Acheter sa résidence principale actuellement louée.

Fish31 - 7 oct. 2017 à 15:16
maylin27 Messages postés 26044 Date d'inscription mercredi 2 février 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 11 mai 2021 - 11 sept. 2019 à 13:34
Bonjour,

Après avoir visité plusieurs appartements, j'en ai enfin trouvé un qui me convenait et dont je souhaite faire ma résidence principale. Ce dernier, actuellement loué, devait être libre à la fin de l'année. Je fais donc une offre à l'agent immobilier en charge de la vente. Le propriétaire (toujours par le biais de l'agent) me fait une contre-offre mais précise qu'en fait l'appartement sera loué jusqu'à fin février. Il me propose donc 2 solutions :
- soit acheter dès que possible le bien et finir le bail avec l'actuel locataire en bénéficiant du montant du loyer de ce dernier.
- soit attendre début mars pour devenir propriétaire.

J'aimerais m'orienter vers la 1ere solution mais j'ai encore quelques doutes notamment en ce qui concerne le bail de l'actuel locataire. Y a-t-il un risque pour moi de me retrouver en mars avec le locataire encore dans l'appart', sans possibilité de lui donner congés ?

Par avance merci pour votre aide.

5 réponses

Et si l'actuel locataire a fait un préavis indiquant son départ à la fin de l'actuel bail, et qu'entre temps je rachète l'appartement, est-ce que le locataire peut revenir sur sa position ?

Pour faire simple, si au moment de la signature du compromis, l'actuel propriétaire me donne une lettre du locataire signifiant son départ avant fin février, est-ce que je suis couvert, est-ce que je ne risque pas d'avoir la locataire encore chez moi début mars ?

Merci !
2
djivi38 Messages postés 47805 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 24 novembre 2022 13 686
7 oct. 2017 à 23:23
"Et si l'actuel locataire a fait un préavis... "
On ne "fait pas un préavis". On DONNE SON CONGÉ avec un préavis de ...

Que ce soit le bailleur qui ait donné congé pour vente ou le locataire qui ait donné son congé en précisant son départ pour la fin de son bail, ni bailleur ni locataire - sans l'accord de l'autre - ne peut revenir sur la date de départ. MAIS, un locataire peut, hélas, le moment venu, refuser de partir et ainsi devenir "occupant sans droit ni titre" et dans ce cas, devoir des indemnités d'occupation pouvant aller jusqu'à 3 fois le montant du loyer.

Cdt.
0
Fish31 > djivi38 Messages postés 47805 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 24 novembre 2022
7 oct. 2017 à 23:26
Bonsoir,

...ni locataire (...) ne peut revenir sur la date de départ.


Même en cas de vente (et donc changement de propriétaire) ?
0
djivi38 Messages postés 47805 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 24 novembre 2022 13 686 > Fish31
7 oct. 2017 à 23:42
"...ni locataire (...) ne peut revenir sur la date de départ."
Eh oui, même si changement de propriétaire. On ne peut pas revenir sur un congé donné.... sauf si le propriétaire donne son accord (par écrit).
Cdt.
0
Bonjour , légalement vous serez couvert , n’empêche que s'il a un problème et qu'il reste plus longtemps vous ne pourrez pas le virer rapidement .
A votre place j'attendrai que l'appartement soit absolument libre à la vente .
0
Fish31 > candide1
7 oct. 2017 à 23:33
Bonsoir,

Oui, c'est peut-être plus sûr, en effet...
0