Refus mutation

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 28 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2020
-
Messages postés
20096
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 octobre 2020
-
Bonjour,
Je travaille dans le secteur financier, je suis en instance de divorce et je demande à mon employeur une mutation géographique pour raison familiale (urgente), dans cette ville où je souhaite m'installer il y a 5 postes à pourvoir.
Mon ex-conjoint a déposé plainte contre moi auprès de mon employeur en tant que client, en portant de fausses accusations pour nuire à ma vie (esprit de vengeance).
Mon employeur bloque ma mutation, pour motif qu'il y a plainte contre moi pour faute de déontologie et procédure d'enquête. On me dit que tant qu'il y a une enquête sur moi, toute mobilité géographique est bloquée (cela peut prendre jusqu'à 6mois)
Je lui ai expliqué ma situation personnelle, que mon ex-conjoint m'a menacé de détruire ma vie...
Mon employeur me propose une rupture conventionnelle, et me dit que c'est la meilleure solution pour moi de postuler dans d'autres entreprises et de redémarrer à zéro.
Je voudrai savoir si mon employeur a le droit de bloquer ma mutation pour ce motif ?
Je ne veux pas perdre mon boulot à cause d'une personne qui me veut du mal.
Je veux absolument garder mon CDI et obtenir cette mutation .
Je sollicite votre aide pour me guider.
En vous remerciant

1 réponse

Messages postés
20096
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
19 octobre 2020
7 658
Je voudrai savoir si mon employeur a le droit de bloquer ma mutation pour ce motif ?
Je pense que vous prenez le problème à l'envers.
L'employeur n'est même pas obligé de prendre en considération votre demande de mutation.
Peu importe que vous ayez des bonnes raisons, que y'ait une coutume dans l'entreprise, ou qu'il y ait des postes dispo.
L'employeur à le droit de refuser (et non bloquer) votre mutation parce que 'pas envie'.


Donc soit vous croyez votre employeur et attendez 6 mois.
Soit vous prenez cette rupture conventionnelle (qu'il n'est même pas obligé de vous proposer), et vous allez chercher du boulot ailleurs.
Dossier à la une