Erreur sur le contrat de travail

- - Dernière réponse : YanE971
Messages postés
131
Date d'inscription
mardi 6 novembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
2 août 2019
- 25 juil. 2019 à 19:50
Bonjour , je représente une association ( Halte-garderie ).
Nous avons engagé le 18/06/2019 une nouvelle directrice , dont le salaire a été négocié et accepté par elle à 1770€ net .( email et sms à l'appui )
Malheureusement notre tésorier a fait une erreur dans l'élaboration de contrat lui affectant une pesée de 607 points ( au lieu de 507 correspondant au salaire négocié ) .
Sur sa première feuille de salaire on retrouve cette même erreur ( total des points = 607 ) , toutefois son salaire apparaisant sur sa fiche de paie et qu'il lui a été versé, a été calculé sur la base de 507, et elle a touché un salaire conforme à celui négocié lors du recrutement ( ce qui tant à prouver notre bonne foi )
S'étant aperçu de cette erreur cette salariée exige à présent, le paiement d'un salaire correspondant à une pesée de 607 points ( ce qui est bien au-delà des capacités financières de notre structure) , ou que nous mettions fin à sa période d'essai à la fin de la semaine.
Elle semble vouloir exploiter cette erreur , alors même que nous lui avons expliqué la situation financière précaire de la structure.
Je souhaiterais savoir quelques sont les options envisageables et les risques ?

Avenant au contrat ? Peut-elle refuser ?
Modification unilatérale ?
Rupture de période d'essai ?

Par avance merci pour vos conseils
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
131
Date d'inscription
mardi 6 novembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
2 août 2019
16
0
Merci
Bonjour, il vaut mieux mettre fin à la période d'essai vu l'état d'esprit du salarié, vous lui avez expliqué la situation et elle souhaite déjà profiter d'une faille. Si comme vous le dites, la structure a déjà des difficultés, vous mettez en danger l'association et je ne pense pas que se soit le but, tout le monde risque d'être perdant.
YanE971
Messages postés
131
Date d'inscription
mardi 6 novembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
2 août 2019
16 > Ours -
En effet, mais dans ces cas là, soit vous garder la salarié et vous mettez en danger l'association, soit vous assumer de payer des dommages et intérêts si le salarié intente une action aux prud'hommes mais au moins vous ne mettrez pas en danger la pérennité de l'association sur le long terme. A vous de voir.
Any--Ly
Messages postés
7170
Date d'inscription
vendredi 8 décembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
18 août 2019
829 -
sauf que on n'a pas à motiver une rupture de période d'essai ...
YanE971
Messages postés
131
Date d'inscription
mardi 6 novembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
2 août 2019
16 > Any--Ly
Messages postés
7170
Date d'inscription
vendredi 8 décembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
18 août 2019
-
La rupture de la période d'essai n'a pas à être motivé, mais elle ne doit pas être abusive.
Any--Ly
Messages postés
7170
Date d'inscription
vendredi 8 décembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
18 août 2019
829 -
il faudra le prouver ....
YanE971
Messages postés
131
Date d'inscription
mardi 6 novembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
2 août 2019
16 > Any--Ly
Messages postés
7170
Date d'inscription
vendredi 8 décembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
18 août 2019
-
Oui c'est clair qu'il faudra le prouver, mais peut être que le salarié en question aura des arguments et intentera une action aux prud'hommes et qu'elle gagnera et dans ce cas l'employeur doit obligatoirement payer pour le préjudice subi, c'est pourquoi je lui expliquais qu'il fallait qu'elle soit prête à assumer cela surtout si elle ne veut pas subir son erreur et avoir un salarié qui mettra en péril l'association en question.
Commenter la réponse de YanE971
Dossier à la une