Vente parcelle et usufruit.

Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 29 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juin 2019
- - Dernière réponse : Gayomi
Messages postés
5903
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
17 juillet 2019
- 29 juin 2019 à 18:46
Bonjour.
Nous sommes nu-propriétaires [frères et sœurs] d’une maison occupée aujourd’hui par nos parents [usufruitiers].
Il est question de vendre une partie de terrain.
Je souhaiterais savoir si il est possible de faire bénéficier de l’intégralité du fruit de cette vente aux usufruitiers, c’est à dire nos parents. Quels seront les frais? L’incidence pour la nu-propriété?
J’ai entendu parler de quasi-donation. Est-ce la solution?
Merci pour vos lumières...
Bien à vous.
Afficher la suite 

4 réponses

Messages postés
4581
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
17 juillet 2019
1369
0
Merci
Bonjour
Il vous suffit d'indiquer au notaire qui établira l'acte de vente, que par accord entre les vendeurs, le prix de vente est replacé en situation de quasi-usufruit au bénéfice de vos parents.
Bonjour et, merci pour votre réponse rapide.
Commenter la réponse de Ulpien1
Messages postés
5903
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
17 juillet 2019
1664
0
Merci
Je souhaiterais savoir si il est possible de faire bénéficier de l’intégralité du fruit de cette vente aux usufruitiers, c’est à dire nos parents
Non. La valeur accordée à l'usufruit peut être différente de la valeur fiscale mais si la totalité du prix de vente est remise aux parents, il y aura donation des enfants à leurs parents (taxation ligne directe).

J’ai entendu parler de quasi-donation
Ah ? Pas moi.
Commenter la réponse de Gayomi
Messages postés
4581
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
17 juillet 2019
1369
0
Merci
Bonjour Gayomi
Le législateur a introduit dans l'article 621 du code civil, la possibilité d'écarter la répartition du prix de vente et de reporter l'usufruit sur le prix.
Le Fisc a voulu voir dans ce report conventionnel un moyen de reprendre en valeur ce qui avait été donné en nature, et a agité la menace de l'abus de droit.
Heureusement pour les contribuables et pour le droit civil, le Fisc n'a été suivi ni par le comité de l'abus de droit, ni par le Conseil d"Etat.
( Doyen Aulagner université Clermont Auvergne).
Gayomi
Messages postés
5903
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
17 juillet 2019
1664 -
Si c'est le doyen qui le dit...
Commenter la réponse de Ulpien1
Messages postés
4581
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
17 juillet 2019
1369
0
Merci
Si c'est le doyen qui le dit....ainsi que le Conseil d'Etat -arrêt 387960 du 10/2/2017 et arrêt 39550 du 31/3/2017) alors...
Gayomi
Messages postés
5903
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
17 juillet 2019
1664 -
Alors, il faut bien s'incliner ^^
Commenter la réponse de Ulpien1
Dossier à la une