Vétusté récupérable

Signaler
-
 Diverker -
Bonjour,
J’ai subi un sinistre incendie total de mon habitation. Je suis en train de faire construire par un constructeur et le moment est venu de faire appliquer la deuxième indemnisation or l’assurance m’envoie un expert pour vérifier la reconstruction dans aucun contrat je vois cette mention bref en plus avec un constructeur les postes Ne sont pas défini corps de métier par corps de métier c’est un total ensemble je suis complètement perdu pouvez-vous m’aider

1 réponse

Bonjour
l’assurance m’envoie un expert pour vérifier la reconstruction dans aucun contrat je vois cette mention

C'est pourtant son droit de vérifier que les documents transmis correspondent bien aux justificatifs de l'indemnité différée due au titre du contrat.

bref en plus avec un constructeur les postes Ne sont pas défini corps de métier par corps de métier c’est un total ensemble

Raison de plus pour que l'assureur comptabilise correctement ce qu'il vous doit.

je suis complètement perdu

Pour quelle raison?
Qu'y a-t-il d'extraordinairement exotique dans le fait que votre assureur veuille vérifier le bien fondé de vos justificatifs?
Vous lui balancez votre caddy plein de vos courses hebdomadaires sans lui donner le ticket de caisse permettant de voir s'il y a bien le pain, le beurre et l'huile qu'il vous doit...
Et sinon vous avez mal dormi non ???pourquoi vous êtes aussi agressif??? je ne pose que des questions si je les pose c’est que je ne connais pas les réponses... si c’est pour répondre aussi mal aux gens abstenez-vous rester dans votre coin
> Helene0844
Ha! Besoin d'un calmant, en plus des réponses.
Dsl, suis pas toubib.
> Diverker
Désole d’avoir tout perdu ... ah c’est vrai que vous derrière votre fauteuil très confortable vous répondez si gentillement !!! Non pas besoin de toubib par contre vous une petite séance de psy vous feraispas de mal guignol
> Helene0844
Pour voir de l'agressivité dans ma réponse initiale, votre intérêt serait de consulter.
Pour ma part, je continue de siroter tranquillement mon thé, dans mon fauteuil et pas derrière.
Bien le bonsoir chez vous.
Dossier à la une