Non renouvellement bail colocation solidaire

- - Dernière réponse : Valenchantée
Messages postés
18291
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 avril 2019
- 18 avril 2019 à 20:47
Bonjour à vous,

Je vous contacte car je tente de quitter la colocation dans laquelle je me trouve mais cela semble plus compliqué que ce que je pensais.

Je suis sur un bail solidaire, par conséquent je dois trouver une personne pour me remplacer dans la colocation au risque de continuer à payer le loyer pendant encore 6 mois... Seulement, mon propriétaire refuse les candidats que je lui propose...

Il y a peu de temps, il nous avait demandé si nous souhaitions renouveler le bail (qui arrive à son terme fin mai). Nous sommes 3 colocataires sur 4 à ne pas souhaiter le renouveler. Que se passe-t-il dans ce cas là ?
Peut-on s'opposer au renouvellement du bail alors qu'un seul des 4 colocataires n'a pas exprimé le souhait de partir ? Si oui, est-ce que cela nous dédouane de la recherche d'un remplaçant/du paiement du loyer pendant 6 mois ?

Merci pour votre aide !
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
13867
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
19 avril 2019
3395
1
Merci
Bonjour

une fois donné votre congé et à la fin du préavis respecté vous n'êtes plus redevable du loyer.
c'est les locataires encore en place qui doivent payer.

La solidarité, c'est simplement la possibilité du propriétaire de se retourner contre vous en cas d'impayé du locataire en place.
Mais le locataire en place est bien responsable, et vous pourrez lui réclamer remboursement, si vous deviez payer à sa place.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 18911 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de sleepy00
Messages postés
24595
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
5588
0
Merci
bonjour,

si bail de 1 ou 3 ans, avez-vous déjà au moins donné votre congé en bonne et due forme ?
(si bail de 9 mois pour étudiant ou apprenti il ne se reconduit pas à son terme).

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1168

cdt.
Commenter la réponse de djivi38
0
Merci
Bonjour,

Merci pour vos réponses.

Je vous confirme que je suis obligée de payer mon loyer pendant 6 mois après la notification de mon départ si je ne trouve personne pour me remplacer. C'est stipulé dans mon bail. Ça provient de la loi Alur.

Oui j'ai bien notifié mon départ avec un courrier RAR et j'ai bien reçu l'accusé. Il s'agit d'un bail d'un an ayant débuté en juin dernier.

Du coup en me penchant sur la loi Alur, je vois que l'ancien colocataire (moi, dans le présent cas) est solidaire jusqu'à 6 mois sans remplacement ou jusqu'à la fin du contrat. Ce qui me ramène à ma première question : peut-on rompre le contrat si nous sommes 3 sur 4 à le vouloir ?
Valenchantée
Messages postés
18291
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 avril 2019
4757 -
j'fatigue, mouaaaaa !!!
djivi38
Messages postés
24595
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
5588 > Valenchantée
Messages postés
18291
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 avril 2019
-
mouais... moi aussi !
Le colocataire sortant (donc moi) n'est délivré de son obligation que s'il trouve un remplaçant. Si je décide de m'en aller quand même et d'arrêter de payer mon loyer c'est ma garante qui va devoir le payer à ma place pendant 6 mois. Et ça c'est exclu.
Je ne comprends pas pourquoi vous vous focaliser là-dessus alors que ce n'était pas du tout le sens de ma question initiale...
Merci quand même d'essayer de m'aider.
djivi38
Messages postés
24595
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
5588 > Eleriel -
Relisez toutes nos réponses et tâchez de les comprendre !
Valenchantée
Messages postés
18291
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 avril 2019
4757 -
peut-être qu'on se focalise parce que vous racontez des bêtises et que vous les répétez à longueur de post, pendant que nous, on vous explique comment ça marche vraiment mais que vous n'écoutez pas (ou ne lisez pas) ...

"c'est ma garante qui va devoir le payer à ma place pendant 6 mois." : ben NON !!! il faut vous le dire comment ??!!
Commenter la réponse de Eleriel
Messages postés
24595
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
20 avril 2019
5588
0
Merci
bonsoir,

le (co) locataire sortant DOIT donner son congé au bailleur en respectant le préavis adéquat :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1168
Le préavis démarre à réception effective par le bailleur de la notification de congé du locataire, pour se terminer - de date à date - 1 ou 3 mois après selon le cas.

Le (co) locataire sortant reste "redevable" (obligation) des loyers et charges jusqu'à la fin de son préavis.
ET, SI clause de solidarité, il reste "solidaire" des loyers et charges pendant encore 6 MOIS après la fin de son préavis, dans le cas donc où le locataire restant ne paye pas loyers ni charges ou les paye incomplètement.

Si baux individuels le DG sera rendu 1 à 2 mois après l'EDLS selon qu'il sera, respectivement, conforme ou non à l'EDLE.
Si bail commun, le DG sera rendu au dernier titulaire sortant, 1 à 2 mois après son EDLS, selon qu'il sera, respectivement, conforme ou non à l'EDLE. Les (co) locataires sortants doivent s'arranger avec le dernier titulaire restant pour récupérer leur part de DG.

La loi prime sur un contrat de location.

cdt.
« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
Pierrecastor
Messages postés
34044
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 avril 2019
1556 > Eleriel -
Non justement c'est ce que j'essaye d'expliquer et qui est présenté sur ce site 


Et ce que l'on essaye d'expliquer, c'est que cette clause de solidarité s'applique si vos colocataires ne payent pas le loyer, votre part comprise, comme ils sont sensés le faire.

Si ils payent le loyer, vous n'avez pas de soucis. Si ils ne payent pas, ou pas en totalité, le propriétaire peut se retourner contre vous.

C'est pour ça que généralement, les colocataires restant ont tout intérêt à chercher eux aussi un nouveau locataire, sans parler du fait que c'est eux qui vivront avec.

Donc j'imagine que nous avons la possibilité de dire non ?


Vous avez la possibilité de donner un congé à votre propriétaire, dans les conditions cités ici :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1168
Ok je comprends mieux !
Cela dit, c'est sûr qu'ils ne paieront pas ma part. Et je ne voudrais pas que le propriétaire se retourne vers ma garante qui n'a rien à voir avec cette histoire...

J'ai donc l'impression que je n'ai pas d'autre choix que de rester jusqu'à ce que j'ai enfin trouvé quelqu'un pour prendre ma place...
Pierrecastor
Messages postés
34044
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 avril 2019
1556 -
Sauf que vous n'êtes pas non plus sensé rester après la fin de votre préavis. Vous pouvez vous retrouver condamner à payer des indemnités de plusieurs fois le montant du loyer. Après, a voir avec un arrangement écrit du propriétaire.


Cela dit, c'est sûr qu'ils ne paieront pas ma part.
Donc faut peut être qu'ils se bougent aussi pour trouver un futur colocataire.

Pourquoi le propriétaire refuse ceux que vous proposez ?
Je peux donc me retrouver à payer un loyer et à devoir chercher un colocataire pour un logement sans avoir le droit d'y vivre ??? Ça paraît totalement fou !

Justement ses critères de sélection sont assez flous. Ce serait apparemment un souci de revenus mais j'ai deux colocataires qui sont au SMIC depuis qu'ils ont emménagé, et une autre qui avait emménagé avec une simple promesse d'embauche. Honnêtement pour moi c'est simplement de la mauvaise fois. Après avoir discuté avec la personne refusée, elle m'a assurée qu'en tant qu'auto-entrepreneur elle touche nettement plus que le SMIC.
D'autant plus que, le loyer étant très cher pour ce que c'est (je l'avais pris parce que je devais être mutée et je n'ai eu que 2 semaines pour trouver un logement), et il compte l'augmenter au prochain renouvellement, je n'ai que très peu d'appels pour cette annonce... Je ne sais pas comment faire.
Valenchantée
Messages postés
18291
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 avril 2019
4757 -
"c'est sûr qu'ils ne paieront pas ma part" : on ne leur demande pas leur avis, c'est la loi !
Commenter la réponse de djivi38
Dossier à la une