Solution de garde envisageable ?

Signaler
-
Messages postés
28062
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 octobre 2020
-
Bonjour,

mon mari et moi sommes en train de divorcer, nous avons un enfant de 6 mois. C'est notre seul enfant et réfléchissons à un système de garde.

Est ce envisageable que mon mari le garde les jours de semaine quand il est disponible ? Il le récupèrerait le matin à mon départ au travail et le ramènerait le soir à mon retour.
Il travaille en poste matin après-midi nuit et moi du lundi au vendredi.

De cette façon il serait avec son père la journée et dormirait chaque nuit chez moi. Peut-être 1 ou 2 nuits par semaine chez lui.

Le juge serait il d'accord avec un tel système ?

Merci bien

2 réponses

Messages postés
37467
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
25 octobre 2020
9 450
bonjour,

tant que les deux parents qui divorcent sont d'accord sur des modalités de garde de leur enfant commun, ils peuvent faire comme ils veulent, mais il est toutefois important de contacter le JAF qui établira classiquement un droit de garde et DVH... de façon à avoir un jugement de référence en cas d'éventuelle future mésentente.

cdt.
« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Bonjour,

Je vous remercie pour votre réponse. Je penais que le juge donnait son avis même si l'on est d'accord.

Et dans le cas d'un divorce contentieux, cette demande de garde peut elle être accordée ?

Merci.
Messages postés
28062
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 octobre 2020
11 293
Bonjour,
La garde est toujours déterminée dans l'intérêt de l'enfant.
Si les parents sont d'accord sur les modalités, le juge valide et c'est tout.
Pensez aussi que les situations de chacun peuvent changer, que l'enfant va grandir et avoir d'autres besoins, et que vous n'irez pas tous les jours chez le JAF.
Dossier à la une