Troubles voisinage et harcelement

- - Dernière réponse :  Durru88 - 2 oct. 2019 à 17:36
Bonjour,
Je viens vers vous pour une situation certes (et je souhaite) réglée. Mais cette question me trotte dans la tête.

Notre comportement face au trouble que l'on subis correspond à du harcèlement moral?

Donc je vous explique la situation:

Nouveaux voisins qui s'installe, paf premier jour leur chien se trouve sur notre terrasse sans surveillance. On dit rien on se dit, bon elle s'installe, elle fait pas attention.

Les jours suivant on retrouve son chien sur le bord de la route (à plus de 80m de l'habitation et sans visu). Je ramène son chien gentiment et la préviens de faire attention (aux voisins empoisonneur). entre temps je remarque certains matin des crottes devant ma porte, encore une fois pareil, le chien sur la route rebelotte. troisième fois et en plus juste avant on le vois faire sa crotte juste devant notre terrasse. Du coup ma femme le ramène et lui fait comprendre (essaye) que d'une part elle en a marre qu'on lui ramène son chien et d'autre part qu'il fait des crottes et des pipi partout. Elle nous avait répondu qu'on est des gros dégueulasse de ne pas balayer les feuilles morte plus souvent devant chez nous.

Bon on se dit ok,on a peut être un peu de balayage à faire, et on a vraiment espérer qu'elle a compris notre demande. Mais non le chien toujours en liberté sans surveillance. D'autre voisins subissent également ce trouble, nous décidons d'écrire une lettre co-signée par 5 autres locataires, afin de faire cesser le trouble.

Le résultat s'est pas fait attendre, le propriétaire nous menace d'expulsion pour trouble de voisinage (comble), il nous engueule et nous insulte de mal poli et menteur. Bref, on apprend également que les voisins décide de porter plainte contre moi et ma femme uniquement (on était pas les seul à signer quand même)

Du coup nous décidons d'aller en gendarmerie se faire entendre directement et donner le courrier en question. On apprend qu'elle a reçu un sac rempli de crotte avec un mot dessus et des courriers anonyme concernant le même problème.

Donc nous decidons d'en rester là, car elle décide enfin de faire plus attention à son chien.

Mais, viens ensuite un second trouble qui apparait. La musique.... Plus particulièrement ils mettent de la musique pas très fort on entend les basses. Nous avons également tenté de leur parler et de leur demander de régler leurs enceintes (donc limiter les basses pour éviter le boum boum permanent que même nos invité entendent). pas moyen de discuter. Car les boum boum, font beaucoup de mal aux oreilles de ma femme qui est appareillée, ce qui l'empêche de vivre sereinement. Donc on se dit, ok c'est pas trop fort non plus essayons de supporter cela. Des moments elle met plus fort, surtout quand on rentre (on entend toujours nos portes d'entrer claquer sinon ça ferme pas nous comme tous les autres voisins). cela à produit énormément de problème de couple, au point où on pense à se séparer, car je ne voulais pas aller voir les voisins de peur de passer pour un casse couille.

Un jour pas comme un autre, au bout de 3 mois, boum boum toujours présent à l'appel. Un samedi matin 10h alors que je rentrait du travail (travail de nuit), je me pose dans le lit pour mon temps de repos. (chambre opposé à l'appartement mitoyen de nos voisins qui fait boum boum). Je sursaute car j’entends BOUM BOUM BOUM BOUM. Elle avait la musique forte! alors je tente d'aller lui parler. je sonne, elle met le musique encore plus fort. Pas moyen qu'elle ouvre pour s'expliquer un peu. Donc je décide de contacter les gendarmes en me disant qu'elle vas s'expliquer seule avec eux, car j'en peux plus, car il est pas possible de se reposer chez soi dans le calme depuis.

Les gendarmes vont la voir et lui invite après l'avoir écoutée de porter plainte pour harcèlement moral, car entretemps elle avait baissé la musique (donc il constate qu'elle ne causait aucun trouble et que c'est moi qui crée le trouble en appelant les gendarmes).

Suite à cela, j'ai reçu la visite de nos voisins, sans la présence de ma femme. On a discuter de tout depuis le début, apparemment nous les harcelons depuis leur arrivée avec des courriers des crottes ect ect. Donc j'essaye d'expliquer la situation ect. De fil en aiguille on commence également à se dire les choses. Ils me tiennent pour coupable pour tous les courriers et sac de crotte (pas moi mais bon aller si ils veulent le dire je les laissent dire j'ai envie d'avoir la paix et DORMIR). je les invite à remettre la musique et à venir à la maison écouter (même à leur niveau habituel). Et au bout d'une heure, j'arrive à les convaincre de ne pas porter plainte et de faire ce qu'il faut pour limiter les basses (ENFIN!!)

Merci d'avoir lu tout ça, et merci de votre future réponse car je flippe qu'ils ne tiennent pas parole c'est à dire de porter plaint quand même, car la voisine avait l'air de vouloir changer cela, mais pas le mec.
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
231
Date d'inscription
mercredi 18 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
2 octobre 2019
2
0
Merci
Bonjour, votre témoignage me touche et nous pourrions peut-être le régler rapidement. Dans le cadre d’un nouveau reportage, je suis à la recherche de particuliers qui sont en conflit. Vous pouvez me contacter directement au 01 41 92 68 83, par mail constance.panneau@m6.fr
A bientôt,
Bonjour, Nous ne sommes plus supposé être en conflit, donc ce que vous me proposez peut mettre le feu aux poudres, donc peux nuire à nos conditions actuelles, juste je voulais juste savoir, si il y a bien notion de harcelement?
Commenter la réponse de LucilleM6
Dossier à la une