Transfert dans un autre hôpital

Signaler
-
gt.55
Messages postés
11078
Date d'inscription
lundi 9 mai 2016
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 janvier 2020
-
Bonjour, mon gra'd père est actuellement dans un coma profond. Il a une leucémie foudroyante, les poumons rempli de liquide. Avec du liquide autour des poumons également.
Ma grand mère à dit stop, qu'il fallait le laissé tranquille. Pas d'acharnement, pas de réanimation.
Ce matin les médecins ont décidé de le transférer dans un autres hôpital à plus de 2h de route !
Mon grand père avant de tombé dans le coma suite à une énième intervention avant refusé à plusieurs reprise le transfert.

Que peut on faire ? Je ne trouve pas de texte de loi pour appuyé notre refus de transfert.
Nous souhaitons plus des soins palliatifs pour qu'ils puissent partir tranquille.
Merci de vos réponses

2 réponses

Bonjour,

Ce qu'il faut comprendre c'est le motif du transfert. Une prise en charge en soins palliatifs semble être demandée par la famille. L'établissement est il en capacité d'assurer une telle prise en charge en conformité avec la réglementation (existence d'un service ou au minimum de lits identifiés soins palliatifs au sein de l'établissement.) ?

Il faut que la personne désignée par le patient en tant que "personne de confiance" prenne rendez-vous avec le médecin qui le prend en charge, ou avec le médecin chef de service si il s'agit d'un hôpital public.

Le médecin traitant peut également, si il le juge utile, prendre contact avec son collègue hospitalier.

Dans ces situations, il peut exister un déficit d'information et il faut toujours privilégier le dialogue.

Bonne journée
Messages postés
11078
Date d'inscription
lundi 9 mai 2016
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 janvier 2020
2 574
Bonjour,

Votre grand père avait-il rédigé des directives anticipées et désigné une personne de confiance ?
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32010

"En l'absence de directives anticipées, les médecins doivent recueillir l'avis de la personne de confiance ou, à défaut, tout autre avis de la famille ou des proches. En fonction de cet avis, les médecins prendront leur décision en fonction de la situation médicale."

Cdt
Dossier à la une