La maison s'affaisse [Fermé]

-
Bonjour, compromis de vente signé et délais dépassé pour résilier, lors de la 3 ème visite on s'est aperçu qu'il y avait de grosses fissures, on a fait venir un expert, nous a dit que la maison s'affaisse et que les travaux que pour l'extérieur fait par un entrepreneur s'élève à 25000, peut on avoir un recours merci
Afficher la suite 

10 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
26939
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 septembre 2019
5538
2
Merci
Bonsoir

Conclusion de toutes les réponses : ce n'est pas un vice caché si les fissures étaient visibles , un dol si le vendeur les avait plus ou moins bien cachées

avant de penser à perdre 10 % ( effectivement mieux vaut perdre 10 % plus les honoraires de l'agence que la totalité de sa mise ) dépensez en un peu

avant de payer je vais voir un avocat , avec les photos des fissures (o u je lui demande de se déplacer )
ça va vous coûter 200 à 500 € mais vous aurez des certitudes, d'autant qu'il aura également le compromis sous les yeux


Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24483 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Merci, c'était prévu, mais compliqué vu les vacances de trouver un avocat disponible,.
Cdt
Messages postés
16915
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
5866
1
Merci
Bonjour,
Si vous vous rétracter maintenant, vous perdez les 10% de la clause pénale
Vous auriez du faire l'expertise pendant les 10 jours du délai de rétractation.

PS : renoncez si la maison vaut moins de 250 000 euros.
Merci la maison vaut 135000,trop de frais, on va se dire mieux vaut mieux perdre 13500 que 135000
Valenchantée
Messages postés
19392
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 septembre 2019
3964 -
Bonjour,

Moi je négocierais avec le vendeur ... je doute qu'il n'ait pas été au courant ...

Cdlt
On a essayé, ils ne veulent rien savoir, merci
Valenchantée
Messages postés
19392
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 septembre 2019
3964 -
Est-ce que l'expert peut dire si oui ou non, les vendeurs étaient forcément au courant ... ?
Normalement, les vendeurs le savaient, ils n'ont rien dit, et sur l'annonce de l'agence, vous posez les meubles, on a fait confiance à l'agenge
Messages postés
19392
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 septembre 2019
3964
0
Merci
Bonjour,

Combien vaut la maison ?

Est-ce que c'est une vente par intermédiaire ou direct particulier ?

Cordialement,
La maison 135000,c'est par une agence
Valenchantée
Messages postés
19392
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 septembre 2019
3964 -
et personne ne s'est posé de question sur les grosses fissures ?! ...
La maison 13500,par agence merci
Non,personne ne l'a vu, c'est lors de la 3 ème visite, on l'a dit à l'agence, elle nous a dit ça ne doit pas être grave merci
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
20
0
Merci
Bonjour,

Rien à voir avec un vice caché !

Si la maison s'affaisse c'est que le problème est récurent et qu'obligatoirement l'expertise ne peut que le constater.

Le vendeur était obligatoirement au courant !

Cela s'appelle un dol ! Et le notaire n'est pas clair !

Pour le notaire j'invite un spécialistes intervenant à débroussailler la 1ère chambre de la Cour de cassation sur les condamnations des notaires qui n'ont pas cherché à rendre leurs actes efficaces !

J'ai le poil qui se hérisse lorsque je lis qu'il aurait fallu faire une expertise pendant les dix jours du délai de rétractation : pas vu pas pris ; belle mentalité !

Avant de sortir pareille chose il vaudrait mieux consulter le Code civil et apprendre que le dol démarre au moment où il est découvert !

Je ne participerai pas plus au fil vu certain intervenant qui déblatère sur des sujets qu'il ne maîtrise pas

Cdt.
Merci, j'ai regardé, l'agence me dit qu'on aurait du le voir, que ce n'était pas caché, pensez vous que c'est possible d'avoir un recours, c'est pour ma fille merci cdt
JPRP64
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
20 > Caro -
C'est l'expert qui a constaté que la maison s'affaissait et pas vous !

L'agence se tire une balle dans le pied car sa remarque prouve qu'elle était au courant des fissures et que cela ne l'a pas interpelé et qu'elle était consciente qu'elle participait à une escroquerie.

Rien ne sert d'en dire plus le seul moyen que vous avez c'est de prendre un avocat et de voir si vous pouvez bénéficier de l'aide juridique.
Valenchantée
Messages postés
19392
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 septembre 2019
3964 -
C'est clair qu'une grosse fissure, ça se voit. Cela ne peut pas être un vice caché.

Mais quand il y a une grosse fissure, on ne répond pas "ça ne doit pas être grave" quand on est un professionnel sérieux. De là à dire que vous avez tout intérêt à attaquer l'agence pour défaut de conseil et d'information, je ne m'y risquerais pas.

En résumé : un recours de votre part contre le vendeur n'a aucune chance d'aboutir, à moins que vous n'ayez la preuve qu'il connaissait ce problème et qu'il n'a rien dit.

Un recours contre l'agence me semble tout de même hasardeux puisque vous pouviez voir la fissure aussi bien que tout le monde. Ce n'est pas comme si le vendeur avait cherché à la cacher. Mais si l'on se base sur cette décision de la Cour de Cassation : "Cour de cassation, chambre civile 3, audience publique du mercredi 8 avril 2009, n° de pourvoi : 07-21910 07-21953, publié au bulletin : “l’agent immobilier devait attirer l’attention des acquéreurs sur l’origine très vraisemblable des fissures apparentes et sur leur gravité potentielle pouvant affecter la structure de l’immeuble", ça peut se tenter ... à vous de voir.
https://cimm.blog/jurisprudences/le-devoir-d-information-de-l-agent-immobilier-quelques-jurisprudences-1323.html
JPRP64
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
20 > Valenchantée
Messages postés
19392
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 septembre 2019
-
Article 1353 du Code civil dans sa version actuelle
Celui qui réclame l'exécution d'une obligation doit la prouver.
Réciproquement, celui qui se prétend libéré doit justifier le paiement ou le fait qui a produit l'extinction de son obligation.


Article 1315 du Code civil dans sa version antérieure au 1er octobre 2016
Celui qui réclame l'exécution d'une obligation doit la prouver.
Réciproquement, celui qui se prétend libéré doit justifier le paiement ou le fait qui a produit l'extinction de son obligation.


Arrêt de la Cour de cassation sur l'obligation d'information (http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000007037245&fastReqId=ble846356088&fastPos=167) !

C'est un arrêt de principe et c'est l'attendu qui compte et non pas le fait que cela concerne un médecin ; c'est donc le second alinéa qui prime et il s'applique aussi bien au notaire qu'à l'agence ; ce qui n'exonère pas le vendeur
Merci à vous cdt
Messages postés
5351
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
1714
0
Merci
Bonjour
Qui a rédigé le compromis?
SI les fissures étaient visibles pour le commun des mortels, il n'y a bien entendu pas de vice caché, pas plus qu'il n'y a de dol , l'un des éléments caractéristiques du dol, à savoir la manoeuvre, n'étant pas constitué dans les éléments que vous fournissez.
Ulpien1
Messages postés
5351
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
1714 -
Oui; il faut être expert pour connaitre la cause des fissures, mais le commun des mortels ou l'être de diligence normale est à même de se douter que s'il y a des fissures -et non des micro-fissures_ il y a un problème à la base qu'il convient de faire vérifier.
Le notaire n'a rien à voir là.-dedans
> Ulpien1
Messages postés
5351
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
-
Je peux pas vous dire, un avocat me dira ce que je dois faire, l'annonce de l'agence disait, vous posez les meubles, avec plus de 25000 euros de travaux rien que pour l'extérieur c'est des publicité mensongère merci cdt
Ulpien1
Messages postés
5351
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
1714 -
Ca c'est un autre problème qui concerne l'agence et non le vendeur pas plus que le notaire d'ailleurs.
> Ulpien1
Messages postés
5351
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
-
Oui mais le vendeur n'a pas été honnête, et quand l'expert vous dit qu'il peut y avoir danger, dans les mois qui suivent, la c'est grave
> Ulpien1
Messages postés
5351
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
-
C'est mettre en danger la vie d'autrui
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
20
0
Merci
Si l'on se met à la place d'une personne raisonnable placée dans la même situation, il en est qui ne cerne pas la notion de dol.

En fait il considère que Caro est miro et n'aurait pas vu les fissures lors des deux premières visites , ce ne serait, suite à un passage chez l'ophtalmo, qu'elle les aurait remarquées et fait appel à un expert... à moins que les lieux étaient aménagés de façon à occulter ces fissures.

Qui peut prouver le contraire ?

Le vendeur surement pas, pas plus que l'agence, puisque rien concernant les fissures n'est porté sur le compromis ; de plus par le plus grand des hasard ce n'est que lorsque le délai de rétractation est passé que Caro découvre enfin les fissures !

Prétendre qu'elle aurait dû s'en apercevoir plus tôt n'est pas, pour le moins, très élégant, si ce n'est pour la prendre pour une demeurée.

Il serait surprenant que le vendeur n'était pas au courant de la gravité de ces fissures !

Quant au notaire, au courant ou pas, au vu de l'état du bien il serait étonnant qu'il dresse un acte de vente vu qu'il est responsable de son efficacité.

Dernier point il faudrait peut-être chercher s'il n'y a pas connivence entre le vendeur et l'agence.

J'ajouterai enfin qu'il y a obligation d'un diagnostic technique, et dans le cas de Caro il aurait occulté les fissures... à moins qu'il n'y a pas eu de diagnostic technique !
Merci de votre réponse, comme je me dis, heureusement que je les vu, la maison au lieu de me coûter 135000 euros, m'aurait après travaux coûter 185000 pour une maison des années 1930, on faisait confiance à l'agence puisque dans l'annonce, c'etait dit meuble à poser
Cdt
JPRP64
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
20 > Caro -
Votre cas montre qu’il existe des margoulins chez les professionnels de l’immobilier, comme dans toute profession.

Pourtant cette profession possède plusieurs associations ou syndicats pour l’encadrer, il existe même le Conseil National de Agents Immobiliers.

Il serait bon de savoir comment faire pour dénoncer de telles brebis galeuses ; peut-être un professionnel de la branche responsable et soucieux de l’image de la profession.

Il se trouve que vous auriez peut-être choisi le bon site, pour exposer votre cas, car il se trouverait, peut-être, qu’un modérateur serait de la profession, et que ce dernier, de par son investissement dans le site, ne pourrait être que vertueux et vous contacter (ou intervenir) pour vous conseiller et assainir la profession.

Peut-être… la balle est dans son camp… à moins que cela ne soit déjà fait…

PS : Valenchantée dans son souci de vous aider n'a pas été assez loin dans son lien il aurait fallu citer l'arrêt du 14 mars 2012 qui colle davantage à votre cas (https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000025529637&fastReqId=1835959930&fastPos=1) : Qu'en statuant ainsi, par des motifs qui ne suffisent pas à caractériser la connaissance par Mme Z...du vice dans son ampleur et ses conséquences, la cour d'appel n'a pas donné de base légale à sa décision de ce chef.
En fait tous les arrêts répertoriés dans le lien sont autant d'accusations qui enfoncent l'agence.
Merci, mais pour l'instant rien de concret
Cdt
Valenchantée
Messages postés
19392
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 septembre 2019
3964 -
" Valenchantée dans son souci de vous aider n'a pas été assez loin dans son lien il aurait fallu citer l'arrêt du 14 mars 2012 qui colle davantage à votre cas"

Ben oui, c'est bizarre mais je pars du principe que les internautes savent lire, comme moi. Je n'ai donc pas pris la peine de lire l'article en détail ni de citer tous les liens, estimant que Caro saurait aussi bien le faire que moi, car comme vous le dites : "En fait tous les arrêts répertoriés dans le lien sont autant d'accusations qui enfoncent l'agence."
Honnêtement, j'essaie de trouver la faille, pour pas que ma fille ne soit obliger de payer les 10% pour son premier achat merci de vous en siucier
Cdt
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
20
0
Merci
Tout d’abord, je remercie kasom pour s’être manifesté... un peu tard ; pour cela je me permettrai quelques remarques.

Vous avez raison de faire remarquer, par prétérition, que le problème de votre fille est hautement plus important que les crises d’ego d’une certaine enchanteresse qui vous prédisait aucune chance avec le vendeur et l’agence, après vous avoir fait passer pour un miro car dixit son jugement : « C'est clair qu'une grosse fissure, ça se voit. »

Pas besoin de cinquante jurisprudences dans votre cas, celles que je vous aie données suffisent.

Sur les devoirs de l’agence :
- Devoir de conseil : DGCCRF (https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/Agent-immobilier)
- Obligation de conseil : Droit-finances (https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/728-agent-immobilier-son-role-son-statut-ses-obligations)

Le diagnostic technique est obligatoire ! C’est comme le contrôle technique pour un véhicule.

De vos dires il semblerait, comme cela est désormais légal, que votre compromis a dû être fait par l’agence et ce compromis est donc illégal. Votre compromis, qui ne respecte pas les obligations légales et règlementaires (kasom aurait dû vous les énumérer) n’a aucune valeur légale, il ne vous est pas opposable et ne vous oblige en rien !

Que les choses soient claires, en cas de conclusion de vente au vu des infractions constatées un notaire ne peut pas dresser acte sans s’exposer à des poursuites et par ricochet le vendeur et l’agence.

Il n’y a aucune négociation à entreprendre, la seule solution c’est de laisser tomber et d’avertir vendeur et agence que s’ils insistent pour vous contraindre à acheter, vous avez tous les éléments pour les faire condamner en plus des dépens à des dommages et intérêts.

Vous dites 25 000 euros pour l’extérieur (au minimum) ; combien pour l’intérieur ? Combien pour tout le reste ? Et qui vous dit que vu l’état de la maison, suite à un contrôle plus poussé, qu’il ne faudra pas la démolir ? Allez-vous prendre le risque d’un gouffre financier ?

Libre à vous de payer au minimum 500 euros (et encore) pour vous entendre dire laissez tomber.

Pour conclure, je dirai qu’il faut être prudent avec des liens dont une partie du contenu n’est plus en vigueur. Pour exemple le lien de Valenchantée qui fait référence aux articles 1134 et 1135 du Code civil dans sa version antérieure au 1er octobre 2016 alors que pour la version actuelle il faut consulter les articles 1101 à 1111-1 ; pour le dol, idem pour les articles 1116 et 1117 dans la section des articles 1109 à 1122 remplacés par les articles 1130 à 1144 qui ont permis d’être plus sévère pour le vendeur dans le but de protéger l’acquéreur (le consommateur) lorsque, comme vous, il a à faire à des escrocs épaulés par des margoulins.
kasom
Messages postés
26939
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 septembre 2019
5538 -
Bonjour JRPP

le dossier technique obligatoire : les fissures éventuelles d'une maison ne sont pas concernées par celui ci ....il ne peut pas aider

le non recours à un avocat : à un moment il est nécessaire de faire les choses correctement, un courrier de particulier non ou mal étayé risque de n'avoir aucun effet , l'acheteur peut subir une pression de la part des vendeurs, de l'agence ...
un avocat argumentera et ne se laissera pas déstabiliser ....vous ne pouvez pas comparer votre expérience à des personnes moins compétentes , ça permet aussi de gagner du temps, de mieux dormir ....

je confirme: je mets 500 € dans un avocat et je dors tranquille ...
JPRP64
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
20 > kasom
Messages postés
26939
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 septembre 2019
-
Bonjour kasom,

La célérité de votre « réponse » montre que j’ai su trouver les « mots » pour.

Effectivement, comme vous le soulignez, quelqu’un de moins expérimenté que moi, et non pas moins compétent (j’y tiens), risque d’être déstabilisé, par manque de répondant, devant l’alliance d’un avide vendeur et d’un agent immobilier « pas trop regardant ».

Donc l’avocat est un bon conseil.

Mais pour les fissures parce que si l’on prend le contenu du DDT à la lettre pour des zones à risques, et de ce fait que l’on n’a pas en tenir compte, si ce n’est pas le cas, n’est pas très raisonnable.

L’agent immobilier n’a pas obligation de résultat (faire vendre ou pas) mais il a obligation de conseil ; donc s’il voit qu’il existe des fissures et comme « il a passé » un contrat, qui l’engage vis-à-vis du vendeur et de l’acquéreur, il est tenu de respecter les dispositions des articles 1188 à 1192 de ce chapitre du Code civil (https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=3712437D4858DB3A59D286ACAF3D5797.tplgfr27s_1?idSectionTA=LEGISCTA000032041275&cidTexte=LEGITEXT000006070721&dateTexte=20190903 )

À moins d’être une « anguille », il doit être une personne raisonnable qui ne s’arrête pas au sens littéral des termes ; je passe sur le 1189 ; en revanche le 1190 est incontournable, pour le débiteur ou celui qui adhère (l’acquéreur), comme caro, une fissure est une fissure et il n’est pas forcément obligé de savoir qu’il existerait des fissures sélectives ; les 1191 et 1192 enfoncent le clou en faveur de débiteur ou de l’adhérent.

Pour terminer, au vu de ce qui précède, est-ce faire preuve de bonne foi qu’une partie (pour botter en touche ou s’exonérer) pinaille sur l’origine de fissures si l’on se réfère à l’article 1104 du Code civil : « Les contrats doivent être négociés, formés et exécutés de bonne foi. Cette disposition est d'ordre public. »

Cdt.
0
Merci
Merci pour toutes les infos donnés, de prendre votre temps pour nous informer,
Cdt
Merci, de votre implication qui vont pouvoir m'aider,
Cdt
Bonjour, un diagnostic technique est t'il obligatoire dans le compromis de vente ? Merci
Pas de fissure détecté dans le diagnostic
Je ne saisis pas trop le sens de votre question ni son ton (interrogatif ou péremptoire). 

Concis et interrogatif.

Néanmoins, après avoir pris connaissance de plusieurs « avis autorisés » sur la façon de lire et comprendre un arrêt de la CC, je pense, bien qu'une décision de la CC n'est pas un contrat, bien que l'on puisse la considérer comme un contrat d'adhésion obligatoire non négociable, que le premier alinéa de l'article 1189 du Code civil apporte une réponse concrète : « Toutes les clauses d'un contrat s'interprètent les unes par rapport aux autres, en donnant à chacune le sens qui respecte la cohérence de l'acte tout entier. » 

Je me suis donc tenu à ce « précepte » pour lire la décision de la CC concernant « Sur les deux moyens du pourvoi n° K 07-21.910, réunis : » 

[mode interrogatif on]
Quel est le lien que vous relevez entre l'attendu cité et la conclusion que vous en tirez ("la gravité des désordres ce sont les fissures, le fait de connaitre l’état de catastrophe naturelle n’étant qu’une circonstance aggravante et non pas la constatation principale.")?
[mode interrogatif off]
Messages postés
5351
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
1714
0
Merci
Bonjour
L'article L 271-4 du code de la construction et de l'habitation vous indique la liste des documents que doit contenir le dossier de diagnostic technique ainsi que les sanctions prévues en cas de manque d'un document au jour de la signature de l'acte authentique.La sanction de l'absence d'un document accompagnant l'avant-contrat n'est pas prévue par le CCH.
Il ne manque aucun document et tout est conforme sur papier, pfffff
L'expert dit que la maison bouge, dans son langage, je n'ai pas l'expertise sous les yeux désolé
« peut » ne signifie pas sanction ! 

Non, évidemment; la sanction vient dans la locution suivante.
"Peut" laisse le choix de faire ou ne pas faire. Comme pour 1722cc
[mode explication de texte off].
JPRP64
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
20 > Diverker -
Une sanction ne peut venir que d'un juge et non pas d'une locution !

Peu laisse le choix de saisir ou de ne pas saisir pour qu'éventuellement un juge sanctionne ; la sanction ne venant pas de fait !
Peut laisse le choix de saisir ou de ne pas saisir pour qu'éventuellement un juge sanctionne ; la sanction ne venant pas de fait !

Non.
Rien n'interdit la résolution amiable.
Vous rajoutez une condition que la loi ne dit pas.
[mode haussement d'épaules off]
Messages postés
5351
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
1714
0
Merci
Arrêtez avec vos élucubrations délirantes!!! "Enseignant autoproclamé" qui, si l'on se réfère à certaines de vos tournures de phrases ou termes juridiques employés laissent à penser, de toute évidence, que vous n'avez jamais mis les pieds dans une Fac de droit, sinon pour photographier l'amphi!
et j'ajoute que La remarque de Diverker est parfaitement pertinente et votre réponse stupide.
JPRP64
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
20 -
Tout le monde sait que le fait de se faire taper sur les doigts ou moucher décuple l'agressivité.

Pour la fac de droit, Chen Guangcheng avec ses pieds nus n'y a pas mis les pieds ! ... et pourtant !
BmV
Messages postés
74526
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
5 septembre 2019
7297 > JPRP64
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
-
Il va être flatté d'être cité ici comme modèle de persévérance et de clairvoyance, mais sans doute pas d'être cité comme alibi ....
JPRP64
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
20 > BmV
Messages postés
74526
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
5 septembre 2019
-
Plutôt lamentable comme modération qui frise l'insulte.

Puisque vous vous autorisez d'intervenir et de juger fournissez une réponse crédible étayée clef en main à caro.
BmV
Messages postés
74526
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
5 septembre 2019
7297 > JPRP64
Messages postés
289
Date d'inscription
lundi 7 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
-
Quelle modération ?
Rien n'a été supprimé par le membre que je suis ....

" fournissez une réponse crédible étayée clef en main à caro. " : connaisseur pour ainsi anticiper les réponses ?
Dossier à la une