Congés payés cov19

Signaler
-
 Metallica -
Bonjour,
Ayant posé mes congés la 2eme semaine d avril qui me restait de l année dernière.
Mais à cause du cov18 à partir du 16 mars je n' ai pu les prendre.
Or maintenant mon employeur vient de m annoncer qu'il me les supprimés totalement, sans m avoir permis de les prendre à la fin du confinement, ni de me les fractionner..
En a t il le droit

3 réponses


bonjour,

que voulez-vous dire par "à cause du covid, je n'ai pas pu les prendre" ? vous étiez en arrêt maladie ?
Non mon mari à été mit en chômage partiel, donc impossible de prendre ses congés qu il avait posé en avril, par contre son employeur ne lui à pas propose ou imposer de les prendre à la fin du confinement , mais par contre lui retire, donc je ne sais pas si c'est vraiment légal, car je ne trouve rien à ce sujet, de plus il lui a enlever tous ses jours fériés même le 1er mai

rien n'empêchait de prendre des congés payés pendant la période d'activité partielle.
les congés ne peuvent pas en principe être supprimés s'ils ne sont pas pris par le salarié sauf si, en cas de litige, l'employeur est à même de démontrer que les CP n'ont pas été pris du fait du salarié, ce qui est particulièrement casse-gueule...mais plutôt qu'avoir raison au tribunal dans 2 ans, il aurait été préférable de s'en préoccuper avant...
les jours fériés sont pris en charge au titre de l'activité partielle s'ils ne sont pas chômés dans l'entreprise. je suppose que c'est le cas dans une entreprise de restauration. Donc votre mari a dû être indemnisé au titre de l'indemnité d'activité partielle.
Comme je vous l ai dit il a pas pu les prendre du fait du confinement, et qu il était en chômage partiel à la maison.
Lors du de confinement il a voulu les prendre mais son patron lui à dit non car il y avait trop de boulot..
Et cette semaine il lui a donc dit qu'il lui retiré ses congés..

qu'il adresse un courrier recommandé à son employeur en indiquant avec le maximum de précision (dates, heures, circonstances...) l'historique des échanges avec l'employeur en concluant que ce n'est pas de son fait si les congés n'ont pu être pris. D'autant, encore une fois, que rien ne s'opposait à la prise des congés pendant le confinement.
pas de mention du tribunal ou de l'inspecteur du travail pour le moment. Si l'employeur ne veut rien savoir, il refait le même courrier, cette fois avec la mention "copie à l'inspecteur du travail" en indiquant qu'il lui demandera d'intervenir si ses congés ne lui sont pas restitués.
c'est un peu du bluff, car je ne suis pas persuadé que l'inspecteur du travail puisse intervenir (c'est plus un litige qui relève du tribunal qu'une infraction à constater), mais si il est sympa, il passera un coup de fil.
Je vous remercie pour vos informations et vous souhaite une bonne fin de journée
Dossier à la une