Deux meublés, un compteur électrique. [Résolu]

Plug - 22 avril 2018 à 20:28 - Dernière réponse :  Plug
- 2 mai 2018 à 13:06
Bonjour,
J'ai loué pendant un an un meublé. Cinq mois après la signature du bail, en janvier, je me suis rendue compte que mon compteur électrique alimentait l'appartement de mon voisin. Mon compteur tournait très vite alors que tout était éteint et débranché chez moi. Mon voisin se retrouvait sans lumière lorsque je coupais le compteur. Mon voisin avait le même propriétaire que moi. Dans son loyer, les charges étaient comprises. J'ai prévenu le propriétaire début janvier. Il m'a dit qu'il pensait que chaque appartement avait son compteur.

Début janvier, malade, j'ai cessé d'occuper l'appartement mais je n'ai pas résilié le bail. Je pensais revenir, je ne suis jamais revenue.

En avril, j'ai reçu une regularisation de ma facture d'électricité de 500€. Je payais 21€ d'électricité par mois.

Mon ex propriétaire fait des siennes pour me payer le surplus et il me demande maintenant 175 € pour les ordures ménagères. A la signature de sortie de bail, il s'était engagé à payer la part qui revenait à l'autre locataire.

En juin, un électricien à constaté que mon compteur alimentait bien les deux meublés. Un électricien qui est entré dans l'appartement que je louais encore et ce sans mon avis. Je l'ai su après.

Que puis-je faire?
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

anemonedemer 5796 Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - 22 avril 2018 à 22:51
0
Merci
Bonjour,
1/ Pour commencer : qui était titulaire du contrat d'électricité et qui vous demande cette régularisation ?
Si c'est le contrat du bailleur et donc votre électricité était dans le forfait de charges, ce n'est pas un problème d'avoir un seul compteur pour 2 logements. Par contre aucune régularisation sur consommation !

2/ L'électricien est entré sans autorisation, vous auriez du changer vos serrures, car vous ne pouvez pas savoir si d'autres personnes aussi sont entrées sans autorisation (avec les clés du bailleur, on imagine...)
Cependant vos recours actuels après votre départ sont assez maigres

3/ Vous avez quitté le logement : avez vous fait un état des lieux de sortie à la remise des clés ? avez-vous payé le loyer jusqu'à la fin du préavis avec les charges comprises ?
djivi38 18783 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - 22 avril 2018 à 23:08
bonsoir anemone,

elle précise "charges comprises" pour la voisine... mais elle ne dit rien sur ses propres charges... (ce qui serait intéressant à savoir aussi... pour la TEOM)
cdt.
anemonedemer 5796 Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention > djivi38 18783 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - 22 avril 2018 à 23:11
Coucou djivi, oui j'ai mal lu ! Au temps pour moi !
Mais je redoute le pire scénario : le contrat EDF était à son nom et maintenant EDF demande une consommation qui n'était pas individualisée d'avec la voisine... Là pas d'autre recours que d'assigner le propriétaire pour qu'il rembourse une partie.
PlugPlug 1 Messages postés dimanche 22 avril 2018Date d'inscription 22 avril 2018 Dernière intervention - 22 avril 2018 à 23:23
1/ J'étais la titulaire du contrat EDF.
EDF a estimé ma consommation mensuelle à 21€ . Je payais donc 21€ d'électricité par mois.
En avril, EDF m'a envoyé une facture de régularisation de 500€. Je l'ai payée. C'est cet argent que je réclame au propriétaire.
L'électricité était comprise dans le loyer de mon voisin. Pas dans le mien. Mon voisin n'avait ni compteur électrique ni contrat EDF. C'est donc moi qui payais son électricité sans le savoir !

3/ J'ai quitté le logement. J'ai fait l'état des lieux et j'ai remis les clés au propriétaire. J'ai payé le loyer et les charges (l'eau) jusqu'au bout.
anemonedemer 5796 Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention > PlugPlug 1 Messages postés dimanche 22 avril 2018Date d'inscription 22 avril 2018 Dernière intervention - 22 avril 2018 à 23:33
Ah c'est bien ce que je craignais !
Donc vous envoyez une lettre RAR au bailleur pour réclamer de rembourser la part du logement voisin (impossible sans compteur de savoir le montant exact : 500 euros c'est votre avis mais rien ne prouve que c'est la bonne somme).
Il est probable qu'il va refuser ou ne pas répondre. Donc l'étape suivante c'est saisir le TI, lequel vous convoquera tous les 2 pour une conciliation préalable.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1783

Avez-vous les coordonnées de cet électricien qui pourrait faire une attestation ?

PS : avez vous récupéré le dépôt de garantie ?
Et la taxe ordures ménagères est à votre charge, à condition d'avoir un justificatif du bailleur et que cette taxe soit calculée sur votre logement seul !
Commenter la réponse de anemonedemer
djivi38 18783 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - 23 avril 2018 à 01:33
0
Merci
bonsoir,

"J'ai payé le loyer et les charges (l'eau) jusqu'au bout. "
Vos charges étaient-elles mentionnées "au forfait" ou "au réel" : avez-vous payé l'eau sur facture (donc avec compteur individuel) ou pas ?

https://www.e-gerance.fr/charges-locatives-comprises-forfaitaires-reelles/

« Le terme de "charges comprises" correspond plus à une indication qu’à un terme juridique. Derrière la notion de "charges comprises", le propriétaire intègre au loyer soit le montant de la provision sur charges, si le logement est soumis aux charges réelles, soit le montant forfaitaire des charges. En fonction de ce caractère réel ou forfaitaire, le traitement de la régularisation des charges ne sera pas le même. »


Voici mon petit topo habituel sur la TEOM (Taxe Enlèvement Ordures Ménagères) dans le cas des locations à usage d'habitation principale soumises à la loi du 6 juillet 1989 :

Le calcul de la TEOM s’effectue sur la même base que la taxe foncière sur les propriétés bâties, c'est-à-dire sur la valeur locative cadastrale; cependant la commune peut décider de plafonner cette valeur locative. Le montant de la taxe correspond à ce montant multiplié par le taux fixé librement et annuellement par la collectivité.

La TEOM est une TAXE payée par le propriétaire en même temps que sa TF de l’année en cours, mais qui, pour un bail d’habitation, est à la charge du locataire, lequel doit – sur demande du propriétaire - la lui rembourser.
[Voir la loi du 6 juillet 1989 complétée par le décret n° 87-713 du 26 août 1987 article 8 « Imposition et redevances »]

-> Si les appartements sont en copropriété : le partage se fait comme les autres charges : tantièmes, millièmes, etc.

-> Si les appartements sont en mono propriété : il n'y a pas de règle, mais la loi dit que la répartition doit être équitable. Les tribunaux retiennent la répartition par surfaces.

SAVOIR SI la TEOM doit être remboursée au bailleur :

Sont exonérés de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères les logements situés dans la partie de la commune où ne fonctionne pas le service d'enlèvement d'ordures. Donc, du moment que le service de ramassage existe, la TEOM est due par le propriétaire, lequel peut se la faire rembourser par son locataire de la façon suivante :

Si les charges mensuelles sont « AU RÉEL » (cas en « vide » et/ou en « meublé » si c’est le choix du propriétaire) : La TEOM est remboursable par le locataire, en une seule fois et au centime près, selon les 3 principes suivants :

=> SUR JUSTIFICATIF : [copie de la TF ou tenue à disposition du locataire pendant 6 mois après la demande. Une vérification peut également être faite aux impôts]. Le locataire doit prendre le temps de vérifier que le montant demandé correspond bien à son SEUL logement (valeur cadastrale du logement);

=> AU PRORATA JOURNALIER du temps d'occupation du locataire (si arrivée et/ou départ en cours d'année);

=> ET SANS LES FRAIS DE GESTION/RÔLE (au bas de l'avis de taxe foncière du propriétaire), lesquels sont toujours uniquement à la charge des propriétaires.

¤ Possibilité pour le bailleur d’inclure une provision mensuelle établie sur le montant de la TEOM de l’année N-1 et de faire, une fois l’avis de la TEOM de l’année N reçu, une régularisation globale charges+TEOM.

¤ En cas d’oubli, le montant de la TEOM peut être réclamé par le propriétaire sur 3 ans pour les baux signés à partir du 24/3/2014 (loi Alur), et 5 ans pour les baux signés avant la loi Alur. Et, dans ce cas, le locataire a la possibilité légale de demander un étalement de paiement sur 12 mois (Article 23 loi du 06/07/1989). L’étalement ne concerne QUE les années réclamées tardivement, PAS l'année en cours.

Si les charges mensuelles sont « FORFAITAIRES » (cas en meublé OU en colocation) : le propriétaire peut faire une « indexation » annuelle, au même titre que le loyer. Ce forfait comprenant toutes les charges récupérables, la TEOM ne peut donc pas être réclamée en supplément.
https://www.pap.fr/conseils/location/les-charges-locatives/a2066/location-meublee-charges-reelles-ou-forfaitaires (dernière phrase).
TOUTEFOIS, quand il établit le contrat de location, le propriétaire peut prévoir d'y rajouter une clause particulière prévoyant, qu'accessoirement au forfait de charges, le locataire lui remboursera sa quote-part de taxe d'enlèvement des ordures ménagères.

• Exonération :
http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/3650-PGP
(Particulièrement, pour les particuliers, le § 190)

• ATTENTION : ne pas confondre TEOM, REOM et RS :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F22730
http://www.cc-orb-jaur.fr/-la-redevance-d-enlevement-des-.html

Cordialement.
Un grand merci pour vos conseils. J'ai relancé l'agence immobilière. Ils ont contacté le propriétaire et ils ont relu le contrat avec lui. Le propriétaire s'est enfin décidé à me rembourser l'électricité. J'ai reçu un chèque cette semaine. Ouf !
Il y a d'autres éléments litigieux mais je ne souhaite pas aller plus loin. Je serai plus méfiante la prochaine fois.
Bonne continuation à vous.
Commenter la réponse de djivi38
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une