Licenciement économique pendant arrêt maladie [Résolu]

Pascal - 18 janv. 2018 à 14:42 - Dernière réponse :  pascal
- 18 janv. 2018 à 16:04
Bonjour, je suis en arrêt maladie et je vais être déclarer inapte pour reprendre mon travail, l'entreprise est en difficulté, j'ai des collègues au chômage technique, mon employeur peut il me licencié économique ?
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

retraiteebret 156 Messages postés mercredi 17 janvier 2018Date d'inscription 29 janvier 2018 Dernière intervention - 18 janv. 2018 à 15:16
0
Merci
Bonjour.
Un salarié ne peut rester indéfiniment en arrêt de travail, la sécurité sociale n' indemnisant que pendant quelques années. Dans votre cas, vous parlez d'inaptitude à votre poste de travail ; Cette procédure passe obligatoirement par la Médecine du Travail ; L'employeur peut, soit vous proposer un autre poste compatible avec votre inaptitude ; Ou alors, s'il n'a pas un autre poste vous convenant, il a le droit de vous licencier pour inaptitude.
De plus votre entreprise rencontre des difficultés économiques. Si vos arrêts de travail ne sont pas la conséquence d'accident du travail ou de maladie professionnelle, un employeur peut licencier pour motif économique.
Bonjour,quel est le meilleur licenciement sachant que mon médecin du travail vas me reconnaitre inapte à ma reprise.
je suis toucher aux genoux(plus de cartilages) et il me ne me reconnais pas en maladie professionnelle (je suis charpentier-couvreur)
Commenter la réponse de retraiteebret
0
Merci
Bonjour que ce soit l un ou l autre des motifs la indemnité de licenciement est pareille et vous gagnez l indemnité de préavis avec le licenciement économique donc n ayez aucune inquiétude
Je vous remercie pour ces précisions .
cordialement.
Commenter la réponse de Tania57
0
Merci
Bonjour quel est la différence au niveau revenus pole emploi entre un licenciement économique et licenciement pour inaptitude merci
Commenter la réponse de pascal
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une