Héritage propriété

Signaler
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019
-
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019
-
Bonjour,
A la mort de mon grand père, ma mère a renoncé à sa part d'héritage, celui-ci a donc été divisé en indivision pour la proppriété familiale entre ma grand-mère et les 4 autres enfants (mes oncles et tantes). Ma mère est-elle en droit d'hériter de sa part de la propriété familiale dans l'héritage de sa mère (donc la part de ma grand-mère divisée entre les enfants survivants et/ou héritiers) ou a-t-elle perdu tout droit sur la propriété familiale en renonçant à sa part de l'héritage de mon grand père (NB: Elle n'a pas renoncé à l'héritage de sa mère) ?
Je vous remercie par avance

3 réponses

Messages postés
5436
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2019
2 022
Bonjour
Vous vous noyez dans vos questions. Répondez d'abord à la question que l'on vous pose et qui est primordiale: Etiez-vous née à la date du décès de votre grand-père?
Messages postés
5483
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020
1 673 >
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019

Vous avez répondu partiellement. Vous étiez nés donc vous avez hérité à la place de votre mère renonçante. Vos frères et vous, avez-vous renoncé ? Avez-vous vu un notaire ? Toutes les questions que vous vous posez auront une réponse mais il faut impérativement voir un notaire. Nous ne pouvons rien vous préciser car la situation que vous décrivez est certainement incorrecte.
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019

Bonjour,
Non, nous n'avons pas hérité à la place de notre mère renonçante: on ne nous a posé aucune question, ni informés de nos droits, nous n'avons donc pas renoncé mais nous étions tous les 3 mineurs au moment du décès de mon grand-père. Les successions on été vues par des notaires mais aucun d'entre eux n'a mentionné que nous héritions à la place de notre mère renonçante. Reste maintenant à régler le problème de la propriété familiale, c'est pourquoi je pose toutes ces questions (ma mère a renoncé à la part de son père par générosité à l'époque mais elle n'en a pas bien mesuré les conséquences, elle n'a cependant pas par la suite renoncé à l'héritage de sa mère mais cela fait que tout est compliqué pour nous). La propriété a été acquise par mes grand-parents après leur mariage, je pense donc qu'ils en étaient tous les deux propriétaires (contrat de mariage classique). Merci de votre aide.
Messages postés
5483
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020
1 673 >
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019

Les mineurs sont représentés par leur parent et l'acceptation ou la renonciation se fait dans leur intérêt et avec l'accord du juge des tutelles. Vous devez demander des comptes à votre mère. Vos oncles n'ont pas pu hériter à votre place si la succession de votre GP était positive. Et revoyez un notaire et posez lui les bonnes questions !
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019
>
Messages postés
5483
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020

Bonjour,
La propriété appartenait à mes grands parents conjointement, ma mère a renoncé à l'héritage de son père (pas nous les petits enfants qui n'avons jamais été consultés. Elle a hérité de sa mère et la succession est en train de se régler car plus personne n'habite désormais sur la propriété (propriété en indivision) et cela va être mis en vente. Mon grand-père est mort en 1977 et ma grand-mère en 1987, les locaux mi- commerce, mi-habitation étaient utilisés et/ou occupés par les frères et la soeur de ma mère, les frères sont maintenant tous décédés.
L'un a des enfants et une veuve, l'autre une veuve, ma mère (elle est heureusement encore en vie) a nous et selon ce que vous nous avez dit,la partie à laquelle elle a renoncé devrait nous revenir. Le notaire dit que non car la loi a changé après le décès de mon grand-père et que ce n'est pas rétro-actif.
Qui a raison? Merci en tous cas de vous être intéressé à notre situation.
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019

Merci beaucoup de vos conseils et du temps passé à répondre à mes questions, cela a été très utile et informatif.
Messages postés
12704
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juillet 2020
3 487
a-t-elle perdu tout droit sur la propriété familiale en renonçant à sa part de l'héritage

A qui appartenait cette maison ?
- A votre grand père seul ?
- A votre grand père et à votre grand mère ?

Si l'immeuble appartenait uniquement à votre grand père et si votre grand mère a recueilli, suite au décès de son mari, seulement l'usufruit du bien, dès lors que votre mère a renoncé à l'héritage de son père (et vous aussi) vous n'avez (et n'aurez) jamais aucun droit dans ce bien.

Elle n'a pas renoncé à l'héritage de sa mère

Toujours en vie cette grand mère ?
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019

Bonjour,
Ma grand-mère est décédée maintenant. La maison est la maison familiale achetée après le mariage de mes grand-parents, j'imagine donc qu'ils en étaient tous les deux propriétaires? Merci pour votre aide
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019

Bonjour,
La propriété appartenait à mes grands parents conjointement, ma mère a renoncé à l'héritage de son père (pas nous les petits enfants qui n'avons jamais été consultés. Elle a hérité de sa mère et la succession est en train de se régler car plus personne n'habite désormais sur la propriété (propriété en indivision) et cela va être mis en vente. Mon grand-père est mort en 1977 et ma grand-mère en 1987, les locaux mi- commerce, mi-habitation étaient utilisés et/ou occupés par les frères et la soeur de ma mère, les frères sont maintenant tous décédés.
L'un a des enfants, l'autre une veuve comme héritiers, ma mère (elle est heureusement encore en vie) a nous et certains disent que la partie à laquelle elle a renoncé devrait nous revenir. Le notaire dit que non car la loi a changé après le décès de mon grand-père et que ce n'est pas rétro-actif.
Qui a raison? Merci en tous cas de vous être intéressé à notre situation.
Messages postés
5483
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020
1 673
Bonjour
Elle a le droit d'accepter la succession de sa mère après avoir renoncé à celle de son père.
Quand votre grand père est décédé, étiez vous née ? (et vos frères/sœurs ?)
Messages postés
5483
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020
1 673 >
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019

Si vous et vos frères étaient nés au décès de votre GP alors vous êtes devenus héritiers à la place de votre mère lorsqu'elle a renoncé à la succession de son père. Pas votre GM et vos oncles/tantes, mais vous. Alors avez vous renoncé également ? De quand datent les décès ? Votre mère n'a jamais vu un notaire ? Vous étiez majeurs ?

Allez voir un notaire et tirez les choses au clair. Et arrêtez les 'on' nous a dit, parce que souvent 'on' dit n'importe quoi !
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019
>
Messages postés
5483
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020

Je reviens vers vous car nous avons consulté un notaire.
Il a dit que rien ne revenait aux enfants (à propos de la part de mon grand-père à laquelle ma mère avait renoncé à la mort de celui-ci en 1977) car la loi a changé après la mort de mon grand-père et qu'elle n'est pas rétro-active. Donc à l'heure actuelle, selon lui, ma mère hérite de sa part dans l'héritage de sa mère mais de rien dans celui de son père auquel elle avait renoncé à l'époque et nous trois, les petits enfants nés à l'époque non plus, cette part revenant aux autres héritiers.
Je ne sais pas si le notaire dit vrai car je n'ai pas les éléments légaux pour le contredire.
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019

Bonjour, C'est un développement inattendu... Dernière question: deux de mes oncles sont décédés, dans un cas j'imagine que son épouse hérite de sa part dans l'héritage familial (?), dans l'autre cas, ce sont ses enfants, mais sa femme et son ex-femme ont-elles aussi droit à une partie de la part de cet oncle? Merci beaucoup pour votre aide.
Messages postés
5483
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020
1 673 >
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019

Qui hérite de vos oncles est une question annexe. Impossible de savoir ici, il faudrait connaître les dossiers. Si les successions ont été réglées le notaire doit pouvoir vous dire qui sont tous les propriétaires indivis et usufruitiers du bien.
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 11 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 décembre 2019

A vrai dire, je me pose maintenant beaucoup de questions sur les compétences du notaire qui a suivi les successions. Pour ce qui concerne les successions de mes oncles, c'était plus par curiosité (pour apprendre les méandres de la loi française) car ce ne sont pas mes affaires. Par contre il me tient à coeur que ce qu'il reste de l'héritage familial soit réglé de façon impartiale et équitable selon la loi.
Dossier à la une