Au RSA je deviens obligé alimentaire de ma grand-mère

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 17 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2020
-
Messages postés
16565
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2020
-
Bonjour,

Je viens de recevoir un courrier de l'UDAF me demandant de participer aux frais d'hébergement de ma grand-mère.

Le contexte :

Ma grand-mère souffrant de la maladie d’Alzheimer a été placée en EHPAD par une de mes tantes sans concerter ses frères et sœurs, il y a quelques années et mise sous tutelle ensuite. Mes parents m'avaient dit il y a quelques temps que ses finances baissaient et qu'ils devront finir par participer tôt ou tard.
Au début de l'année 2019 toute la famille a reçu un courrier demandant les ressources de chacun et depuis plus de nouvelles.
Je pense ça a été suite à un dépôt d'aide sociale départementale qui a été refusée (chose que j'ai appris dans le courrier d'aujourd'hui).

Le courrier de l'UDAF me dit qu'il manque mensuellement 653€ pour couvrir la totalité des frais d'hébergement soit 32€ par obligé alimentaire. (J'ai pas trop compris les 20,4 obligés alimentaires mais je poserais la question quand je les appellerait).
Et oui, c'est une famille nombreuse et tout le monde doit payer la même somme (enfants et petits-enfants).

En soit participer pour ma grand-mère ne me dérange pas (même si 32€ dans mon cas ça commence à faire).

Par contre on me demande de régulariser depuis le 1er janvier 2019 soit 23 x 32€ donc 736€... Vous vous doutez que dans ma situation c'est une sacrée somme !

Avant de faire quoi que ce soit, j'ai voulu voir si quelqu'un pouvait me dire si dans ma situation je suis tenu de payer (je pense que oui) ou alors qui contacter pour prendre renseignements sur les voies et recours dont je dispose.

Je veux bien faire un effort pour ma grand-mère mais ma situation est assez tendue financièrement !

Si quelqu'un pouvait m'aiguiller, je suis un peu perdu (surtout au niveau des textes de loi... Ayant étudié la science, c'est un autre monde pour moi !).

Merci d'avance

1 réponse

Messages postés
16565
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2020
4 460
Bonjour

Mon interprétation :

Ils sont dans une phase "amiable" dans la quelle ils cherche une solution simple pour tout le monde.
Ce n'est pas forcément l'application stricte de la loi.
Si tout allez bien dans le monde des bisounours, les enfants se serait arrangé entre eux depuis 2019. pour définir qui participe comment.

Puisque l'UDAF est obligé de réclamer.
Ils ont peut être voulu faire un réclamation en fonction des revenus de chacun, mais n'ayant peut être pas obtenu toute les réponses début 2019,
Et n'ayant pas la possibilité de le faire plus à l'un qu'a l'autre. Ils font ce qu'il leur parait le plus simple 32€ à tout le monde.

Si cette phase "amiable" ne fonctionne pas. Ils devront convoquer tout le monde devant le tribunal
Et c'est le tribunal qui décidera de la part de chacun selon ses possibilités.

Pour l'arriéré, la plus part du temps, le tribunal condamne tout le monde au paiement de l'arriéré
C'est ensuite l'UDAF qui décidera d'engager les poursuites pour le recouvrement.
Dossier à la une