Test ADN grand-mère sans reconnaissance paternelle

Signaler
-
 Nina -
Bonjour,
Je suis enceinte de 8 mois et séparée du père depuis plusieurs mois. Je ne parle plus avec sa famille depuis notre rupture, n'étant pas proche d'eux et voulant faire le "deuil" de ma relation avec cet homme qui ne s'intéresse pas à mon fils et limiter le stress engendrait par le fait de me retrouver seule avec un bébé à naître. J'ai dis à sa mère (seule avec qui je m'entendait bien) qu'elle pourrait voir mon fils mais je ne donnes pas de nouvelles de ma grossesse, ayant encore du mal à me remettre de la rupture que sa mère me rappellait chaque fois que nous discutions.
Il n'a pas fais de reconnaissance anticipée et ne veut pas reconnaître mon fils (j'ai découvert beaucoup de choses affreuses sur lui après notre rupture et je ne vais pas demander à ce qu'il le reconnaisse en allant voir un juge ou quoi).
Il y a peu sa mère m'a contacté pour me menacer d'appeler son avocate si je ne lui permet pas de voir mon fils pour engager une procédure pour obtenir qu'un test adn soit fait et être juridiquement lié à mon fils et ainsi avoir des droits sur lui (droit de visites,...).
Peut-elle réellement faire cela ?
Si son fils ne fait pas de reconnaissance, dois-je garder un contact avec elle et faire homologuer un contrat entre nous concernant mon fils ?
Si je la laisse voir mon fils, suis-je tenu de la laisser seule avec lui (je n'ai pas confiance en elle, surtout avec sa menace) ou puis-je passer le temps avec eux, pour garder un oeil sur mon fils ?
Suis-je obligée de l'inviter au baptême ? De la prévenir dès que je suis à la maternité ?

Depuis son message je stresses énormément, j'ai peur qu'elle obtienne un test adn attestant de la reconnaissance paternelle et donnant ainsi des droits à mon ex qui ne tient pas à mon enfant...

Désolée le message est un peu long mais je suis perdue, j'ai peur pour mon fils...
J'espère que vous pourrez me répondre.

Bonne soirée

2 réponses

Messages postés
10931
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 novembre 2020
5 854
Bonjour

Elle n'obtiendra jamais le droit de faire ce test.

Sa seule possibilité d'être la grand-mère de cet enfant est que le père le reconnaisse, ce que visiblement ni lui ni vous ne voulez.

Envoyez la bouler dites lui que vous n'avez aucun compte à lui rendre et coupez les ponts avec elle.
Bonjour,

Le père n'a pas besoin de votre accord ou de votre avis pour reconnaitre l'enfant.
La grand mère maternelle est une étrangère, tant que son fils n'a pas reconnu officiellement l'enfant.
Donc sa seule solution est de mettre la pression a son fils pour qu'il fasse les démarches.
Bonjour, merci pour vos réponses.
J'aimerais l'envoyer bouler mais j'ai peur qu'elle n'engage une procédure et que le juge accède à sa demande (un juge favorable aux droits des grands-parents par exemple). Donc je me dis que, peut-être, je devrais l'autoriser à avoir des nouvelles 1 à 2 fois par mois maximum de façon à ce que, même si son fils finit par reconnaître mon bébé, elle ne puisse pas dire n'avoir aucune nouvelle et demander un droit de visite sur mon enfant.
Par contre, si je la laisse voir mon bébé, je ne l'avertirai de la naissance que quelques semaines après mon accouchement et ne l'inviterait pas au baptême ni anniversaires et je ne le laisserai jamais seul avec elle et c'est elle qui se déplacerait pour le voir (sauf si confinement ou contexte sanitaire encore inquiétant, elle ne le verrait pas, je ne vais pas prendre de risque et contaminer ma famille).
De cette façon elle n'aura aucune raison de pouvoir contacter son avocate.
Qu'en pensez-vous ?
J'aimerais une situation sécurisante pour mon bébé et je ne sais pas ce qui est le mieux pour lui...
Dossier à la une