Préavis appartement

Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 5 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2019
-
Bonjour, je suis locataire avec mon conjoint dans un appartement depuis octobre 2017. nous venons d'acheter un maison, notre préavis de trois mois se termine le 3 septembre, mais nous pouvons avoir les clefs de notre maisondébut août. Étant enceinte de 5 mois et demi et vivant dans cet appartement sans clim dans une région très chaude et étant au 2 ème étage sans ascenseur je ne tiens plus.
J'ai donc demandé de quitter l'appartement début août, mais cela ne plait visiblement pas au propriétaire.
J'aimerais savoir si il y a un moyen de raccourcir ce préavis à début août
Merci d'avance,
cordialement !
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
26819
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juillet 2019
5235
0
Merci
bonjour,

vous n'êtes pas obligés de rester dans le logement jusqu'à la fin de son préavis, par contre loyers & charges restent dus jusqu'à la fin dudit préavis, sauf si - pour un départ anticipé - le bailleur reloue pendant la durée dudit préavis.
Dans ce cas-là (de départ dit "anticipé") si le bailleur reloue pendant la durée du préavis du locataire sortant, sous réserve d’EDLS et de rendu des clés, loyer & charges sont dus jusqu'à la veille de l'entrée dans les lieux du nouveau locataire, quelle que soit la date de signature du nouveau contrat de location (il est illégal pour un bailleur d'encaisser 2 loyers pour le même logement pour la même période).

Pour + de détails je vous suggère de lire mon topo (post 3) de ce lien :
https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-8222041-rendre-un-appartement
Voici l'extrait directement concerné par votre question :

VII-) CONGÉ DU TITULAIRE DU BAIL :

Voir : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1168

- Un locataire DOIT donner son congé au bailleur pour mettre fin à sa location.

- Un locataire peut donner son congé à tout moment sans avoir à se justifier (art. 12 loi 6/7/1989), sauf pour les cas de préavis réduit à 1 mois qui exigent un justificatif, mais doit respecter le préavis adéquat :
-> Location meublée : préavis de 1 mois.
-> Location en vide : préavis de 3 mois, sauf cas de préavis réduit énoncés ici :
http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/323-preavis-de-location-resiliation-du-bail
Tous les motifs de préavis réduit à 1 mois doivent être justifiés en même temps qu’est donné le congé (le motif de « zone tendue » doit seulement être mentionné, car d’ordre public) :
https://blog.domoskit.com/2017/05/11/villes-zone-tendue/

- Signifier son congé : par courrier postal R+AR OU par remise en main propre contre émargement (prévoir dans ce dernier cas 2 exemplaires identiques) OU par exploit d’huissier (aux frais du locataire, sauf si le bailleur refuse de faire l’EDLS ou si désaccord pour la date de l’EDLS : dans ces 2 derniers cas, ce sera à frais partagés).

- Le préavis démarre à la réception par le bailleur du courrier R+AR OU le jour de la remise en main OU le jour du passage de l’huissier (même si bailleur absent), pour se terminer, de date à date, 1 ou 3 mois après selon le cas.

Voir aussi ce modèle de courrier de congé à adapter à votre situation :
https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/3161-modele-de-lettre-location-conge-par-le-locataire

A votre disposition si questions.
Cdt.
Commenter la réponse de djivi38
Dossier à la une