Refus du télétravail et non respect des règles préventives

Signaler
-
Messages postés
2614
Date d'inscription
dimanche 8 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
13 avril 2021
-
Bonjour,

Je vous contextualise le problème avant tout, mon patron me refuse le télétravail depuis le "deuxième confinement" alors que tout s'était bien passé durant le premier, et que mon travail est, comment dire, plus que propice au télétravail (je réponds à des appels téléphoniques et intervient ensuite à distance sur l'ordinateur des clients), ses raisons sont qu'il n'a pas confiance en mon collègue ni en moi, qu'il n'avait pas le choix durant le premier et que si il avait pu il ne nous l'aurai pas accordé, une excuse qu'il m'a donné, je cite : "j'ai besoin de quelqu'un sur place pour réceptionner les colis" qu'il a par la suite réfuté quand je lui ai dit que je n'avais pas à réceptionner les colis (quelqu'un est déjà en charge de cela et cette tâche n'est pas la mienne).

Le soucis étant que la pièce dans laquelle je travail est une salle de bain très petite, que nous y travaillons à trois, que des cartons énormes s'y amassent nous laissant moins d'espace pour travailler (d'ailleurs, est-il très judicieux de travailler avec plusieurs PC dans une salle d'eau ?), vous l'avez deviné, les locaux sont en réalité une simple maison, sans affichages obligatoires (?) à l'entrée, dans laquelle travaillent non pas une mais 3 entreprises différentes.

Si je vous contacte aujourd'hui, c'est en réalité suite à un soucis ayant eu lieu la semaine dernière en plus du reste, le patron a réintégré l'entreprise après un voyage professionnel et est revenu fiévreux, information qu'il a gardé pour lui sauf quand il a su qu'il avait bel et bien la covid, mon supérieur a demandé au reste de l'entreprise de nous le cacher pour éviter que nous soyons au courant (pour éviter que nous demandions le télétravail) c'est une employé qui nous a discrètement mis au courant sans ça nous aurions continuer notre vie comme-ci de rien était, j'évite certains détails pour éviter de vous envoyez un roman (harcèlement moral, humiliation publique, insultes, demande du port du masque seulement pour les employés, retard des paies, des bulletins de salaire ect.).

J'aimerai simplement savoir quelle serai la meilleure chose à faire dans ces circonstances, je suis perdu et ils m'expliquent chaque jour qu'ils sont dans la légalité la plus totale, j'en doute, mais si quelqu'un de compétent pouvait m'apporter des informations ou une solution...

2 réponses

Messages postés
2614
Date d'inscription
dimanche 8 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
13 avril 2021
741
Bonjour,

Appelez l'inspection du travail et le médecin du travail parce que votre situation demande à être clarifiée.

Par ailleurs :

le patron a réintégré l'entreprise après un voyage professionnel et est revenu fiévreux, information qu'il a gardé pour lui sauf quand il a su qu'il avait bel et bien la covid, : avez vous été en contact à risque avec lui ? (*)

Si vous avez été en contact à risque, et que votre employeur, qui a du être contacté par l'assurance maladie, ne vous a pas signalé comme cas contact à risque, n'hésitez pas à faire de votre propre initiative un test covid immédiatement puis 7 jours après le dernier contact avec votre employeur (il s'est quand même isolé depuis le résultat de son test ?) et renforcez les gestes barrières qui plus est avec les personnes fragiles, âgées ..

De plus dans cet intervalle si vous avez des symptômes (https://declare.ameli.fr/isolement/conditions)

(*) https://www.ameli.fr/assure/covid-19/tester-alerter-proteger-comprendre-la-strategie-pour-stopper-lepidemie/lassurance-maladie-en-premiere-ligne-aupres-des-personnes-contact
Je vous remercie pour cette réponse !

Hélas celui-ci ne s'est apparemment pas déclaré comme cas, ou alors ne l'as pas été automatiquement, sous prétexte qu'il se serai auto confiné chez lui avec sa famille (il se balade dehors à proximité de l'entreprise et dans l'entreprise, comme son fils et sa femme d'ailleurs), c'est ce qu'il a déclaré à la RH de l'entreprise.

En ce qui concerne les risques, je suis encore actuellement en contact très proche (moins d'un mètre) avec deux employés qui sont eux cas contact (non déclarés, ils se présentent au travail car nos employeurs font pression sur eux) et sa femme et son fils, censés être confinés car cas contact, passent dans l'entreprise comme dans un moulin...

Nous essayons au maximum de respecter les gestes barrières et les règles préventives, mais si nous sommes que trois à porter le masque je ne suis pas sûr que cela soit efficace.

Si je me déclare cas contact aujourd'hui malgré "l'interdiction" de mon employeur, que peut-il engager contre moi exactement ?
Messages postés
2614
Date d'inscription
dimanche 8 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
13 avril 2021
741
Vous ne pouvez pas vous auto-déclarer cas contact à moins que vous ayez l'application tous anti covid et que vous avez reçu une notification dans ce sens.
https://declare.ameli.fr/tousanticovid/conditions
Ou que vous avez été contacté par l'assurance maladie qui a défini que vous étiez bien cas contact à risque. (si vous portez, vous, un masque normé ce n'est pas le cas)

sauf quand il a su qu'il avait bel et bien la covid : il a donc fait un test ? la pharmacie ou le labo l'a référencé comme tel.
deux employés qui sont eux cas contact : cas contact avéré appelé par l'assurance maladie ? si oui qu'est ce qu'ils font au travail ? s'ils ne veulent pas appliquer les préconisations qu'ils ont reçu, malheureusement vous, vous n'y pouvez rien. Et tant qu'ils ne sont "que" cas contact pour vous çà ne change rien (pas d'isolement pour un cas contact de cas contact)

Voir avec la médecine du travail et l'inspection su travail car votre situation n'est pas claire.

Quant à votre employeur, si un jour vous êtes appelé par l'assurance maladie et que vous êtes cas contact avéré et que vous souhaitez respecter les préconisations de l'assurance maladie, il ne pourra rien faire à ce niveau tant que vous lui fournissez les justificatifs. Mais forcément il peut (même s' il ne le devrait pas) être mauvais "perdant" et mettre du temps à faire parvenir l'attestation de salaire, à faire le complément employeur et vous "enquiquiner" pour des futilités par la suite (d'après vos dires c'est déjà le cas).
Donc voir la médecine du travail (vous les appelez vous même pour une visite à la demande en spécifiant bien que vous ne souhaitez pas que votre employeur soit au courant) et l'inspection du travail pour avoir un conseil.

Et c'est peut être le moment de faire une réflexion sur votre situation. Une fois que vous aurez les avis des professionnels ci dessus, libre à vous de faire votre choix. Vous pouvez aussi contacter un syndicat pour avis.

Protégez vous et portez votre masque normé ; changez le régulièrement et attention au moment de la pause déjeuner et des pauses avec les collègues, lavez vous les mains systématiquement si vous êtes amené à partager du matériel ! C'est là que vous prenez des risques.

Bien cordialement