Credit chez CETELEM

maxwel11 2 Messages postés vendredi 8 juin 2018Date d'inscription 8 juin 2018 Dernière intervention - 8 juin 2018 à 09:21 - Dernière réponse : triskell33 18 Messages postés samedi 1 novembre 2014Date d'inscription 8 juin 2018 Dernière intervention
- 8 juin 2018 à 10:52
Bonjour,
Marié sur le régime de la communauté de bien, en instance de divorce (début de procédure), je viens de me rendre compte que ma (peut être future ex) femme a contacté l'organisme CETELEM pour surement faire un pret (en mon insu).
Qu'est ce que je peux faire afin de bloquer cette procédure avant un éventuel versement d'argent?
Qu'est ce que je peux faire pour que ça ne m'engage pas?
Quels sont mes recours dans cette affaire.

J'ai besoin de votre conseil s'il vous plait.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
triskell33 18 Messages postés samedi 1 novembre 2014Date d'inscription 8 juin 2018 Dernière intervention - 8 juin 2018 à 10:52
1
Merci
Appeler le service client
Mentionnez que vous êtes l époux et que vous ne validez pas le prêt en tant que co emprunteur et jouez sur le délai de rétractation si vous êtes encore dans les delais

Merci triskell33 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 15940 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de triskell33
triskell33 18 Messages postés samedi 1 novembre 2014Date d'inscription 8 juin 2018 Dernière intervention - 8 juin 2018 à 09:40
0
Merci
Vous serez helas engagé dans tout prêt jusque la dissolution des biens communs
Normalement la signature en prédateur et co emprunteur est exigée sur le formulaire
Avez vous des références cetelem pour les Contacter?
Commenter la réponse de triskell33
maxwel11 2 Messages postés vendredi 8 juin 2018Date d'inscription 8 juin 2018 Dernière intervention - 8 juin 2018 à 09:43
0
Merci
Bonjour et Merci de votre réponse rapide.
Oui j'ai une reference de dossier .
Que puis-je en faire ? et comment?
Commenter la réponse de maxwel11
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une