Décision médecin conseil

Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 24 janvier 2019
Dernière intervention
24 janvier 2019
- - Dernière réponse :  xler42 - 4 févr. 2019 à 13:42
Bonjour,

Je suis allé à Paris hier voir unedecin conseil qui me dit qu'elle va arrêté l'accident de travail et me mettre en consolidation elle me dit aussi que la deuxième intervention n'avais pas lieu d'être et que que la deuxième lésion n'a aucun rapport avec la premier !!! Je me suis fait opere de l'épaule gauche u e première fois acromioplastie et la deuxième fois u e tenodese de l'épaule gauche je n'y comprend rien je ne suis pas médecin.!!!

Que dois je faire au secours !!!
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

0
Merci
Bonsoir.

Le médecin conseil vous a informé que l'état des lésions qui sont en lien avec votre AT ne sont plus evolutives. Il consolide logiquement votre AT. Par ailleurs, il considère que certaines lésions ne sont pas en lien direct avec votre AT. Celles ci ne sont donc pas pris en charge au titre de l''AT.
Vous ne nous dites pas si il justifie la prolongation de votre arrêt de travail en régime maladie.
De toute façon il va en informer votre médecin traitant. La CPAM va vous notifier la décision.
La meilleure chose à faire sera d'en parler avec votre médecin traitant qui pourra vous reexpliquer.

Bonne soirée.
Malouco78
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 24 janvier 2019
Dernière intervention
24 janvier 2019
-
Bonsoir
Je me suis peut être mal exprimer, je me suis faite réopérer en novembre 2018 d'un tenodese de l'épaule gauche ce qu'elle.me dit c'est que la 2 eme opération est une autre lésion. Je ne suis pas chirurgienne c'est toujours la même épaule
Pourquoi me dire alors de me faire ensuite arrêté en maladie avec la même lésion !!

Je suis perdu
Le fait que ce soit au niveau de la même épaule ne signifie pas que la seconde lésion soit imputable à votre AT. La loi dit que seules les lésions directement produites par l'AT sont prise en charge au titre de l' AT. Il s'agit probablement ce que l'on appelle un état antérieur.

Le plus simple pour vous est d'attendre la notification de la caisse et en parler avec votre médecin traitant.

Bonne soirée.
Malouco78
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 24 janvier 2019
Dernière intervention
24 janvier 2019
-
Pourquoi voir avec mon médecin traitant et pas le chirurgien ? Le médecin de Paris m'a dit ça aussi !!!
Bonjour,
Es ce que quelqu'un aurez un modèle de lettre de contestation pour la non prise en charge de la 2eme léssion

Et une autre lettre de contestation pour la consolidation en date du 01/02 par pitié aidez moi je suis au bout du rouleau.

Par pitié aidez moi je suis complètement peudu
> Malou78 -
Bonjour,

faites un courrier le plus simple possible en disant que vous contestez les décisions de consolidation et de refus de prise en charge d'une nouvelle lésion et en précisant dans ce courrier les coordonnées du médecin qui vous représentera (en général le médecin traitant. Vous n'avez aucun argumentaire médical à faire. Ce sera le rôle du médecin que vous aurez désigné. Pensez bien à joindre une photocopie de la notification des décisions contestées et adressez le tout à l'adresse qui est mentionnée dans l'avis de la CPAM en veillant à bien respecter les délais.

Vous serez ensuite convoqué par le médecin expert.

Bonne journée
Commenter la réponse de Xler42
Messages postés
4509
Date d'inscription
samedi 11 janvier 2014
Dernière intervention
21 février 2019
1631
0
Merci
bonjour,
Attendez la notification de la décision qui sera prise par la CPAM; ensuite vous verrez avec votre médecin traitant s'il est opportun de contester ou d'accepter la poursuite de la prise en charge au titre de la maladie
Commenter la réponse de rosieres1
0
Merci
Bonjour,

Tout d'abord je vous remercie de me répondre je n'arrive pas à trouvé de modèle simple de contestation dans tout les cas ont parlé de rdv chez un médecin expert et je dois argumenter ma contestation !!

Je vous remercie pour votre aide
Marie Laure
avez vous lu ma réponse de 12h50 ?

je vous disais justement que vous n'aviez rien à argumenter. C'est votre médecin qui le fera pour vous.

Vous exercez un droit que vous accorde le code de la sécurité sociale.
Commenter la réponse de Malou78
Dossier à la une