Pas d'eau depuis 7 semaines

Résolu
Signaler
-
Messages postés
23512
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 octobre 2021
-
Bonjour,

Notre état des lieux d'entrée dans l'appartement a été fait le 4 Janvier.
Le 8 Janvier, l'agence nous appelle : une fuite importante a été révélée suite à l'activation de l'eau pendant l'EdL. L'ensemble de la colonne est touchée, avec dégât importants au RdC (nous sommes au 4ème).
Immédiatement, l'eau est coupée.
J'ai emménagé dans l'appartement le 17 Janvier, et j'ai vécu absolument sans eau jusqu'au 18 Février.
Le 18 Février, l'eau a été rétablie, mais la douche est toujours inutilisable à ce jour (ils remettent le bac aujourd'hui).
L'agence a été aimable pour nous fournir un appartement vide au même étage, où j'ai pu faire ma vaisselle, me recharger en eau (5 bouteilles à remplir par jour), me doucher.


Voici des faits supplémentaires :
- la fuite est encastrée : dans le sol, entre l'arrivée générale et la SdB
- la réparation est simple : faire passer une dérivation en apparent
- l'ensemble de la réparation est longue car les délais entre les différentes interventions sont longs : 12 jours par exemple pour venir faire le premier diagnostic (le 20 Janvier)
- Egalement, les premiers intervenants (dépêchés par l'agence) ont trouvé la fuite "au toucher" : en cassant à peu près tout autour du bac à douche (impliquant des travaux de carrelage/embellissement assez lourd)
- en tout, cela fait 32 jours absolument sans eau depuis mon arrivée, 42 jours depuis la première alerte
- 40 jours sans douche, 50 jours depuis la premières alerte

SVP, voici mes questions :
- est-ce que le propriétaire a l'obligation légale de me reloger ?

Je pose cette question, car l'agence me fait sentir qu'ils sont bien sympas de m'avoir fourni un appartement à côté où "faires mes eaux" comme si cela était un bonus.

- à partir de quand puis-je faire valoir mes droits ? De mon arrivée dans l'appartement (17 Janvier) ou depuis la première alerte (8 Janvier) ? (EdL fait le 4 Janvier)

- ai-je droit à une compensation ou dédommagement ?

De manière générale, j'ai senti que l'intervention était franchement poussive : la suite des opération était quasi-systématiquement déclenchée par un appel de ma part, car je restais souvent sans nouvelles.

Merci d'avance d'avoir pris le temps de lire et de me répondre.

3 réponses

Hello

N'hésitez pas à donner votre avis :-)
Messages postés
23512
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 octobre 2021
5 391
Bonjour,

Le souci est qu'il est un peu tard pour vous "réveiller" ... vous auriez dû les faire active par une petite lettre RAR par exemple leur rappelant qu'un logement sans eau est un logement indécent... (par exemple).

A présent que tout ou presque est terminé, il est un peu tard pour réclamer.

Cependant, en listant l'absence d'eau pendant un mois (indécence du logement)
+ les travaux pendant ? jours
--> article 1724 du Code civil : "Si, durant le bail, la chose louée a besoin de réparations urgentes et qui ne puissent être différées jusqu'à sa fin, le preneur doit les souffrir, quelque incommodité qu'elles lui causent, et quoiqu'il soit privé, pendant qu'elles se font, d'une partie de la chose louée.
Mais, si ces réparations durent plus de vingt et un jours, le prix du bail sera diminué à proportion du temps et de la partie de la chose louée dont il aura été privé.
Si les réparations sont de telle nature qu'elles rendent inhabitable ce qui est nécessaire au logement du preneur et de sa famille, celui-ci pourra faire résilier le bail."


Cordialement,
Merci pour votre réponse

Le truc c'est qu'on pensait tout le temps que ça allait bientôt être fini

Mais effectivement, on aurait dû envoyer un AR...

Merci
Messages postés
23512
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 octobre 2021
5 391
de rien...