Est ce de la non assistance à personne en danger ? [Résolu]

Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 14 janvier 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
14 janvier 2019
-
Bonjour,
En septembre 2017, vers le début de mes 22 ans, j'ai été victime de viol.
J'étais en couple à cet époque avec une personne qui avait mon age, A.L, Et j'ai dis a cette personne plus de 3 mois après les faits ce qui m'etais arrivé. Je ne lui avais rien dit durant tout ce temps car, n'acceptant d'avoir été à nouveaux violée (je l'avais été plusieurs fois par deux connaissances de ma famille losque j'avais environ 5 ans), j'étais alors persuadée de l'avoir trompé.

Donc après lui avoir dit, A.L n'as pas réagit sur le moment, puis a répondu " Je suis fatigué, on en parlera demain ! "
Je pensais que le choc était important pour lui, et qu'il préférait en parler quand il serai prêt.

Mais le lendemain, il ne m'en a pas reparlé, ni les durant les 2 semaines qui ont suivis.

Donc seule, j'ai cherché des informations pour porter plainte.
Une fois j'étais sur mon téléphone en train de rechercher des information a coté de lui, en pleure. Lui regardait une video avec ses ecouteurs, et n'a interrompue son passe temps que pour me bousculer et m'engueuler car je faisais "trop de bruit" en reniflant et ça le "dérangeait". En lui expliquant que c'etait pour porter plainte, il avait haussé les épaules et remis ses écouteurs.

Pour finir, il m'avait trompé plusieurs fois, je l'avais decouvert malgré moi, et sur un des derniers messages, quand je l'avais quitté (il était immatures et egocentrique, violent, a levé la main sur moi plusieurs fois avec trace de coup et temoins, et pleins d'autres raisons pour l'avoir quitté) il avoue avoir eu une "part de responsabilité dans mon mal-être", et qu'il a sois disant cru que je l'avais trompé.

J'ai été très en colère contre A.L pendant plusieurs mois, mais maintenant pour moi cette personne est insignifiante.
Sont sort pour l'avenir m'indiffère. Il fais le point sur ce qu'il est et évolue tant mieux. Il decide de ne rien changer et sera a vie malheureux, tant pis.
Je ne souhaite pas le condamner.

Je vais très bien et je suis soutenue.

Mais la question posée dans le titre m'est importante.
Ses actions et inactions sont elles de la non assistance à personne en danger ?
Sinon de quoi s'agit-il ?
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
3351
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
27 juillet 2019
887
1
Merci
Non non, c'est pas du 'peril grave et imminent', ça ; si vous aviez essayé de sauter d'un pont et qu'il vous regarde faire sans intervenir, ça aurait pu. Vous n'êtes pas concernée par la non assistance à personne en danger si vous déprimez, comme beaucoup de gens ; c'est du ressort de votre médecin, vous n'aviez qu'à consulter au lieu de casser les pieds à un gars qui n'y peut rien.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 25532 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

NayLee_7371
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 14 janvier 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
14 janvier 2019
-
Je n'ai jamais dit que je voulais lui "casser les pieds" et au contraire, je ne soihaite pas le condamner. Je m'en suis sorti et ne lui en veux pas.
Je me suis reconstruit, l'ai quitté et et suis heureuse dans mon nouveau couple.
Mais ce que je voulais juste savoir (car le temoignage c'était pas pour le blamer mais pour poser un contexte ), c'était si cette situation (ou une similaire) pouvait rentrer dans la définition de non assistance.
Après quelques recherches parallèles, j'ai effectivement constaté que ce genre de situation n'était pas pris en compte.
C'etait tout ce que je voulais savoir. Rien de plus.
Et encore une fois, je l'ai quitté, rompu tout contacs avec lui, je me suis reconstruit, je suis heureuse et ne lui en veux pas, et mes problèmes sont résolus depuis bien longtemps.
Je m'interrogeait juste.
Commenter la réponse de GKLONE
Messages postés
3351
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
27 juillet 2019
887
0
Merci
Bonjour

Étiez vous 'face à un péril grave et imminent' ?

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34551


'Sinon de quoi s'agit-il ?'
De l'indifférence ?
NayLee_7371
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 14 janvier 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
14 janvier 2019
-
Justement je ne sais pas si du point de vue juridique, j'etais face a un peril grave et imminent.
De mon point de vue peut etre car je commençais a retomber en dépression, la douleur psychologique allait en s'intensifiant.
Donc pour moi, j'étais face au peril de ma psyché, de mon mental et de mon gout a la vie.
Et lui, en connaissance de mon passé, de ce nouveau viol, et de mon état qui se dégradait, n'as pas agit et pire, m'a fait volontairement du mal.
Donc je reformule ma question : est de la non assistance à personne en danger de ne pas aider une personne qui par un evenement traumatique quelconque, se retrouve dépossedé de ses moyens psychologique stable, et tombe en dépression ?
En d'autre termes, le danger psychologique rentre t'il en compte dans la définition de non assistance ?
En tout cas merci de ta reponse rapide et de ton lien qui m'en apprends un peu plus ; )
peuplecameleon
Messages postés
327
Date d'inscription
mercredi 7 novembre 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juillet 2019
40 -
Au lieu de vous en prendre à ce monsieur ( que vous devriez quitter ) , il serait temps de vous attaquez à ce qu' il s' est passé quand vous aviez 5 ans mais aussi en 2017.... ne vous trompez pas de cible .

Pour cela vous avez des psychologues , des avocats et la police
Commenter la réponse de GKLONE
Dossier à la une