Relance impayée échéance loyer

- - Dernière réponse :  Komar - 10 janv. 2020 à 18:37
Bonjour,

J’ai quitter un logement hlm en avril 2019
L’agence immobilière me réclame 153€ , une échéance restante . Mais vu tout les problèmes que j’ai rencontrer dans ce logement ( vol de chaussure, réveil nocturne toutes les semaines , gendarmerie à répétitions la nuit tout les weekend..)
Peuvent il ouvrir une procédure contre moi si je ne paie pas cette somme de 153€

Ou il ne peuvent rien faire ?

Car vu toute les circonstances je ne compte pas les payer sauf si ils peuvent ouvrir une procédure.

Merci
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
19247
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
12 janvier 2020
7031
3
Merci
Bonjour,
Ils peuvent lancer une procédure pour impayé. L'huissier vous poursuivra et e tribunal pourra saisir votre revenu. En plus vous devrez payer l'huissier. C'est une méthode qui vous reviendra cher.

Dire « Merci » 3

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 21990 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de anemonedemer
3
Merci
Bonjour,

"vol de chaussure, réveil nocturne toutes les semaines , gendarmerie à répétitions la nuit tout les weekend.." : Donc c'est l'agence qui a volé vos chaussures ? L'agence qui vous réveillait la nuit ? A cause de l'agence s'il y avait la gendarmerie ?

Je ne sais pas si votre question est serieuse, mais en voici la réponse logique : bien entendu, vous devez payer cette somme et les raisons que vous avez citées ne sont bien entendus pas des motifs pour ne pas payer un loyer que vous devez. En cas de non paiement, vous risquez (après procédure) une saisie sur salaire ou biens, avec bien entendu les frais de la procédure à votre charge.

Dire « Merci » 3

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 21990 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Komar
Dossier à la une