Prêt immobilier en franc suisse pour achat en France

Signaler
-
 vlad -
Bonjour,

Bonjour,

Je souhaiterais avoir l’avis de personnes ayant contracté un prêt en CHF pour un achat immobilier en France récemment. Je compte acheter un logement (résidence principale) en France et ma banque m’a proposé un prêt en CHF vu que je suis travailleur frontalier (je travaille sur Genève). Je ne connais pas grand chose à ce type d’emprunt mais je n’ai pas lu/entendu que des choses positives…

Ma banque (CA) me propose un prêt de 350000 CHF sur 25 ans à un taux de 1.49. Mon banquier m’a dit qu’il allait « fixer » le taux de change (1chf=0.92 eur) pour toute la durée du prêt. Le prêt serait donc en chf à versement constant (+ l’assurance en euro de ~60 eur/mois).

Dans les faits, je gagne environ 5000 chf/mois et les mensualités (avec assurance) seraient de 1450 chf (~1350 eur) donc vu comme ça, ça passe sans problème.

Une première incertitude vient du fait que j’ai actuellement un contrat qui court jusqu’en 2023 uniquement. Pour la suite, rien n’est sûr, surtout au vu de la situation actuelle, et un retour en France (avec un salaire moindre) n’est pas à exclure. Le banquier m’a dit qu’il pourrait convertir le prêt en euro si je revenais en France et qu’il serait possible de baisser les mensualités en allongeant la durée du prêt en cas de besoin. Savez-vous comment cela se passe dans ce cas là ? Peuvent-ils m’imposer un nouveau taux d’intéret défavorable pour moi?

Par ailleurs, je suis assez sceptique sur les conséquences d’un prêt en CHF en cas de revente anticipée. Par exemple, si je revends dans 4 ans et que le taux chf-eur a fortement évolué, je risque de me retrouver à devoir rembourser 300000 chf avec un taux de change peu avantageux.

Si certains parmi vous sont dans la même situation ou maîtrisent le sujet, je serai très intéressé d’avoir votre opinion !

Merci d’avance.

2 réponses

Messages postés
26985
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
30 septembre 2020
10 812
Bonjour,
Vous prenez le risque de change. Certains s'y sont brûlé les ailes. C'est vous qui aimez le risque... ou pas.
Le banquier propose de transformer le prêt en euro si jamais je reviens travailler en France (avec possibilité de baisser les mensualités en allongeant la durée du prêt). Connaissez-vous ce cas de figure? Comment m'assurer que la conversion du prêt ne se fera pas en ma défaveur (frais, taux de change, etc)?
Merci à vous.
Dossier à la une