Litige employeur/salariée durant arrêt maladie : harcèlement ? [Résolu]

Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2019
- - Dernière réponse : Satya42
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2019
- 7 sept. 2019 à 12:44
Bonsoir,
Je suis garde d'enfants au domicile de mon employeur. J'ai signé un CDI le 07 Janvier 2019 comportant comme tâches la garde de 2 enfants (2 et 4 ans), la préparation des repas et entretien des espaces de vie des enfants. Il est mentionné dans mon contrat que mon salaire évoluait en Juillet 2019 ainsi que le temps de travail : j'effectuai 28 heures de travail mais devais signer un avenant avant le 1er Juillet car il y avait l'ajout d'un enfant et 36 heures de travail par semaine. La maman a été en congé maternité à partir du mois de Février et m'avait demandé de "provisoirement" repasser les chemises de son mari le temps de son congé, ce que j'ai accepté. Or, la tâche se répétant après l'accouchement, j'ai demandé en Juin 2019 à ce que cette tâche soit mentionnée dans l'avenant et à être payée plus car cela devient un poste d'employée à domicile et est fastidieux tout comme ce n'est pas propre à la garde d'enfants. La maman, avec qui j'ai signé le contrat et qui est mon employeur principal m'a précisé qu'elle préférait que je ne le fasse plus et malgré mes insistances je n'avais toujours pas signé l'avenant mi juin. Malheureusement j'ai subi une intervvention chirurgicale d'urgence et ai été en arrêt maladie du 26 juin 2019 au 09 septembre inclus, avec une visite chez le médecin spécialiste prévue le 03/09/2019 pour déterminer mon état de santé. Je devais normalement être en congés payés 3 semaines en Août. Le 26 juin, Ayant tout expliqué à mon employeur, celle ci me renvoie vers son mari qui m'appelle et revient sur le repassage en me disant de bien réfléchir et que je devais le faire pendant la sieste des enfants "parce que j'ai le temps", sans augmentation liée à cette tâche et qu'il aurait préféré me le dire en face à un entretien prévu le 28 Juin 2019 pour signer l'avenant alors que je n'étais pas au courant. A partir du 26 juin et jusqu'au 26 juillet 2019, les deux employeurs m'envoyaient des messages ou exigeaient des entretiens téléphoniques pour dans un premier temps prétendre que "rien ne nous lie et qu'une rupture conventionnelle s'impose" puis connaître mon etat de santé, leur assurer que je reprends bien en septembre car la situation est "difficile pour eux". Ou encore me demander si je pars en vacances en congés alors que je suis en arrêt maladie ! Avec la pression et le stress que cela m'a causé en plus de ma convalescence et d'après les conseils d'un opérateur téléphonique de la DIRRECTE Loire, j'ai envoyé un courrier recommandé qui relatait tous ces faits, avec en pièces jointes les conversations sms et pour conclure que je me sentais "harcelée" et que la seule chose que je pouvais faire etait de les appeler après mon rendez-vous médical. Je n'ai plus eu de nouvelles et ai envoyé un message le 03/09/2019 pour demander lequel des 2 parents je devais appeler et à l'heure qui arrangeait. J'ai envoyé également par email mon arrêt de prolongation jusqu'au 30 Septembre 2019 ainsi qu'une demande d'attestation certifiant que je ne perçois pas de salaire de leur part durant mon arrêt car la CPAM me le réclame pour finaliser un dossier de demande d'aide sociale. Lors de ma conversation téléphonique avec le papa des enfants, plutôt tendue, ce dernier me precise qu'il a bien reçu l'email mais je n'ai pas reçu le document demandé. Il m'apprend qu'ils ont trouvé une remplaçante avec qui tout "se passe très bien" comme ils "ne savent pas quand je reviens". Or je précise que si, je reviens le 1er octobre 2019. Et il me dit qu'un entretien est le bienvenue au plus vite pour recadrer les choses suite à mon courrier et avant de signer l'avenant. Nous avons eu rendez vous jeudi 05 septembre 2019 pour normalement signer l'avenant et "recadrer les choses". J'ai accepté le rendez-vous sur accord oral d'une conseillère CPAM.Or, en arrivant J'ai été accueilli assez froidement et après m'avoir rappelé que j'avais dit lors de l'entretien d'embauche que mon métier consistait à être bienveillante envers les enfants et rendre service aux parents que ce n'était pas le cas. L'employeur m'a appris que cela faisait plusieurs mois que mon travail "se passait très mal" et qu'il me l'a déjà fait remarquer lors de plusieurs entretiens : ce qui est faux nous n'avons eu qu'une entrevue non demandée par écrit pour faire un point et dont il était ressorti qu'ils étaient satisfaits, leurs enfants heureux mais que "Je devais prendre des initiatives ménagères". Il m'a aussi accusée de ne rien faire pendant la sieste des enfants alors que je prépare activités et menus, que je suis en vigilance active et que je prends 30 minutes où je consulte mon téléphone ou je lis. Il m'a accusé à tort de ne pas avoir entretenu les espaces des enfants alors que j'avais été complimentée pour mon travail avant l'arrêt et accusé à tort de me servir dans le frigo à son insu alors que sa femme m'a autorisée à rapporter des restes comme mes frais kilométriques ne sont pas pris en charge. Il a même appelé sa femme qui niait son autorisation par téléphone. Sous le choc de cette prise au piège, je me suis levée et ai refusé d'entendre plus de mensonges en rappelant que j'étais venu pour signer un avenant et que s'ils envisagent un licenciement il y a une procédure à suivre. Sur le pas de la porte je suis traitée d'egoiste qui ne pense pas aux enfants et qu'après mon premier recommandé il n'était plus possible d'avoir confiance en moi et que le contrat ne peux plus durer. Sur le retour, j'ai dû arrêter ma voiture pendant 1h car j'étais tremblante, mal au ventre, vertiges et dos bloqué. J'ai appelé le jour même mon médecin qui m'a parlé d'état de choc et a confirmer le diagnostic avec traitement pour le stress et débloquer le dos. J'ai même un autre rendez-vous fin Septembre comme mon état de santé se dégrade au lieu de s'améliorer comme c'était le cas avant le rendez-vous piège et mensonges avec l'employeur !

Ces faits peuvent-ils être considérés comme du harcèlement ? Il me semble très grave de mettre la pression et inventer des faits qui ne se sont jamais produits. J'ai le sentiment que je vais être victime d'un licenciement abusif alors que tout se passait parfaitement bien avant que je ne revienne sur le repassage et que je sois malade du jour au lendemain. Je vais déposer un dossier de demande d'aide juridictionnelle en vue de rompre le contrat aux torts de l'employeur en qui je ne peux plus avoir confiance. Si je reçois une lettre de licenciement ou une convocation suis-je obligée d'y aller? Quand n'est-il de mes congés de 3 semaines non pris? Comment gérer ce stress et cette peur d'être à nouveau en face d'un employeur qui parvient à proférer des mensonges dans le but de nuire ou du moins d'inventer des faits en ma défaveur ?

Je vous remercie grandement pour votre lecture et vos conseils...
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2019
1
Merci
Concrètement si je résume vulgairement mon employeur me reproche des actes que je n'ai pas commis, ment délibérément dans le but de rompre mon contrat et pour le justifier mais sans fondement, en m'ayant contacté de nombreuses fois durant mon arrêt. Il m'a fait croire à un rendez vous pour signer un avenant et "recadrer les choses" mais il s'agissait de blames sans fondements.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24552 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Satya42
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2019
> tania57
Messages postés
31578
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2019
-
À quoi bon répondre d'une manière aussi désagréable? L'aide juridictionnelle consiste à bénéficier d'une aide financière quand on a pas les moyens de payer un avocat par exemple. Je n'aurai pas dû passer par un forum si des personnes comme vous n'apporte aucune réponse courtoise sans jugement de valeur et sans avoir lu "le bla bla inutile". Selon vous je mérite ce qu'il m'est arrivé et n'aurai pas dû être malade?
tania57
Messages postés
31578
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2019
5132 -
vous vous entêtez sur le harcelement moral
connaissant très bien ce sujet je vous dis qu'on gagne rarement car vous n'avez aucune preuve maintenant libre à vous de faire ce qu'il vous semble bon
Satya42
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2019
> tania57
Messages postés
31578
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2019
-
Je ne prétend pas employer des termes que je ne maîtrise pas du point de vue du droit. J'ai subi un stress qui se répercute physiqiement qui est lié à un choc lors de cette "prise au piège". Cela est le diagnostique de mon medecin traitant. Je vous remercie pour votre franchise mais je vous prie ne pas me "juger" alors que je n'attend pas de nuire à qui que ce soit; je ne m'entête pas j'ai relaté des faits. Dans ce forum j'attendais à ce qu'on me conseille sur que faire : je n'ai jamais eu l'intention de rompre mon contrat, mon employeur oui mais d'une manière irrégulière.
tania57
Messages postés
31578
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2019
5132 -
Il peut vous licencier car vous avez perturber la bonne organisation de son entreprise la preuve il a du prendre un cdd
Passez à autre chose et arrêtez de ressasser
Pour l'instant vous n'êtes pas licenciée
Satya42
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2019
> tania57
Messages postés
31578
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2019
-
J'attends un courrier de sa part que je n'ai pas reçu à ce jour. Sans cela et après ce qu'il s'est passé je ne parviens pas à passer à autre chose. "Je perturbe l'organisation" à cause de ma maladie mais cela ne m'a jamais été dit, il m'a à la place été reproché des faits dont je ne suis pas l'auteur...
Commenter la réponse de Satya42
Messages postés
31578
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2019
5132
0
Merci
Bonjour
Que de blablas inutiles
Vous êtes garde d'enfants et vous êtes souvent malade
L'employeur peut vous lire entier car vous perturber son organisation
Ne vous posez pas en victime !
Satya42
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2019
-
Je suis choquée par votre jugement lisez le message et des conseils étaient demandé et non un jugement inutile
Satya42
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2019
-
De plus je ne suis pas "souvent malade" mais j'ai été arrêtée suite à une opération d'urgence
Commenter la réponse de tania57
Messages postés
3813
Date d'inscription
dimanche 21 mai 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2019
591
0
Merci
c'est beaucoup trop long

Etes vous employée à domicile ou assistante maternelle ?
Satya42
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2019
-
Garde d'enfants au domicile des parents.
bretecher
Messages postés
3813
Date d'inscription
dimanche 21 mai 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2019
591 > Satya42
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2019
-
ce qui est assistante maternelle
Satya42
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2019
-
Non je n'ai pas l'agrément et ne travail pas chez moi l'intitulé exact de mon poste est garde d'enfants à domicile.
Commenter la réponse de bretecher
Dossier à la une