Imposition d'une servitude de passage

theo2369 1 Messages postés vendredi 27 juillet 2018Date d'inscription 27 juillet 2018 Dernière intervention - 27 juil. 2018 à 11:51 - Dernière réponse : Ulpien1 1594 Messages postés vendredi 2 mars 2018Date d'inscription 17 août 2018 Dernière intervention
- 27 juil. 2018 à 14:06
Bonjour,

Nouveau sur le forum, je me permet de faire appel à vos compétences pour répondre aux différentes questions que je me pose suite à l'imposition d'une servitude de passage sur un terrain dont je souhaiterais faire l'acquisition.

Pour contextualiser la situation, la futur acquisition serait la parcelle 162 sur le plan joint ci-dessous. Après révision du PLU, une servitude de passage à conserver à été implanter tout le long de la limite de propriété ( entouré en rouge). Aucun chemin n'est existant et cette servitude empiète en totalité sur mon futur terrain. Le terrain qu'elle servirait (parcelle 174) n'est pas enclavé vu qu'une autre servitude est déjà existante (entouré en bleu sur le plan).

Mes questions sont donc les suivantes:

_ Cette servitude est-elle indispensable ?

_ L'urbanisme a-t-il le droit d'imposer aux propriétaires du terrain une servitude de passage qui n'avait jamais existé jusqu'à présent ? Sans même les avoirs prévenu..

_ Il y a t'il des recours pour faire opposition à cette servitude ?

_ Si cette servitude est maintenu, peut-il y avoir des dédommagements pour le manque à gagner de superficie du terrain ?





En espérant avoir été clair et concis dans mes explications..

Merci pour votre aide.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
JiGéGé 759 Messages postés dimanche 7 septembre 2003Date d'inscription 16 août 2018 Dernière intervention - Modifié par JiGéGé le 27/07/2018 à 13:40
1
Merci
RAjout: merci de bien vouloir nous donner copie exacte des termes utilisés
à propos du maintien de ces servitudes dans le document portant modification du PLU

Merci JiGéGé 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13924 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de JiGéGé
JiGéGé 759 Messages postés dimanche 7 septembre 2003Date d'inscription 16 août 2018 Dernière intervention - Modifié par JiGéGé le 27/07/2018 à 12:37
0
Merci
<< servitude de passage à conserver>>: s'il est noté <à conserver> et non
pas <à créer> c'est qu'elle doit déjà exister, non?

Sinon, le statut des servitudes est de droit civil et non pas administratif,
les services communaux n'ont aucun pouvoir pour les imposer, seuls les
juges judiciaires ont ce pouvoir.

Si de telles dispositions d'ordre privé sont mentionnées dans une des pièces
constitutives du PLU, elles sont attaquables.

Enfin, il faut bien vérifier dans les actes de vente respectifs ou au bureau
des hypothèques quelle parcelle a un droit de passage sur quelle
parcelle, seule preuve de l'existence d'une servitude.

Et cela dit, il n'est pas interdit qu'une parcelle précise enclavée (car oui,
les parcelles 172, 173 et 174 sont bel et bien enclavées au sens juridique
du terme) puisse bénéficier de plusieurs servitudes séparées, surtout s'il
s'agit de servitudes conventionnelles.


Commenter la réponse de JiGéGé
Ulpien1 1594 Messages postés vendredi 2 mars 2018Date d'inscription 17 août 2018 Dernière intervention - 27 juil. 2018 à 14:06
0
Merci
Bonjour
"servitude de passage à conserver a été implantée....." : c'est ambigü. En bon français , cette expression telle qu'indiquée, signifie que la servitude a été implantée avec obligation de la conserver.
Cela voudrait dire que c'est la commune qui en a décidé ainsi pour ce qui devrait être une servitude d'utilité publique.Mais cette décision serait entachée d'illégalité, la commune ne pouvant décider unilatéralement de cette implantation sous cette forme.
Alors qu'en est-il exactement?
Commenter la réponse de Ulpien1

Dossier à la une