Hébergement

Signaler
-
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 13 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
17 septembre 2020
-
Bonjour,
Je suis hébergé a tire gratuit chez ma mère qui est locataire a l'Opac, je me suis aperçue que je n'était pas déclaré comme loger a tire gratuit chez elle, malheureusement a l'âge quel elle peux partir du jour au lendemain, moi je me retrouverais donc a la rue, puis je me déclaré moi même comme étant logé a titre gratuit ? et que risque ma Mère ?
Merci par avance

3 réponses

Messages postés
26521
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2020
10 607
Si votre mère décède, vous pouvez dans certaines conditions prétendre à reprendre le bail à votre nom si vous avez des preuves de votre présence depuis au moins 1 an. Il est donc utile que votre mère vous signe un certificat d'hébergement.
Attention il faut que ce logement soit compatible avec votre occupation (nombre de personnes par rapport au nombre de pièces)
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 13 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
17 septembre 2020

Merci beaucoup pour les précieux renseignements, excellente fin de semaine à vous.
Salutation
Messages postés
26521
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2020
10 607
Bonjour,
Votre mère ne risque rien, elle peut héberger qui elle souhaite.
Elle peut vous signer un certificat d'hébergement.
Vous avez déjà déclaré votre adresse aux impôts ? à la CAF ?
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 13 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
17 septembre 2020

J'aurais une autre question si je suis déclaré a l'opac et que ma mère venait a disparaître elle à 85 je suis malheureusement obligé d'i pensé, pourrai je reprendre la suite de la location de la maison ?
Encore merci à vous.
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 13 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
17 septembre 2020

Merci beaucoup pour cette réponse rapide.
Dossier à la une