Droits

- - Dernière réponse :  nenuphar - 1 déc. 2019 à 18:24
Bonjour,

Suite à longue absence maladie (mononucléose) et ensuite décès d'un proche avec de nombreux conflits familiaux ... Ayant entraînés un épuisement physique et moral ... Je suis en dépression.
J'ai tenté plusieurs reprises, mais ne parvient pas à rester bien longtemps ...
J'ai tenté de trouver des solutions.
Mon employeur voulait me licencier, mais semble maintenant ne plus être en mesure de pouvoir le faire ...
Il m'à donné le choix entre démissionner ou rester en maladie jusqu'à la fin de mon contrat ...
J'ai proposé une autre solution et ai demandé à reprendre dans un autre service dans lequel j'avais déjà travaillé.
(Je suis en CDD).
Il m'a dit devoir se renseigner mercredi dernier et m'a demandé de le recontacter le lendemain matin, soit jeudi matin dernier.
Ce que j'ai fais ...
Ce à quoi il m'a demandé de lui écrire par SMS, car indisponible.
Ce que j'ai fais également ...
J'ai écris jeudi et vendredi, donc à plusieurs reprises et n'ai eu aucun retour de sa part.
Mon arrêt s'arrête ce soir ...
J'ai le sentiment qu'il n'a pas cherché et attends vraiment que je démissionne ou reste en arrêt. (Il reste 1 mois de contrat).
D'ailleurs, la dernière fois que j'ai tenté un retour, ils avaient réaménagés mon poste pour quelqu'un venant d'autre service alors que j'avais prévenu de mon retour ... Ils ne veulent clairement plus de moi, mais ne font rien pour faciliter les choses ...
J'essaye toute seule de trouver un moyen d'arranger la situation ... Le service où je suis actuellement ne me convient pas et ne m'aidera pas à aller mieux ... Le service que j'ai demandé à rejoindre en revanche, me permettrait d'avoir un peu de soutien ... Surtout que je serai à même de remplir toutes mes fonctions, ce qui n'est pas le cas sur mon actuel ...
Je ne sais donc pas quoi faire pour demain ...
Ont-Ils le droit de m'obliger à démissionner ou à rester en maladie ?
De me faire reprendre dans des conditions qui ne conviennent ni à l'un, ni à l'autre ?
Et de m'ignorer ainsi, quand je tente de trouver une solution ?
Afficher la suite 

1 réponse

0
Merci
Bonsoir,

Seul votre médecin prescripteur juge que votre état de santé justifie une prolongation de votre arrêt ou non.
Il ne serait absolument pas raisonnable de démissionner sauf si vous avez un autre travail derrière.
Si vous n'êtes pas prolongés, il vous faut prendre contact avec la médecine du travail si vous éprouvez des difficultés dans votre reprise afin d'échanger avec lui et qu'il puisse, lui, trouver une solution.
Votre arrêt était-il supérieur à 30 jours ?

Bien cordialement
Commenter la réponse de nenuphar
Dossier à la une