Je fume cigarettes et parfois du cannabis et...

lyonnaisboulogne Messages postés 4 Date d'inscription mardi 23 janvier 2018 Statut Membre Dernière intervention 23 janvier 2018 - 23 janv. 2018 à 12:46
Arkana0 Messages postés 4391 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 10 février 2023 - 23 janv. 2018 à 16:35
Bonjour à tous,

voilà mon problème : je suis fumeur de cannabis occasionnel (2/3 joints/semaine)

Nous avons emménagé avec ma compagne il y a 3 ans dans un immeuble en copropriété en tant que locataire.

je vis au troisième étage.

Peu de temps après, en rentrant du travail je croise ma voisine du 4ème qui m’informe qu’un mot anonyme a été laissé dans l’immeuble nous désignant ma compagne et moi comme fumeur de hashish. Cette même voisine était aussi accusée de faire trop de bruit avec son fils et sa télé.

Je suis donc allé voir plusieurs de mes voisins et ma gardienne pour savoir si je causais le moindre trouble à qui que ce soit...
Ma voisine du second et celle du 4ème ne sont pas du tout dérangé en quoi que ça soit.
Ma gardienne m’informe alors qu’elle a décroché le mot puisqu’elle n’aime pas le concept.

Tous les voisins me désignent la même personne, à savoir la proprietaire de l’appartement du 5ème.
Visiblement elle n’en ai pas à son coup d’essai, puisque la gardienne m’a appris que les précédents locataires du 4ème et leur nourrisson sont partis du fait de ses plaintes du bruit que faisait le petit (apparement le père de famille en était venue aux mains, ce que je me refuse évidement).

Cette dame (la trentaine) du 5ème est finalement venue me voir pour les odeurs. Je lui ai fait remarquer que je n’ai pas apprécié ça manière de faire, mais que je ferai le maximum pour ne plus l’incomber avec nos odeurs.

Nous avons pris les mesures nécessaires, à savoir calfeutré les deux portes entre notre salon où nous fumons et notre pallier.

Visiblement ça n’a pas été efficace, la fumée continue de l’importuner en passant par l’extérieur (par le côté rue où donne nos fenêtres), du 3ème au 5ème, sans pour autant déranger notre voisine du 4ème.

Depuis, notre paillasson a été dégradé, nous l’entendons régulièrement hurler et parfois tard contre cette voisine du 4ème.

Un dimanche, nous fumions une cigarette avec ma compagne à notre fenêtre, elle nous a alors aspergé d’eau et de produits ménagers depuis sa fenêtre...

Mon agence m’a aussi contacté il y a 6 mois et été très agressif à mon égard, me reprochant les fait susnommés et le fait que nous faisions tourner des machines la nuit, ce qui est complètement faux (mes voisins de dessous et du dessus le font, mais cela ne me dérange pas). Encore une fois, je suis allé voir mes deux voisins directs pour savoir si je les dérangeait de quelques manières que ce soit. Ils ont répondus par la négative et m’ont proposé de le mettre par écrit, ce que j’ai décliné en me disant que ça n’était pas utile. L’agence n’avait pas semblé être réceptive à ses arguments, et m’a aussi fait comprendre qu’elle était propriétaire (traduction en filigrane : vous n’avez pas les mêmes droits ou la même valeur)

Hier soir, 20h, visite de la police. Nous étions en train de diner et n’avions pas de stupéfiants. Ils nous ont informé que fumer (en parlant du cannabis) chez soi était « toléré », mais qu’il ne fallait pas pour autant gêner ses voisins... Prise des CNI sans nous préciser pour autant les suites, bien qu’ils n’ont rien constaté du tout et n’avons rien reconnu. Comme d’habitude, visite des voisins directs et RAS.

Sachant que l’infraction de consommation de stupéfiant n’est pas démontrée, que la nuisance olfactive n’est pas démontrée, qu’est ce que je risque ? Que puis-je faire contre cette voisine. Puis-je m’appuyer sur mes voisins directs pour démontrer que je ne génère pas de troubles pour eux, et que son excès de zèle constitue une forme de harcèlement (jet d’eau et produits pour une cigarette, mot anonyme mais reconnu par la suite, nuisances sonores rare mais réelles lorsqu’elle hurle sur la voisine du 4ème, pression de l’agence par son intermédiaire pour une machine à laver que nous faisons jamais tourner la nuit) ?

P.S : Je sais, fumer c’est mal, illégal etc, la liberté des uns commence là où etc...
Cela étant, j’ai le sentiment quand bien même nous ne fumerions plus cette substance, notre cuisine ou nos cigarettes seraient toujours prétexte à la déranger et à continuer de nous jeter des produits à la figure ou faire pression via l’agence.
Et j’ai très mal vécu d’être accusé sans preuve. Je fume chez moi justement pour ne pas importuner autrui sur la voie publique. Et mettre un mot anonyme dans le hall, aux yeux de tous c’est un peu radical, comme si j’écrivais que telle ou telle voisine à une vie sexuelle trépidante à la vue de tout le monde...

Merci par avance pour vos retours
A voir également:

2 réponses

djivi38 Messages postés 50170 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 23 septembre 2023 14 583
23 janv. 2018 à 14:15
bonjour,

peut-être un petit coup d’œil sur ce lien :
https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-7725049-consommation-de-drogue-chez-soi#p7725985

cdt.

----
« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
0
lyonnaisboulogne Messages postés 4 Date d'inscription mardi 23 janvier 2018 Statut Membre Dernière intervention 23 janvier 2018
23 janv. 2018 à 15:03
Bonjour et merci pour votre réponse et lien.

Cependant, cela justifie t il les comportements précités à notre égard ?
Sont ils constitutifs d’une »faute » à notre encontre ?

Bien à vous,
0
djivi38 Messages postés 50170 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 23 septembre 2023 14 583 > lyonnaisboulogne Messages postés 4 Date d'inscription mardi 23 janvier 2018 Statut Membre Dernière intervention 23 janvier 2018
23 janv. 2018 à 16:23
Ben... renverser de l'eau additionnée (ou non, d'ailleurs !) de produits sur la tête des personnes de l'étage d'en-dessous.... on ne peut pas dire que ce soit un acte civil... !
0
Arkana0 Messages postés 4391 Date d'inscription mercredi 11 février 2009 Statut Modérateur Dernière intervention 10 février 2023 856 > lyonnaisboulogne Messages postés 4 Date d'inscription mardi 23 janvier 2018 Statut Membre Dernière intervention 23 janvier 2018
Modifié le 23 janv. 2018 à 16:37
Cependant, cela justifie t il les comportements précités à notre égard ?

En justice, les torts des uns n'excusent pas les torts des autres. Ce jet d'eau et de produits ménagers constitue une agression.

J'en profite au passage : l'agence vous a signifié qu'elle était propriétaire. Ce n'est pas forcément parce qu'elle fait deux poids, deux mesures. Si cette voisine était locataires, vous auriez pu vous plaindre à sa propriétaire pour qu'elle ne puisse pas renouveler son bail.
0