Quotite

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 6 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2020
-
Messages postés
34292
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2020
-
Bonjour,

Bonjour

Est il possible de m'expliquer quel est le montant de la quotient dont mon épouse ou moi même pouvons disposer pour notre succession.

Nous sommes marié sans régime, donc communauté.

Nous avons fait une donation au dernier vivant.

Mais apres???

Lorsque j'ai épousé ma femme elle avait deux enfants .
Moi meme j'en avais trois
Nous en avons eu un en commun.
Nous avons donc au total 6 enfants.
Notre patrimoine est de l'ordre de 400.000 euros représenté par notre appartement plus bien entendu le mobilier et les 2 voitures.
En partant du principe que la succession se ferait sur 400.000 euros. Quelle part reviendrait à chacun des enfants et quelle serait la quotité disponible dont je pourrais disposer et quelle serait celle de ma femme???

je vous remercie pour votre aide, car je ne comprends plus rien.
Cordialement

patrice

1 réponse

Messages postés
34292
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2020
13 892
Nous sommes marié sans régime, donc communauté.
La communauté est le régime légal appliqué à tous ceux mariés sans contrat préalable.
Un mariage sans régime matrimonial n'existe pas...............en France pour le moins.

quel est le montant de la quotient dont mon épouse ou moi même pouvons disposer pour notre succession.
Au décès du premier, la donation au dernier vivant laissera au survivant le choix entre :
-l'usufruit sur l'ensemble de la succession ;
-1/4 et pleine propriété + l'usufruit sur les 3/4;
-la quotité disponible d'un quart.

Quelle part reviendrait à chacun des enfants
Ce qui restera après l'option exercée par le conjoint survivant.

Si la seconde option s'applique, les enfants auront obligatoirement les 3/4 de la succession mais en nue-propriété seulement dès lors que le conjoint survivant disposera de l'usufruit sur cette fraction jusqu'à la fin de ses jours.

Pour être plus précis, les enfants ne jouiront pas de leurs droits pendant la l'existence de l'usufruitier.
Dossier à la une