Rupture de la promesse d'embauche par l'employeur

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 26 février 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2019
-
 Kinou18 -
Bonjour,

Mon épouse, qui ne travaillait pas, avait reçu une promesse d'embauche qu'elle a signé et renvoyé pour démarrer dans un mois..
Elle vient de recevoir un appel téléphonique de l'employeur qui lui annonce que l'embauche ne se fera finalement pas.
On lui propose un mois de salaire au titre du préjudice.
Comme il s agit d'un appel téléphonique (sans preuve matérielle), quelles sont les démarches à suivre pour s'assurer du versement de cette indemnité? Est elle en droit de demander plus?

Merci par avance pour votre réponse.

Cordialement

2 réponses

Messages postés
10452
Date d'inscription
vendredi 8 décembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
20 juillet 2020
1 848
il faut dans un premier temps demander confirmation par courrier ..
Bonjour,
S'agit-il d'une proposition de poste ou d'une réelle promesse d'embauche ?
Les 2 sont distincts depuis septembre 2017.
Si il s'agit d'une promesse d'embauche, cela engage l'employeur - imaginez que votre femme ait du quitter son emploi pour ce job et que finalement on lui dise que "on a changé d'avis" ... C'est un peu facile.
L'engagement de l'entreprise n'est pas révocable, si votre femme a accepté le poste alors elle peut réclamer l’exécution forcée du contrat.
Si l'entreprise refuse, votre femme peut demander des dommages et intérêts qui seront bien supérieurs au "mois de dédommagement" proposé pour la faire taire, à mon avis...
Dossier à la une