Fraudes caché par un service du ministère de l'enseignement supérieure

Signaler
Messages postés
50
Date d'inscription
dimanche 16 octobre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
8 septembre 2020
-
 AM33 -
Bonjour,

J'ai en ma possession des informations (preuves) attestant que des jurys, dépendant d'un des services du ministère de l'enseignement supérieur, dissimulent et étouffent de multiples fraudes aux concours organisés par ce service (SCEI). Il y a en effet, des preuves accablantes que des membres du jury (des professeurs de grands lycées : Louis Le Grand, Henri 4, Ginette, ...) fassent fuiter des sujets de concours à certains candidats en vu de les favoriser, et que lorsque les jurys sont saisis par les candidat pour mener l'enquête, celles-ci sont étouffées.

Les faits reprochés sont qualifiés en tant que délit (fraudes & dissimulations de délits à la justice en tant que fonctionnaire). Dans le but de faire cesser cette gangrène, je souhaiterais que ces personnes fassent face à leur responsabilités et soient poursuivies.

J'ai envoyé diverses lettres (recommandés avec AR) aux principaux services/établissement concerné en demandant leur point de vu sur les accusations et preuves (photo de documents etc), mais aucun ne m'a répondu, pas même le ministère.

Si les poursuites aboutissent, beaucoup de personnes haut-placées au ministère tomberaient, de même que beaucoup de professeurs jusque là considérés comme les meilleurs de France.

Mon enquête n'étant pas complète, je souhaiterais dans l'idéal que les services compétents (fraudes, police, ... etc.) se chargent de mener l'enquête jusqu'au bout.

Dois-je porter plainte, me constituer partie civile, ou demander une enquête au ministère ou à tout autre services/association pour intenter une procédure judiciaire et faire cesser ces fraudes qui durent depuis plusieurs dizaines d'années déjà.

Merci.

1 réponse

Bonsoir,
A mon humble avis, pour se lancer dans cette sorte de guérilla, il vaut mieux avoir l'aide d'un excellent avocat... Dites vous bien qu'au moindre faux pas, vos adversaires ne vous louperont pas...
Bon courage.
Cordialement.
Dossier à la une