contrat ne pas en avoir).

L'entreprise est grave dans la merde, ils ont perdu 3 mois sur le recrutement, les autres candidats qu'ils avaient ont de grande chances d'avoir trouvé autre chose aussi. Mais selon la loi, c'est ça qu'il faut faire.

Et puis bon, faut pas avoir mauvaise conscience. L'employeur aussi à le droit de faire ça, et certains ne se gêneront pas pour le faire.

L'autre solution "d'adulte" consiste à appeler votre recruteur, à lui expliquer votre dilemme, à lui laisser l'opportunité de vous retenir (ne lui demandez même pas 'ce qu'il est prêt à mettre pour vous retenir', c'est à lui d'y penser et de faire le premier pas), et surtout en lui expliquant bien que vous êtes conscient de l'engagement d'une promesse d'embauche, mais que justement vous ne voulez pas mettre l'entreprise en difficulté en appliquant la loi à la lettre, et proposez à votre recruteur de rédiger une lettre dans laquelle vous indiquez que les deux parties s'accordent à renier la promesse d'embauche sans qu'aucune des partie ne puisse en tenir rigueur à l'autre. double exemplaire, signé par les deux.

Le future employeur n'a aucun intérêt à refuser si vous avez bien expliqué la situation. Et si malgré tout il refuse de signer un tel document... Et bien vous appliquerez la solution légale quitte à négocier un jour de congé pour l'autre entreprise.

A noter, il me semble avoir lu que la notion de 'promesse d'embauche' n'existe plus.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10403
Elle est remplacée par 'une offre de contrat'. Et le site du service public n'indique des dommages et intérêts que pour l'employeur qui la rompt (ce qui de toute façon à toujours été l'esprit de la promesse d'embauche).