Père qui renonce à sa fille

Signaler
-
Messages postés
21323
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 janvier 2021
-
Bonjour,
Mon frère a eu une fille il y a 16 ans. Les parents se sont séparés et mon frère est parti refaire sa vie à 400 km et la mère n’a plus jamais donner de nouvelles.
Ma nièce est partie à l’âge de 6 ans dans cette nouvelle famille ou il y avait 2 garçons. Une petite fille est venue agrandir la nouvelle famille de mon frère.
Sa femme nous avons toujours eu du mal à nous entendre avec. Elle est méchante au sens propre. Toujours des choses à nous reprocher alors qu’elle s’est fait ce que je dit pas ce que je fais. Une personne jalouse.
Au fil des mois notre nièce est devenue distante avec moi, ma sœur et ses grands parents. En grandissant on a su qu’elle exerce une emprise sur sa belle fille et mon frère. Ma nièce était « battue », physiquement, était sans scène rabaissé’ était la boniche . Si le ménage pas fait ou mal fait se prenait une raclée. Et mon frère lui ne disait rien. Prenant toujours La Défense d sa femme.
Les choses ont dérapé le 23/12. Après un enieme coup, elle allait aux gendarmes expliquant son histoire et qu’elle ne voulait pas retourner la bas. Ma nièce réclame ses grands parents qui sont allés la chercher. Sinon c’était foyer. Depuis mon frère et ma belle sœur envoie des messages d’insultes à mes parents et mon frère a fait un courrier qui stipule qu’il renonce à ses droit physique et financier sur sa fille. Qu’il ne veut pas donner de pension alimentaire.
Que faire pour que mon frère continue d’exercer son droit de pere tout en laissant sa fille choisir où elle veut vivre. Surtout qu’elle aime son père.
Merci de vos réponses

1 réponse

Messages postés
21323
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
27 janvier 2021
14 673
Bonjour,

"mon frère a fait un courrier qui stipule qu’il renonce à ses droit physique et financier sur sa fille. Qu’il ne veut pas donner de pension alimentaire. "

Ce courrier n'a aucune valeur. Il ne peut pas arrêter d'être le père de sa fille. Si les grands-parents (ou carrément votre nièce) saisissent le juge aux affaires familiales, il ne pourra pas se soustraire à ses devoirs de parent, et il sera bien obligé de payer une pension si le juge le décide.

Et votre frère sera bien content de trouver sa fille pour lui payer une partie de sa maison de retraite, quand il sera vieux et mal foutu.
Dossier à la une