Promesse embauche

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 11 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
11 septembre 2020
-
Messages postés
12404
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 septembre 2020
-
Bonjour,

Le 15 août, j'ai été retenu pour un poste dans l'entreprise A. Suite à cela, j'ai demandé une promesse d'embauche. À cette même date, j'ai donc reçu cette lettre de promesse d'embauche mentionnant le CDI, le titre de poste, la date d'embauche, la durée de la période d'essai et la rémunération. Je devais démarrer le 14 septembre 2020.
Ce 15 août, j'ai répondu par mail que je remerciais l'entreprise pour la promesse d'embauche et que c'était bien reçu. Je n'ai rien signé avec cette entreprise A.

Le 8 septembre, j'ai reçu une meilleure proposition de poste d'une autre entreprise, l'entreprise B, que j'ai accepté avec signature de contrat.

De ce fait, j'ai demandé une annulation de la promesse d'embauche avec l'entreprise A avant la date de prise de poste (14 septembre 2020). Cette entreprise A prend note de ma demande et m'indique que leur avocat va prendre contact avec moi pour la suite.
Etant donné que je n'ai rien signé avec cette entreprise A et que je n'ai pas commencé à travailler pour eux, j'ai considéré que je n'étais pas engagé légalement.

Donc est ce que cette entreprise A a le droit d'engager une procédure judiciaire et donc potentiellement des dommages et intérêts ?

Merci pour votre aide.

1 réponse

Messages postés
12404
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 septembre 2020
3 204
Bonjour

Vous avez considéré leur mail comme valable "j'ai donc reçu cette lettre de promesse d'embauche mentionnant le CDI, le titre de poste, la date d'embauche, la durée de la période d'essai et la rémunération."

Mais le vôtre n'aurait pas de valeur ?? "Ce 15 août, j'ai répondu par mail que je remerciais l'entreprise pour la promesse d'embauche et que c'était bien reçu. ".
Dossier à la une