Destruction ou dégradation volontaire d'un bien [Résolu]

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 8 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 septembre 2020
-
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 8 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 septembre 2020
-
Bonjour et merci d'avance pour vos réponses éclairées.
Je dois repondre d'une plainte pour "Destruction ou dégradation volontaire d'un bien".

Le contexte (et c'est ce que j'ai transmis lors de mon audition):

En sortant du supermarché, j'avais d'une main mon sac de courses et de l'autre mon fils, j'empreinte un passage piéton pour rejoindre mon véhicule.
Alors que je suis largement engagé dessus, arrive sur ma droite un véhicule qui ne me semble pas vouloir s'arrêter, et effectivement je la vois se déporter sur la G et continuer à rouler.
Par reflexe de protection je tire en arrière mon fils et le sac et mets mon pied en avant, comme pour pousser le danger. Résultat un bosse sur la portière arrière.
La conductrice s'arrete me traite de sauvage, son passager (une grand-mère) descent également et me met un coup de pied dans mon sac de course. Bref je vous passe les détails de cette scène, j'ai cependant pu toujours garder mon calme mais je fus contraint d'appeler la POLICE pour me liberer de cette situation...
Nous laissons nos coordonnées à la POLICE, ce dernière me rassurant sur le fait que probablement cela ne depassera pas la simple main courante.... apparement pas.

Ma question: Pensez-vous selon vos expériences que cette plainte puisse être classée sans suite?
et si non, quelle sera la peine? 1500 euros d amende?

D'avance merci pour vos Réponse et bonne soirée

2 réponses

Messages postés
12053
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
17 septembre 2020
5 657
Bonjour,

J'ai déjà connu la situation deux fois. Une voiture m'a grillé la priorité sur un passage piéton, et j'ai eu un réflexe défensif qui a détruit le rétroviseur du véhicule, mais aucune blessure de mon côté.
Face à ce genre d'individu, il ne faut pas se laisser impressionner et il faut passer à l'offensive.

Destruction ou dégradation volontaire d'un bien
, pour qu'il y ait une condamnation, il faudrait qu'il y a eu une action volontaire de votre part. En cas d'audition par la police, insister sur le fait qu'il s'agissait d'un réflexe défensif. Il s'agit alors en rien d'une acte volontaire. C'est simplement un réflexe occasionné par la réalisation d'une infraction au code de la route par le véhicule, qui n'a pas marqué l'arrêt alors que vous aviez l'intention de vous engager sur le passage piéton ( et oui, pour rappel le piéton n'est pas seulement prioritaire quand il est engagé, mais dès lors qu'il a l'intention de s'engager et qu'il se trouve encore sur le trottoir).
je suis largement engagé dessus
Engagé, largement engagé, ou même pas encore engagé, dans tous les cas vous êtes prioritaire.

Le conducteur va toujours nié que vous étiez engagé. Vous n'êtes pas le premier cas sur le forum. Il suffira de répliquer que s'il y a eu contact alors que vous n'étiez pas engagé, cela signifie que le conducteur roulait sur la voie des piétons. L'argument fait toujours sont effet et clou le bec du conducteur, qui ait bien obligé de reconnaître son tort dans son affirmation erronée. Il s'en retrouve déstabilisé car il ne peut pas changer de versions devant le policier (mais ne sortez l'argument que face à la police, pas avant), et cet argument simple à comprendre et incontestable est très apprécié par les policiers car ils comprennent que le conducteur est un menteur.

Vous pouvez même l'attaquer pour mise en danger involontaire de la vie d'autrui selon l'article 223-1 du code pénal. Car vous auriez pu terminé à l’hôpital en raison de sa conduite dangereuse.

Attaquez là également pour avoir donner un coup de pied dans vos courses. Cela n'est en rien pardonnable, car cela était parfaitement gratuit. La saute d'humeur à la suite d'un dommage occasionné directement en raison d'une infraction de sa part, n'est en rien excusable et peut valoir les mêmes poursuites qui ont été engagés contre vous.

Sur les passages piétons, je m'engage en regardant, mais je ne laisse pas les voitures me griller la priorité. J'assume. Cela fait que les rétroviseurs des mauvais conducteurs ont tendance à souffrir. Je n'ai jamais eu de problème mis à part l’engueulade classique, car le conducteur est toujours dans son tort en ne respectant pas le code de la route.

CB

Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 8 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 septembre 2020

merci pour la réponse, effectivement lors de mon audition j'ai bien mis en avant le caractère réflexe de protection et l'infraction de la conductrice.

On verra l'issue ;-)
Dossier à la une