Escroquerie : recharge pour carte CPS

Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 8 octobre 2018
Dernière intervention
8 octobre 2018
-
Bonjour à toutes et à tous
J'ai eu un soucis très récemment, à propos d'une escroquerie sur un ticket PCS, je m'explique.
Alors voila, j'ai trouver sur un site d'annonce, une fille qui proposait des plans ***, bon une prostituée quoi.
Je l'a contacte, on discute un peu, puis elle me demande d'aller acheter un ticket CPS que l'on trouve dans des bureaux de tabacs.
J'achète alors un ticket PCS de 50 euros, puis elle m’envoie sur mon téléphone un site pour soit disant vérifier la validation du ticket et ensuite parvenir à un rendez vous. Moi je n'y connaissait, con comme je suis bref, je vérifie via ce site, cela ne fait rien et elle me demande un autre ticket.
La je commence à me dire que sa pue, je décide donc de l'envoyer balader sauf que c'était trop tard ...
Je suis retourner au bureau de tabac pour récupérer mes 50 euros du ticket, sauf qu'ils n'étaient plus récupérables, j'ai alors compris.
On m'a proposé de porter plainte mais je ne sais pas si cela me mènera à quelques chose et même raconter ce genre d'histoire a un gendarme ( un jeune homme voulant contacter une prostituée puis se fait escroquer ... ). Pas envie que l'on me rigole au nez ou autre.
Voila ma journée de merde, je ne sais pas vraiment quoi faire.
En regardant différents forums c'est assez fréquents ces escroqueries en plus via ces cartes et tickets PCS, c'est dingue.
Sur ce, j'espère avoir quelques informations ou surement des histoire similaires ^^
Alors à bientôt
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
33427
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 décembre 2018
0
Merci
Salut

Même pour une autre histoire, votre argent aurait été perdu.

Et la, vue qu'être client d'une prostitué est maintenant pénalement répréhensible (depuis 2016), bon courage pour allez porter plainte la dessus à la gendarmerie.
Commenter la réponse de Pierrecastor
Dossier à la une